Voiture électrique : vers un leadership français en Europe ?

Le premier semestre chaotique dû à la crise du Covid a montré une surprenante appétence des acheteurs pour les voitures 100% électriques. Les constructeurs automobiles français s'en réjouissent et estiment qu'ils sont mieux positionnés que d'autres groupes étrangers pour surfer sur cette dynamique. Leur enthousiasme pourrait toutefois être rapidement douché...
Nabil Bourassi

4 mn

La Renault Zoé a été la voiture électrique la plus vendue en Europe au premier semestre, mais les deux tiers de ses ventes ont été effectuées en France.
La Renault Zoé a été la voiture électrique la plus vendue en Europe au premier semestre, mais les deux tiers de ses ventes ont été effectuées en France. (Crédits : Renault)

Dans le paysage chaotique qu'a été ce premier semestre commercial, marqué par la crise du Covid, les constructeurs automobiles français tirent toutefois une satisfaction: l'excellente tenue des ventes de voitures électriques. D'après l'institut JATO, sur un marché en baisse de 43% sur les cinq premiers mois de l'année, les ventes de voitures électriques se sont contractées de seulement 8%... Autrement dit, elles ont représenté en proportion, une très grande part du marché du neuf. En mai, elles ont même acquis 15% de part de marché, contre 7% un an auparavant, toujours d'après les données JATO. La dynamique autour de la voiture électrique est une vraie bonne nouvelle pour les constructeurs, surtout dans le contexte des objectifs CO2.

Renault Zoé, leader en Europe

C'est encore plus vrai chez Renault qui a besoin de capitaliser sur une bonne nouvelle après une série de crises et contraint de recourir à un prêt garanti par l'Etat. Alors on le revendique très fort: la Zoé est numéro un en Europe. Mieux, les ventes ont même bondi de 50% soit une énorme surperformance sectorielle.

Lire aussi : Renault: l'État donne son feu vert aux 5 milliards d'euros de prêt

Pour Renault, c'est une excellente nouvelle puisque ces ventes lui permettent de sécuriser sa trajectoire CAFE, du nom des seuils CO2 au-dessus desquels de lourdes amendes seront infligées. Il y a encore six mois, les analystes n'étaient pas certains que la marque au losange serait dans les clous, et ce, en dépit de sa gamme électrique.

Chez Peugeot, on se réjouit également de la bonne performance des ventes de voitures électriques. Contrairement à Renault qui a une gamme électrique depuis 10 ans, Peugeot n'a introduit de produits 100% électrique que depuis le début de l'année. La performance de la 208 électrique (e208) sur ces six derniers mois est donc une très bonne surprise pour la marque au lion. "17% des ventes de 208 sur le semestre sont des versions électrique, et 26% sur les portes ouvertes en France", lance non sans enthousiasme, Jean-Philippe Imparato, directeur général de Peugeot.

Une gamme qui pourrait s'étendre

Selon lui, il y a une vraie dynamique autour de la voiture électrique, et il espère amplifier ce mouvement avec l'arrivée d'un nouveau label qui utiliserait une propulsion électrique pour donner davantage de sportivité moteur à ses voitures, et ainsi gagner des points de marge supplémentaires. Chez Renault, on attend l'arrivée de la Twingo 100% électrique, mais également de la famille eTech. Mais les Français ont également une avance sur des utilitaires légers 100% électrique avec notamment la Renault Kangoo Z.E., bientôt rejointe par un Master Z.E. De son côté, Peugeot vient de convertir son Partner et son Expert en 100% électrique.

"Les objectifs CO2 ? Même pas peur !" lance Jean-Philippe Imparato, qui se souvient encore des Cassandre qui le tançaient il y a encore un an sur des objectifs inatteignables pour cette marque qui n'avait alors aucun modèle électrifié. Et de juger que "la France dispose désormais d'un avantage comparatif".

Il est vrai que les constructeurs français sont en train de constituer le plus large portefeuille de modèles 100% électriques, car outre la Renault Zoé et la Peugeot e208, il faut également compter sur le e2008, la DS3 Crossback ETense, bientôt la nouvelle Citroën C4.

Une concurrence féroce à venir

Pour autant, il faut relativiser ce leadership... D'abord parce que la concurrence n'est pas en reste. Chez Volkswagen, le déploiement d'une ambitieuse gamme électrique est en cours avec le déploiement de l'ID3. Cette berline électrique coûte néanmoins 40.000 euros, contre 32.000 environ pour une Zoé ou une e208. Mais en attendant, Volkswagen s'est hissé à la seconde place des voitures électriques les plus vendues en mai avec sa Golf...

En outre, le succès de la Zoé a été en grande partie portée par le marché automobile français puisque les deux tiers des 10.000 commandes européennes ont été effectuées dans l'Hexagone.

Enfin, Tesla reste encore la principale boussole de la voiture électrique et nourrit encore largement l'imaginaire collectif de l'électromobilité. Pour les constructeurs français, c'est autant un atout puisqu'ils peuvent s'appuyer sur la dynamique Tesla pour séduire les automobilistes. Mais sans le sex-appeal de la marque californienne, leur vente unitaire de voiture électrique reste extrêmement contrainte en termes de marge bénéficiaire, et fortement dépendante des subventions publiques... Avec la fin de la prime à la conversion version post-Covid, le dispositif d'aide d'achat à la voiture électrique devrait bientôt être raboté...

Nabil Bourassi

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 23/07/2020 à 14:47
Signaler
sans la subvention publique énorme sur les voitures électriques en France , les ventes seraient ... ridicules en terme de quantité . par ailleurs , il serait instructif de savoir quels sont les profils des acheteurs ( particulier , entreprise , citad...

à écrit le 23/07/2020 à 13:04
Signaler
Renault leader de l'electrique. Mais oui, bien sur.

à écrit le 22/07/2020 à 18:45
Signaler
Paris Marseille en zoé avec une caravane ... 15 jours de vacances sur l'A7 !

à écrit le 22/07/2020 à 18:38
Signaler
Ce serait donc le second "leadership" du pays après celui du matraquage fiscal ? Ca progresse !

à écrit le 22/07/2020 à 18:06
Signaler
Il suffit de comparer les valeurs en Bourse de renault et tesla pour réaliser que cette affirmation est un IMMENSE MENSONGE .

à écrit le 22/07/2020 à 17:38
Signaler
Les voitures électriques sont destinées à des entreprises, certaines administrations et des particuliers qui ont la possibilité d'installer une borne de recharge à leur domicile. C'est quasiment exclu pour tous les autres du fait de l'absence presque...

le 22/07/2020 à 18:39
Signaler
.... ET du temps de recharge , mème rapide !

le 22/07/2020 à 19:28
Signaler
Bonjour, juste pour mettre en perspective. J'avais une Peugeot 306 qui avait plus de 320000km et environs 4 a 7000 euros de travaux pour la remettre en total bon état de roulage. Du coup j'ai commencé à regarder les occasions, rien ne me paraissa...

le 22/07/2020 à 21:04
Signaler
@ Titou Plus trop vrai. Il y a de plus en plus de bornes de recharge le long des routes et pour la recharge chez soi, une prise normale suffit... à moins d'avoir besoin de sa voiture toute la nuit. Pour quelqu'un qui a besoin de sa voiture pour se r...

à écrit le 22/07/2020 à 17:06
Signaler
Je ne crois pas à la voiture électrique avant 20 ans

à écrit le 22/07/2020 à 15:57
Signaler
Tant que la TWIZY sera à 10000 balles, à savoir 4 roues et un moteur, ils feraient mieux de ne pas pavoiser ! Ça me fait penser à ces vélos électriques dont le prix plancher, à savoir un truc de mauvaise qualité, n'est pas descendu en dessous de ...

le 22/07/2020 à 16:20
Signaler
Vous estimez le prix de la batterie à combien (TTC), le moteur à aimants au néodyme ? Le volant (ergonomique), le siège (confortable) ? La carrosserie ? La main d’œuvre qualifiée ? Avec des aides d’État pourquoi serrer les prix des véhicules ? Voitu...

le 23/07/2020 à 8:56
Signaler
Voiture ? La twizy !? LOL ! Plus proche du confort de la moto que de la bagnole et de très loin.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.