Financement participatif : Kiwaï invente l’épargne « verte » 100% garantie

Nouvelle venue dans la galaxie des plateformes de crowdfunding, Kiwai vitamine le secteur avec la première offre à capital garanti. Développée en Normandie, elle draine vers des projets locaux écoresponsables l’épargne de particuliers qui sont assurés de retrouver leur mise quoi qu’il arrive. Un an et demi après son lancement, elle prend une envergure multi-régionale.
Kiwaï est le seul véhicule de financement participatif à proposer un placement à capital et intérêts garantis
Kiwaï est le seul véhicule de financement participatif à proposer un placement à capital et intérêts garantis (Crédits : DR)

Débarquée l'an dernier sans tambour ni trompette dans le monde crowdfunding (financement participatif) pour la croissance verte, Kiwaï commence à donner de la voix. Lancée en janvier 2020 par la Caisse d'Epargne Normandie (CEN) et jusqu'ici circonscrite à sa région d'origine, la plateforme annonce vouloir étendre son réseau dans toute La France en s'appuyant sur les quatorze autres antennes de la banque à l'écureuil à qui il est proposé de transposer le concept.

Message reçu 5 sur 5 dans les Hauts-de-France puisqu'elle vient de poser un premier pied à Lille où la caisse régionale a été séduite par son modèle inédit. A ce jour, Kiwaï est, en effet, le seul véhicule de financement participatif à proposer un placement à capital et intérêts garantis. Le tout pour une mise de départ comprise entre 20 et 2.000 euros -maximum- et à un taux qui oscille entre 1,5 et 3% : un rendement moins compétitif que celui des opérateurs installés.

Allergiques aux risques, ne pas s'abstenir

Président du directoire de la CEN, Bruno Goré assume cette différence. « L'idée n'est pas de faire de l'argent en spéculant mais d'amener l'épargne des citoyens français vers des projets locaux qui ont du sens par l'intermédiaire d'un produit sans risque », explique t-il. Kiwaï, qui sélectionne des projets de transition énergétique et de mobilité douce, se défend d'ailleurs de marcher sur les plates-bandes des acteurs historiques que sont Lendosphere, Wiseed ou Enerfip.

« Il n'y pas de concurrence frontale, explique son président Christophe Descos. Eux s'adressent à des investisseurs avertis prêts à prendre des risques ou à des gestionnaires de patrimoine qui veulent diversifier leur portefeuille alors que nous visons le grand public, notamment des jeunes concernés par l'écologie mais peu argentés ».

« Accélérateur de notoriété »

La formule, éprouvée en Normandie, semble faire mouche. Depuis son lancement, Kiwaï a collecté 1,5 million d'euros auprès d'environ 2.500 prêteurs au profit d'une quinzaine de projets grands et petits et sans « un euro de publicité », assure Bruno Goré. Après un démarrage à petite vitesse, la plateforme qui mise essentiellement sur le bouche à oreilles a trouvé son rythme de croisière. « Un porteur de projet a bouclé son tour de financement en quatre minutes, un autre en moins de deux heures », signale Christophe Descos.

A l'origine de la plus grosse levée de fonds, la société Eoliennes Offshore des Hautes Falaises, développeuse du parc de Fécamp, a quant à elle récolté 750.000 euros en l'espace de vingt jours auprès de particuliers exclusivement normands. Une jolie performance que salue le patron de la Caisse d'épargne.

« Ce circuit court de financement est aussi un accélérateur de notoriété qui participe d'une meilleure acceptabilité des projets par les riverains et les habitants de la région ».

Les emprunteurs livrent, peu ou prou, la même analyse. « J'y ai vu un bon moyen de nous faire connaître », explique Christophe Gaillard, dirigeant de la société rouennaise SGA Mobility qui a financé via Kiwaï, l'installation de bornes de recharge électriques pour les navires fluviaux au Havre. « C'est une alternative en adéquation avec les valeurs de notre entreprise qui permet d'ouvrir son financement à l'ensemble de la population » souligne pour sa part, Serge Kimbel, fondateur de Weeecycling, société fécampoise spécialisée dans le recyclage de métaux rares. Laquelle a déjà fait appel par deux fois aux contributeurs de la plateforme.

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.