Voitures électriques, bonus écologique... Les annonces de Macron pour l'industrie automobile

 |   |  500  mots
(Crédits : POOL New)
Le président Emmanuel Macron a annoncé mardi 26 mai un vaste plan de soutien à l'industrie automobile, durement touchée par la crise du coronavirus.

L'effort total consenti par l'Etat pour la filière a été chiffré à plus de 8 milliards d'euros, en incluant toutes les aides déjà annoncées depuis le début de la crise (emprunts garantis, chômage partiel...). Ce total inclut 2 milliards d'euros de mesures annoncées mardi. En voici les principaux points.

  • Stimulation des achats automobiles

L'Etat consent un effort de 1 milliard d'euros pour soutenir la demande.

- Hausse du bonus écologique pour l'achat d'un véhicule électrique neuf. Dès le 1er juin, pour un particulier, il passe de 6.000 à 7.000 euros. Pour une personne morale (entreprise, collectivité), il passe de 3.000 à 5.000 euros.

- Création d'un bonus écologique pour l'achat d'un véhicule hybride (essence-électrique) rechargeable. Son montant est fixé à 2.000 euros, à condition que le véhicule présente une autonomie suffisante et avec l'engagement du constructeur de promouvoir l'usage électrique lors de la vente.

Lire aussi : Emmanuel Macron portera en personne le plan de soutien pour la filière automobile

- Renforcement et simplification de la prime à la conversion, sorte de prime à la casse.

Le dispositif, sous conditions de revenus (revenu fiscal de référence inférieur à 18.000 euros), prévoit une prime pour l'achat d'un véhicule récent (neuf ou d'occasion) en échange de la mise au rebut d'un véhicule ancien. En cas d'achat d'une voiture récente essence ou diesel, son montant est fixé à 3.000 euros, et à 5.000 euros pour un véhicule électrique.

Le dispositif sera plafonné à 200.000 primes distribuées et prendra fin dans tous les cas au 31 décembre 2020.

- Accélération du déploiement des bornes de recharge pour encourager l'achat de véhicules électriques. L'objectif d'atteindre 100.000 bornes de recharge en accès public en France est avancé d'un an, à fin 2021. Un fonds de mutualisation sera créé pour aider à l'installation des bornes électriques dans les copropriétés.

- Les commandes publiques de voitures pour l'année 2020 seront anticipées sur les trois prochains mois pour accélérer la montée en charge des usines. Un objectif de 50% de véhicules électriques, hybrides ou à hydrogène est fixé pour ces commandes.

  • Soutien aux entreprises

L'Etat veut favoriser les investissements pour produire en France les véhicules électriques et hybrides, avec un fonds pour l'investissement de près d'un milliard d'euros, divisé en trois volets :

- 200 millions d'euros de subventions pour aider les équipementiers et sous-traitants dans leur modernisation et leur montée en gamme. Objectif: moderniser les chaînes de production, favoriser la robotisation, la numérisation, l'innovation écologique.

- Création d'un fonds d'investissement de 600 millions d'euros pour intervenir en fonds propres sur l'ensemble des entreprises de la filière. L'Etat apportera 400 millions d'euros et les deux grands constructeurs français (Renault et PSA) 100 millions d'euros chacun. Il aidera notamment à soutenir des entreprises de petite taille menacées de faillite.

- 150 millions d'euros seront mobilisés pour développer l'innovation et la recherche et le développement de la filière automobile française pour développer le véhicule du futur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2020 à 8:50 :
On est en plein dans le domaine des contradictions on nous demande de moins utiliser les véhicules particuliers en prenant les transports en commun qui sont sousmis au bon vouloir des clans syndicaux. On favorise le vėlo le point positif c’est le seul
On met des milliards qu’on n’a pas pour faire un marché de voitures électriques et hybrides sauf que le bilan environnemental est catastrophique, qu’il accroît notre dependance vis à vis de la Chine, on met des primes pour vendre un stock d’invendus de 500 000 voitures.
Et rien pour activer la recherche sur les véhicules à hydrogène qui est la seule bonne solution en matière environnementale,
Arrêtons la subventionnite improductive
a écrit le 27/05/2020 à 22:22 :
une des raisons que les voitures ne se vendent pas bien c'est le prix élevé 20000€ pour une citadine de type 208 ou clio. A mon avis ce la ne sert rien que l'état subventionne l'achat de voiture il vaudrait mieux laisser faire le marché afin que les prix baisss évidemment il y aura des suppressions de postes dans le secteur mais ce serait plus sein.
Réponse de le 28/05/2020 à 8:38 :
Et à ce tarif (exhorbitant ) la 208 vient du maroc ou de slovaquie et la clio de turquie.
Réponse de le 28/05/2020 à 8:46 :
Bien de votre avis.
a écrit le 27/05/2020 à 17:28 :
La voiture tout électrique est aujourd'hui une impasse en raison des couts cachés des batteries et de leur recyclage. De surcroit, au temps où on veut démanteler le nucléaire pour des raisons idéologiques, augmenter les besoins en électricité pour recharger des batterie de puissance au lithium dont les réserves mondiales seront épuisées avant le pétrole, est une absurdité, économique et écologique.Enfin, accélérer le développement de la voiture électrique alors que la dépendance à la Chine pour les batteries est de 100%, est un non sens de plus de la part de ce pouvoir incapable et imprévoyant. Il faut arrêter de se foutre du monde avec des idées qui feraient rire les chevaux. La technologie la plus prometteuse est probablement actuellement a pile à combustible, mais son développement prendra du temps. Macron a encore dit et fait des stupidités..
Réponse de le 28/05/2020 à 6:17 :
Tellement vrai. Et pour l’électricité ? Le nucléaire ? Combien de siècles pour décontaminer les déchets enfouis ? Absurde. Une fois de plus, incompétence totale. Ou plutôt peut-être vendus aux lobbyes. Il me semble que l’hybride est une meilleure solution, en attendant l’hydrogène.
a écrit le 27/05/2020 à 16:56 :
Une fois n'est pas coutume, un bon point, l'élargissement de la prime de 3000 euros a tous les véhicules d'occasion crit air 3. Après les durcissement des contrôles techniques de mars 2018 il y surement un paquet de daubes qui vont sortir du circuit et tout plein de petites occases de 10 ans qui vont trouver un heureux nouveau propriétaire pas fortuné content d'avoir une jolie petite voiture capable de faire encore 10 ans pour seulement un ou deux milliers d'euros. C'est même très très généreux, y en a qui vont se faire plaisir.

Le reste vraiment, manque totale d'imagination, écouler le stock existant (made in ailleurs souvent), contreparties demandées du bout des lèvres, mobilité légère connait pas, retrofit bof bof pas un mot, petit modèles fabriqué en france pas vu ça... Il s'accroche toujours a son airbus des batteries franco français qui va couter une fortune pour accoucher de on ne sais quoi de mieux que ce qui existe déjà. Notre pauvre Juju ne dormant que peu ne sais pas rêver.

Il s'est calmé de menottes, c'est bien, par contre les deux pots de fleurs de luxe et les pots de fleurs additionnels en tee shirt blanc, ça reste une forme de com inutile

Je ne vois pas comment il compte redresser l'industrie automobile français avec ça.
a écrit le 27/05/2020 à 16:24 :
Si l'on prends la contraposée du plan Macron, on obtient:
Vous voulez acheter une voiture essence ou diesel ou hybride classique pas trop cher et que votre revenu fiscal excède 15000€ ce qui représente une large majorité des cas et bien vous n'avez droit à aucune aide.
En filigrane on voit bien a qui s'adresse cette aide.
En premier a la clientèle écologiste (je parle des politiques) puisque ce sont les voitures électriques les plus aidées. En deuxième a la France qui a du mal a finir les fins de mois et qui était dans la rue l'année dernière.
Rien de mal à cela, mais je ne pense pas que ce soit très efficace pour relancer l'industrie automobile car trop sélectif. Cela aidera les bobos a se doter de voitures électriques et quelques familles aux revenus très modestes à acheter une voiture thermique neuve sachant que les voitures d'occasions resteront toujours bien moins chères.
a écrit le 27/05/2020 à 12:43 :
Il devrait être précisé : 7000 € pour une voiture construite en France.
a écrit le 27/05/2020 à 12:32 :
Les annonces de Macron pour l'industrie automobile

macron nous gratifie de dépenses massives d'argent pioché dans les poches des contribuables Françaises et Français dans ses annonces du vieux monde qui vont ouvrir un boulevard pour les importations massives de voitures produites au maroc, en turquie, en slovénie, en slovaquie, en roumanie, etc ...

et pour une bonne part de constructeurs dont les profits sont dissimulés dans les paradis fiscaux ...

Nul doute que Darmain va effectuer les virements des aides d'Etat directement sur les comptes des constructeurs au Luxembourg et aux Pays Bas
a écrit le 27/05/2020 à 11:11 :
Nous sommes en campagne electoral ,il faut un effet d'aubaine mais apres !!! grosse rechute des ventes !!!!!
on ne peut pas non plus vouloir tout relocaliser et exporter ,,,,

autre point choquant on subventionne les gros salaires ,,,,Là GROS PROBLEME
Réponse de le 27/05/2020 à 13:58 :
Apprenez un peu à compter. 18 000 euros de revenu, çà fait 1 500 euros par mois. Même si c'est par part fiscale, ce qui n'est pas dit dans l'article, çà ne fait que 3000 euros par mois pour un couple. Si c'est çà que vous appelez des gros salaires… Compte tenu de ce plafond assez bas, il va pas y avoir beaucoup de monde candidat à l'achat. (Ce qui est d'ailleurs le but recherché… car il ne s'agit que de faire de la com).
Réponse de le 27/05/2020 à 14:49 :
@liberator je parle les gros salaires comme PDG RENAULT , AIR FRANCE etc
a écrit le 27/05/2020 à 10:45 :
Après l'Etat marchand de vélos, voici l'Etat concessionnaire automobile. Plan à court terme destiné à écouler une partie des stocks.
a écrit le 27/05/2020 à 10:43 :
"Les annonces de Macron"

Une rengaine déjà disponible en cd, dvd et blue ray, parfait pour endormir les enfants mais surtout leurs parents et vu à la télé !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :