Le choix radical d'Hidalgo pour réduire le trafic automobile dans Paris

 |   |  590  mots
La dissuasion de la circulation automobile dans Paris est une question de santé publique, estime la maire de Paris Anne Hidalgo.
La dissuasion de la circulation automobile dans Paris est une "question de santé publique", estime la maire de Paris Anne Hidalgo. (Crédits : Reuters)
La maire de Paris Anne Hidalgo va lancer un projet de piétonisation d'une partie de la voie Georges Pompidou, un axe routier qui traverse le coeur de la capitale.

La maire PS de Paris Anne Hidalgo annonce qu'elle va rendre piétonne une partie de la voie Georges-Pompidou à l'été 2016 et installer un tramway rive droite permettant une traversée ouest-est de la capitale à l'horizon 2020, dans un entretien au Journal du dimanche. "Je présenterai au prochain conseil de Paris" un projet de piétonisation de la voie Georges-Pompidou (13 km) sur un tronçon de "3,3 km qui va du tunnel des Tuileries (Ier arrondissement) au bassin de l'Arsenal (IVe)", déclare-t-elle, en précisant que ces quais bas le long de la Seine seront "définitivement fermés au trafic automobile" après "l'édition 2016 de Paris Plages".

Un projet d'au maximum 8 millions d'euros

Ce projet, évalué à "au grand maximum 8 millions d'euros", "va profondément changer le visage et l'image de notre ville", ajoute Mme Hidalgo, qui "assume complètement l'objectif de dissuasion" de la circulation automobile. "Ce choix peut paraître radical, mais c'est une question de santé publique", insiste-t-elle. A l'instar de ce qui a été fait rive gauche sur 2,3km en 2012, "les voitures céderont la place à une aire piétonne végétalisée de 4,5 hectares, au bord de l'eau", qui sera "un nouvel espace de respiration, de promenade et de détente", précise la maire de Paris.

"Le long des quais, des bateaux seront amarrés, proposant un marché flottant de produits bio régionaux, une guinguette, un espace de co-working Sur les berges, nous aménagerons des équipements légers et démontables, des buvettes, des jeux pour enfants, des terrains de pétanque, des petits city stades - utilisables 24 h/24 - pour faire du sport, jouer au basket. Mais aussi un mobilier urbain pour s'asseoir et regarder le paysage, tout simplement. C'est ce qu'attendent les Parisiens", estime-t-elle.

Le projet « à 60 millions d'euros » de NKM

S'agissant du tunnel des Tuileries (830 m), le long du Louvre, "il deviendra un lieu de passage pour les piétons".  

"On pourrait y trouver aussi différentes activités, comme une boîte de nuit, mais aussi des espaces culturels, un lieu dédié au street art. Nous sommes en train d'étudier plusieurs propositions qui ont émergé de la consultation citoyenne", indique Mme Hidalgo.

Interrogée sur le contre-projet de la chef de file de l'opposition, Nathalie Kosciusko-Morizet (Les Républicains), à savoir piétonniser les quais hauts et réserver les quais bas au trafic automobile, elle juge que "c'est une très mauvaise idée, qui coûterait extrêmement cher",  "au moins 60 millions d'euros", selon elle. Un projet "farfelu" à ses yeux: "depuis les quais hauts, accoudé au parapet, on regarderait passer les voitures en contrebas ? Quelle drôle d'idée ! D'autant que les jours de crue, plus aucune voiture ne pourrait rouler ni en haut ni en bas", assène-t-elle.

Un tramway rive droite avant 2020

Anne Hidalgo confirme également la construction d'un tramway rive droite, une proposition de campagne des écologistes qu'elle avait reprise à son compte lors des municipales de 2014.

"Ce transport propre permettra une traversée de Paris d'ouest en est, soit par les quais hauts, soit par la rue de Rivoli. Le projet est à l'étude avec les services de la Ville, et nous en discuterons avec le STIF, la RATP, la préfecture de police. Je souhaite un tramway nouvelle génération, sans rail ni caténaire, en site protégé. Ce qui ne nécessitera pas de gros travaux d'infrastructures, limitera les coûts et permettra d'aller très vite : il sera en service avant 2020", assure la maire.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 20/10/2015 à 11:53 :
Un tram en 2020!!!!! comment cela est-il possible en France? Avec toutes les études, les DUP, les recours des opposants, les travaux, rien n'est possible avant 2022. le seul lieu possible serait la rue de Rivoli: pourquoi? un tram irrigue 250 m de part et d'autre de la ligne. une interstation est de 450 m environ. Si la ligne se trouve le long des quais, les riverains de la rive opposée ne l'utilisent quasiment pas ( trouver un pont pour traverser,etc...): cela veut dire que l'intérêt est de 50% par rapport à l'installation sur la rue de Rivoli qui aurait un plus fort attrait de la clientèle. Quant à l'installation d'un tram sur cette rue, le problème sera le dévoiement des réseaux car la ligne 1 du métro affleure quasiment: elle a été réalisée en tranchée ouverte au début du XX ème siècle. un tramway nécessite d'approfondir les réseaux, électriques, gaz, eau, etc... car il n'est pas possible de réparer sous la plateforme. Un tram sans rail, ni caténaire n'existe pas actuellement. Un tram sans rail, c'est un BHNS. (bus haut niveau de service). Le tram sans caténaire existe avec l'APS (alimentation par le sol ) qui sera obligatoire en traversant Paris dans des quartiers historiques.
En connaissant les réseaux existants, il faut reconnaître les erreurs commises dans certaines villes: Marseille avec des tram posés sur les lignes de métro (doublon), Bordeaux avec les lignes qui suivent la rive gauche de la Garonne sur des km, utilisation de ponts tournants inadaptés à un réseau de tram en raison des variations de température et de dilatation des rails. Inadaptation du réseau (vers Bacalan) à l'aménagement urbain prévu autour des bassins, etc....
A Paris, la sécurité sur les carrefours de Maréchaux est très limite en ce qui concerne la priorité aux carrefours!!!c'est vrai, je ne suis pas un politique à qui il faut dire oui pour avoir les marchés même s'il dit des contrevérités, je ne suis qu'un concepteur de réseaux de tramway!!!!!!
a écrit le 20/10/2015 à 9:19 :
Ceux qui ont poussé pendant longtemps le petit peuple à rouler au diésel sont vraisemblablement les mêmes qui s'opposent à ces projets, qui cherchent pourtant à corriger les effets négatifs de ces moteurs de tracteurs.
Quelle inconséquence chez nos têtes pensantes ! Ou plutôt : quelle persévérance dans l'erreur! On dirait des républicains américains.
a écrit le 19/10/2015 à 23:36 :
Les autos vont emprunter d'autres voies déjà bien chargées.
a écrit le 19/10/2015 à 23:22 :
@ BONSOIR , Me HIDALGO montrez l'exemple.... Prenez les transports en communs au lieu de rouler carrosse aux frais de la princesse et vous ne polluerez pas l'air de PARIS !!
a écrit le 19/10/2015 à 19:14 :
Cela a été fait sur la rive Gauche et personne ne proteste plus, je ne crois pas que ce soit dans le programme de NKM de remettre le voitures sur les berges RG. Le faire sur les berges RD est logique et sera un plus pour Paris.
a écrit le 19/10/2015 à 18:56 :
Il faut lui faire confiance : elle détruira Paris jusqu'au bout, en transformant la ville en éco-musée à grands coups de millions payés par les autres ("au grand maximum huit millions d'euros" à chaque fois... et pour huit millions d'euros, soit 51 millions de francs, on n'a plus rien...). Enfin, de toute façon, son challenger "de droite" aurait pratiqué la même politique, à quelques nuances près. Pour le reste, Paris est toujours aussi sale.
Réponse de le 20/10/2015 à 3:10 :
Paris est loin d'être un musée, c'est la ville la plus active de toute la France. Si Paris est un musée, alors le reste de la France, c'est quoi ? Un cimetière ? Ces impots servent à avoir un environnement plus propre et moins bruyant et moins stressant, là au moins c'est utile. Si la ville est sale, c'est parce que les citoyens ne font pas assez d'efforts, et visitez toutes les villes de France, la plupart sont aussi sales, sinon pires que Paris...Et encore, Paris est propre par rapport au nombre incroyable d'habitants et de gens qui y passent. D'autres pays sont plus propres ? Tant mieux, mais ils ont une autre mentalité que celle en France.
Réponse de le 20/10/2015 à 6:11 :
Vous dites que Paris est sale ?? Mais allez visiter Saint-Denis, Arles, Toulon, Nimes, Dunkerque, Rouen, Avignon ... vous allez vite relativiser.
a écrit le 19/10/2015 à 18:44 :
"un nouvel espace de respiration, de promenade et de détente" : faudra penser à y mettre quelques flics sinon ces lieux auront tôt faits de devenir des coupes-gorges et autres repaires à drogués et dégénérés.
a écrit le 19/10/2015 à 18:25 :
Il y aune idée simple mais jamais envisagée: Mettre à l'entrée de Paris de grand parking relais comme ça existe dans d'autre ville (Bordeaux ou Strasbourg par exemple). Pour une somme modique on peut stationner et avoir un billet de transport en commun.

Conséquence beaucoup moins de voiture dans Paris!!!!

Pour ceux qui pense qu'il n' y a pas de place je préciserai qu'il est possible de couvrir les voies SNCF. Cela fait quelques hectares de disponible. Il n'y a plus de fumée des machine à vapeur à évacuer.
a écrit le 19/10/2015 à 18:17 :
Hidalgo(alias "slowly gonzalès")doit mettre des péages aux entrées de Paris.Il est temps de protéger les vrais parisiens et leur environement de vie
a écrit le 19/10/2015 à 17:41 :
Question : continue-t-elle à percevoir de retraite de fonctionnaire?????
a écrit le 19/10/2015 à 17:02 :
Bravo pour la diminution de la circulation et de la pollution dans Paris. Malheureusement, ces mesures ont pour conséquence que les voitures (silencieuses) sont remplacées par des deux roues, et ces deux roues sont souvent pétaradants. Ce bruit est provoqué volontairement par les propriétaires des moto/scooters qui trafiquent dans ce but leurs véhicules, ou achètent des pots d'échappement spécialement conçus pour faire du bruit. La nuisance est insupportable pour les riverains des voies de circulation, d'autant que ces conducteurs n'hésitent pas à ouvrir les gaz à 2,3 ou 4 heures du matin, juste pour le plaisir de déranger. Or, bien que ces véhicules soient évidemment en contravention, rien ne semble fait par la préfecture ou la mairie : je n'ai jamais vu un seul de ces deux roues arrêtés, alors que les repérer est évidemment facile, par ailleurs, les pots d'échappement bruyant, bien que souvent non homologués, et de toute façon illégaux, sont officiellement commercialisés sans que les constructeurs, distributeurs, commerçants ne soient - semble-t-il - le moindrement gênés.
a écrit le 19/10/2015 à 15:21 :
Hidalgo ne veut plus de véhicules dans paris ?
Chiche . Prenons la au mot : plus une livraison dans paris intra muros, plus de courrier, plus de touristes en car, plus de circulation…..
Les Parisiens pourront respirer , ….mais morts de faim.
Hidalgo sera la plus heureuse des femmes.
a écrit le 19/10/2015 à 14:01 :
Pourquoi nos politiques retiennent ils toujours la solution la plus improbable.
A Rome , ils interdisent le centre à la circulation pour développer le commerce et le confort des habitants, nous le faisons avec les voies express... et pourquoi pas faire du périphérique une promenade servant de lieu de convivialité entre la banlieue et le centre ?
Ailleurs, le but est de diminuer la pollution, à Paris le but est de créer un maximum d'embouteillages (et de pollution) pour 'dégouter' les automobilistes.
Triste dogmatisme qui anime les décisions de notre mairesse.
a écrit le 19/10/2015 à 13:36 :
Super nouvelle ! Il était temps de comprendre enfin que la voiture n’a pas sa place en ville. Dans aucune ville, et à fortiori la plus grande ville française.

Espérons maintenant que ce genre de décisions pleines de bon sens fassent tâche d’huile et soit reproduite dans de nombreuses autres villes.
a écrit le 19/10/2015 à 11:39 :
Les taxis font un peu trop régner la terreur sinon pourquoi n'aurions nous pas, comme à Lisbonne, des navettes/minibus rapides qui traverseraient la ville avec des arrêts les plus sollicités bien connus de la Rapt. Les sauts de bus une proposition pour ne pas prendre sa voiture, voire un taxi…
Réponse de le 20/10/2015 à 14:06 :
Ce serait trop bien !
a écrit le 19/10/2015 à 8:59 :
le vrai courage est de mettre un péage à l'entrée sur le périf..
Réponse de le 19/10/2015 à 9:40 :
Et nous, banlieusards, on mettra un péage sur les autoroutes à la sortie de Paris.
a écrit le 19/10/2015 à 8:59 :
vu les kilomètres de bouchon tous les matins, ça ne va pas s’arranger!
a écrit le 19/10/2015 à 8:53 :
Super notre maire ancienne inspecteur du travail à la retraite à 50 ans c est sur elle y connaît un rayon en secteur privée

Après tout, je m'en fiche, je suis proprio dans Paris, j'ai un bon job, je peux prendre des taxis et je peux même aller à pied avec mes enfants dans les zones piétonnes. c est sur c'est pas démocratique mais bon moi je n'ai pas votée pour elle. dans mon entreprise avec son CV elle n'aurait même pas été convoquée à un entretien
a écrit le 19/10/2015 à 8:20 :
Si les parisiens veulent cela , après tout c'est leur droit. Par contre, nous ,français, voulons avoir accès à un certains nombre de fonctionnalités. Je propose donc de decentraliser tous les ministères dans des villes de province qui ne se revent pas en village et guinguette.
a écrit le 19/10/2015 à 6:56 :
pauvre Mme Hidalgo!! Pietonniser les quais c'est facile des jeux des loisirs à Paris!! mais ou sont les emplois!! et comment se deplacer dans Paris ? Evidemment si on habite lees beaux quartiers c'est bien mais les autres les pauvres qui viendront faire le ménage la plonge dans les restaurants ? ils viendront à pied depuis leurs banlieues ghetto ? Mme Hidalgo ne parle pas de l’amélioration des transports collectifs ce n'est pas son probleme !!
Après la plage de Delanoë, il ne reste plus qu'à prolonger le bd St michel jusqu'à la mer ( proposition de Mouna dans les années 70) et aussi mettre Paris à la campagne !
Réponse de le 20/10/2015 à 14:08 :
Ah non ! Que les Parisiens ne viennent pas saloper la campagne !
a écrit le 19/10/2015 à 6:02 :
Comme d'habitude, elle ne parle pas de réduction du parc automobile de la mairie. Elle doit donner l'exemple, en arrêtant dès aujourd'hui de se servir d'une voiture, même électriques, dans sa fonction. Nous sommes tous égaux dans nos droits et nos devoirs, normalement, dans notre démocratie. Dans notre république, l'exemple vient d'en haut. Il n'y a pas de privilèges accordés à une caste supérieure. Mais nous ne verrons jamais nos élus dans des bus, car et autre, ils prendront leurs carrosses royaux.
a écrit le 18/10/2015 à 20:49 :
gens de bon sens ,fuyez ,quittez paris ,le drame de cette mégalopole c'est justement la surconcentration humaine, les campagnes se désertifient : inversons la tendance !
Réponse de le 18/10/2015 à 23:56 :
C'est déjà fait ! Et je m'en félicite tous les jours. Paris, et surtout son élite autophobe, est devenue une ville détestable. Paris est en effet une des villes les plus denses du monde, et on ne fait rien pour y remédier. Toujours plus de bureaux, plus de logements. On ne peut résoudre le problème en compliquant sans cesse la vie des automobilistes ! C'est le BTP qu'il faudrait limiter sur la capitale. Et effectivement mieux répartir la population à l'échelle nationale
a écrit le 18/10/2015 à 19:38 :
Madame Hidalgo ne prend jamais le RER le soir...
Madame hidalgo utilise voiture avec chauffeur.... Et se fiche pas mal des interdictions, sens interdits ou feux rouges..
a écrit le 18/10/2015 à 18:35 :
Très bonne idée à coupler avec des mesures trés precises en matiére de paysage: nombre d'arbres, projet et budget environnement précis...La voiture est dévoreuse d'espace qu'elle asphyxie, l'arbre est en concurence directe avec elle et perd du terrain partout!!! Il est urgent de le réabiliter!
a écrit le 18/10/2015 à 17:06 :
Il faut pousser le raisonnement jusqu'au bout et fermer PSA, Renault et Toyota en France et interdire l'importation de tous les engins qui roulent au pétrole y compris les camions, tracteurs etc.
Pour construire son tramway, elle le fera à la pelle et au rateau.
C'est son copain Valls qui sera mécontent, les radars ne serviront plus à rien, et les petits copains qui oeuvrent dans ce domaine vont être furieux.
Réponse de le 18/10/2015 à 18:57 :
....Il ne faut donc ne rien changer ...et asphyxier les parisiens .Un peu moins de véhicules en circulation= moins de pollution= moins de maladies cardiovasculaires, pulmonaires,moins d'atteintes des voix respiratoires ....
De toute façon dans quelques années les salariés se déplaceront moins en raison de la généralisation du télétravail ! alors autant anticiper .
Réponse de le 18/10/2015 à 19:17 :
Paris n'est pas la France !!! les voitures ont encore et pour longtemps toute leur place sur le territoire ......quant aux "engins qui roulent au pétrole" certains passeront à l'hybride ou à l'électrique ...et comme les habitudes changent il faut également intégrer le covoiturage , le télétravail, les conférences téléphoniques, les visioconférences et vous constaterez que d'ici 15 ou 20 ans la circulation automobile diminuera dans les pays occidentaux .
Voyez l'exemple du trafic courrier qui a chuté de 20% en quelques années du fait des nouvelles technologies et bien il pourrait bien en être de même de la circulation auto à Paris dans les années à venir.
a écrit le 18/10/2015 à 17:03 :
Quel est donc le statut des voituriers qui ont prolifère et qui doivent bien payer une " redevance" à quelqu'un ! Ils occupent de fait de nombreux espaces réservés aux vélos ! Il y a un vrai sujet sur ce point, deux ou trois sociétés privées se partagent le marché , à quelles conditions ? Pourquoi les véhicules ainsi gares sont immunisés contre les contraventions qu ils encourent ? Ça coûte combien ce privilège ?
a écrit le 18/10/2015 à 17:00 :
Tout à fait d accord pour faire évoluer Paris mais : offre de bus très insuffisante, entre 10 et 15 mn d attente dans la journée , faites le calcul .. Et pourquoi pas un ticket valable pour une correspondance ( Metro ou bus) dans l heure ? Pratique courante dans de nombreuses villes. Enfin, revoir en priorité les pistes cyclables (( quasi inexistantes en réalité, si on oublie le partage impose et dangereux des voies de bus). Le très mauvais entretien de la chaussée rend le vélo très dangereux .
Réponse de le 18/10/2015 à 18:12 :
@clara c'est déjà le cas depuis quelques années les tickets ont le droit à une correspondance.
a écrit le 18/10/2015 à 16:24 :
Je soutiens le projet du Maire de Paris et limiter la circulation automobile . Les transports en commun sont suffisamment adaptés pour rendre certains quartiers de Paris vivables et humains , je suis favorable aussi à la limitation de 30 km/ sur l'ensemble du réseau routier de la ville de Paris non seulement pour les voitures mais aussi pour les deux roues qui bien souvent se permettent des écarts irrespectueux ,dangereux et bruyants .
Merci Mme Hidalgo pour ces actions
a écrit le 18/10/2015 à 16:01 :
On s'en fout, ce pb ne concerne que les banlieusards. Ils n'ont qu'à faire comme moi, habiter à Paris et tout devient plus simple.
a écrit le 18/10/2015 à 15:42 :
Personne pour arrêter ça ? Cette ville est devenue invivable. Et ça s'empire chaque jour un peu plus... Le domaine public est inaliénable. La préfecture de police doit faire respecter la loi et regagner chaque mètre carré volé aux citoyens par des entreprises privées. Elle doit faire supprimer tous les ouvrages non conformes aux normes érigés pour casser les véhicules. Elle doit refuser tout aménagement qui empêche aux citoyens de se déplacer librement. Qu'attend elle ? Que les automobilistes fassent valoir leur droit de résistance à l'oppression ?
a écrit le 18/10/2015 à 15:36 :
Se donner autant de mal à empêcher les banlieusards d'aller travail sur Paris. Alors que les transports publics ne permettent pas d'emmener une grande partie de ces conducteurs au travail. Je ne comprend pas. Si elle veut moins de d'automobile, elles n'a qu'à mettre hors de Paris une partie des entreprises.... On ne peut pas concentrer la majeur partie des emplois de la région et refuser les désagréments . Les concentrations ne sont bonnes pour personnes....
a écrit le 18/10/2015 à 14:11 :
Paris serait-elle devenue une " ville état " comme Singapour ? A quand le passeport voire le visa pour s'y rendre ?
Réponse de le 19/10/2015 à 6:40 :
Londres fait déjà comme ça avec des péages (électroniques) installés aux portes de la ville. Vous entrez en bagnole dans la capitale, vous payez!
a écrit le 18/10/2015 à 14:08 :
Les voies sur berge héritées du Président Pompidou, pourquoi ne pas les détruire ? Retrouver le Paris d'antan (quand j'étais petit).
Elles ne sont pas submergées de temps en temps, quand la Seine est très haute ? Espérons que c'est pris en compte....
"marché flottant de produits bio régionaux" les gens de banlieue viendront en métro pour les acheter, les produits bio régionaux. Ça ne doit pas être réservé aux Parisiens, y a pas que Paris en France !
a écrit le 18/10/2015 à 13:21 :
Du pain et des jeux de cirque ! Panem et circenses.....
Cela occupera les chômeurs qui, comme cela, ne penseront pas à manifester.
a écrit le 18/10/2015 à 13:17 :
Vous avez besoin de votre voiture pour travailler? Vous n'êtes pas dans l'ère Hidalgo. Tout pour les loisirs, guinguettes, boîtes de nuit, jeux.... Avec cela la France va se redresser!
Mitterand avait créé un ministre du temps libre ! Avec Hidalgo, Paris sera un Luna-Park !
Réponse de le 18/10/2015 à 19:06 :
La voiture personnelle n'est pas indispensable dans la capitale et certains ont déjà intégré cette notion: les promoteurs immobiliers construisent sans parking, les grands de la distribution ouvrent des supérettes de quartier , autolib prospère.... vous rajoutez le télétravail qui videra les tours de la Défense et en 2030 les parisiens respireront l'air pur ...et c'est aussi cela le progrès

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :