Dans la guerre des bornes, SGA Mobility fait de la résistance

 |  | 631 mots
(Crédits : DR)
Espèce en voie d’apparition, un bon électromobiliste se doit aussi de maitriser l’art du jonglage pour s’éviter la panne. Il existe, en effet, des dizaines de réseaux de recharge en Europe… et autant de badges pour y accéder. La PME rouennaise SGA Mobility est l’un des rares opérateurs à fournir des bornes équipées d’un terminal de paiement bancaire à l’image des stations services classiques. Une solution d’avenir ?

L'heureux possesseur d'un véhicule électrique ne le sait que trop bien. Pour espérer traverser la France - à plus forte raison l'Europe - sans risquer la panne, il devra lester son portefeuille d'au moins une dizaine de cartes d'abonnement. Et encore pourraient-elles ne pas suffire. En cause, la prolifération des technologies et des systèmes de facturation attachés aux réseaux de bornes de recharge.

Pour imposer leur standard, les opérateurs se marquent à la culotte. Si quelques uns  proposent des badges multi-réseaux moyennant le prélèvement d'une commission supplémentaire, aucune solution de paiement universelle, sans intermédiaire, n'est parvenue à s'imposer. Remplir le réservoir de son vieux diesel reste plus aisé que de recharger sa voiture à brancher.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/09/2020 à 20:15 :
Ce qui semble formidable avec les véhicules c'est qu'il faut avoir une appli sur smartphone (souvent payante ?) pour connaitre la borne la plus proche compatible avec notre engin... J'ai vu ça pour la e208 (en lisant la doc web, 3€/mois) mais il existe un site web classique, sauf qu'il ne dit pas si la borne choisie est occupée ou pas en temps réel. Ça n'incite pas (plus le 1€ le plein qui est plutôt 4€ pour faire 100km....). Ma 208eHDi à 4L/100 (le 3,99 est dépassé, je roule trop en ville, confinement covid) je vais la garder encore (6 ans bientôt).
L'hybride rechargeable semble un bon compromis, 0 pétrole en ville (= 0 pollution), l'usage courant, et pétrole pour aller loin de temps en temps.
C'est critique le nombre de bornes, si 3 voitures veulent recharger chacun va attendre 20-30 minutes, le dernier repartira 1h à 1h30 plus tard.....
a écrit le 07/09/2020 à 13:53 :
Ben voyons ! J'ai payé 10€ pour 45 mn de charge et 150 kms sur une borne dans une station de l'autoroute entre Toulon et Marseille (en testant un véhicule électrique de location depuis Marignane...). Soit aussi cher que du diesel pour un véhicule qui coûte 30% plus cher que sa version thermique ??? L’Électrique pure n'est ni économique ni écologique quand on pense au processus de fabrication des batteries et de son recyclage assez médiocre actuellement... L'hybride/gaz ou hydrogène semblent plus prometteurs ou il faut vraiment une avancée colossale sur les batteries que beaucoup de chercheurs promettent pour capter des subventions mais rien de vraiment neuf depuis 10 ans !
Réponse de le 07/09/2020 à 20:08 :
Et encore, votre recharge n'est pas soumise à la TICPE, version moderne de la vieille TIPP (PE = Produits Energétiques PP Produits Pétroliers). Sinon ça serait pire. Les tarifs sont libres, je crois, l'installateur de la borne fait payer les frais d'installation (élevés) et de fonctionnement comme ça lui plait, pire sur autoroute (système classique, captif = cher, frais imposés par le concessionnaire, etc).
"que beaucoup de chercheurs promettent pour capter des subventions" sans subvention, comment voulez vous trouver ? Entre le labo (y a de l'espoir dans le sodium, la mer en regorge) et la production industrielle y a un chemin semé d'embuches (dont l'industriel intéressé pour se lancer). Produire de l'incertain faut oser, vu les investissements à faire.
Dans une équipe, y a souvent le chef qui passe son temps à trouver des financements pour faire tourner le labo, remplir des dossiers pour proposer des sujets, calculer le coût vs le nombre de personnes qui va travailler dessus, etc etc,[attendre des réponses des financeurs niveau Europe, France] et c'est du gâchis quand c'est un scientifique de qualité, de faire de la paperasse.
Vous trouvez que ça ne découvre pas assez vite ? Iter sera peut-être à effet positif dans 50 ans. Trop long ? Un vaccin contre le Sida parait qu'on trouvera, un jour mais on trouvera.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :