Léa Thomassin, une pionnière à la croisée de la tech et de l’économie sociale et solidaire

WOMEN FOR FUTURE. Présidente d’HelloAsso et de ses 95 salariés, Léa Thomassin a fait de l’engagement collectif le fil rouge de son parcours entrepreneurial. Elle combine déjà depuis une quinzaine d’année les outils numériques et l’économie sociale et solidaire. Avec un succès certain puisque l'entreprise affiche aujourd’hui près de 700 millions d’euros collectés auprès de plus de 190.000 associations. Léa Thomassin a été lauréate de l'équipe de France des femmes leaders à l'occasion du Women for Future qui s'est déroulé jeudi 2 juin au Parc des Princes. Portrait.

5 mn

A 35 ans, Léa Thomassin est présidente d'HelloAsso, une entreprise florissante de 95 salariés qu'elle a co-fondé il y a douze ans avec Ismaël Le Mouël.
A 35 ans, Léa Thomassin est présidente d'HelloAsso, une entreprise florissante de 95 salariés qu'elle a co-fondé il y a douze ans avec Ismaël Le Mouël. (Crédits : Thibaud Moritz / Agence APPA)

C'est à la Cité numérique, à Bègles près de Bordeaux, que le projet HelloAsso a véritablement pris son envol après une naissance à la Ruche à Paris puis à Darwin, l'emblématique écosystème bordelais. Le principe ? Proposer aux associations des outils de paiement et d'adhésion gratuits grâce à un modèle économique exclusivement assis sur le don. Raillé à ses débuts, le principe a su convaincre. A 35 ans, Léa Thomassin est présidente d'une entreprise florissante de 95 salariés qu'elle a cofondée il y a douze ans avec Ismaël Le Mouël.

Et si HelloAsso n'est pas une startup comme les autres, ce n'est pas un hasard pour celle qui a « beaucoup vadrouillé » de Singapour au Canada en passant par l'Ecosse et la France avant de faire son lycée à Nantes. C'est là, en classe de terminale, que son professeur d'économie lui parle pour la première fois de « développement durable ».

« C'était une notion encore assez théorique à l'époque mais ça a constitué un véritable déclic pour moi. Je me suis dit que je pourrais être utile dans mon métier, pas seulement dans mes engagements associatifs », se souvient-elle.

Lire aussi 8 mnContinuer à rêver ou renoncer ? Les ambitions de l'économie sociale et solidaire 20 ans après

Une ambition qui se concrétise par le master « gestion des entreprises du tiers secteur » à l'Escca d'Angers, l'un des premiers dédiés à ce qu'on appelle désormais l'économie sociale et solidaire (ESS) puis un mémoire sur l'entrepreneuriat social. La suite semble presque logique : la création d'HelloAsso au sein de la Ruche en 2007 à Paris.

Le collectif comme carburant

De quoi forger une approche de pionnière. « La notion de sens, d'impact, d'engagement arrive très tôt dans mon parcours, aujourd'hui c'est encore une vraie boussole pour HelloAsso comme pour le mouvement Tech For Good hier et Impact France aujourd'hui », retrace celle qui en est la déléguée pour la Nouvelle-Aquitaine. Surfeuse et randonneuse à ses heures, engagées dans de multiples associations dont la Fondation des Femmes, la Bordelaise d'adoption s'épanouit d'abord dans le collectif. « Le plus bel accomplissement c'est celui du collectif », glisse-t-elle.

HelloAsso

Une partir de l'équipe d'HelloAsso en 2020. L'entreprise emploie aujourd'hui 95 salariés principalement à Bordeaux (crédits : Agence APPA).

« Léa c'est d'abord une capacité d'adaptation exceptionnelle, quelqu'un d'extrêmement fiable, qui sait reconnaître ses défauts et les corriger et, surtout, qui fait preuve de beaucoup d'empathie, d'attention aux autres », apprécie Ismaël Le Mouël, qui lui a confié la présidence d'HelloAsso en 2019« Pour Léa, le plus important ce n'est pas le but mais le chemin et les personnes avec qui on le parcourt. La dimension collective c'est vraiment ce qui la porte », confirme Hannah Berkouk, directrice générale de cette entreprise aux 7,4 millions d'euros de chiffre d'affaires, en hausse de +48 % sur un an. Elle décrit une présidente « accessible et humble parce que toujours tournée vers ce qui reste à faire et à améliorer ». Léa Thomassin, mère de deux petites filles, a ainsi adhéré dès le départ au Parental Act, allongeant à un mois le congé parental du deuxième parent.

Lire aussi 3 mnLéa Thomassin : "Tout l'enjeu de la tech aujourd'hui est de se poser les bonnes questions"

« On est encore loin du passage à l'action »

Optimiste elle l'est assurément mais sans tomber dans l'idéalisme. « Je ne veux pas d'une parenthèse et que tout redevienne comme avant. La crise du Covid-19 doit faire évoluer les réflexes et les postures de chacun d'entre nous », confiait Léa Thomassin en avril 2020, en plein confinement. Deux ans plus tard, le tant attendu « monde d'après » tarde toujours à se concrétiser :

« C'est vrai mais j'ai envie de voir le verre à moitié plein. La prise de conscience sur notre modèle de consommation à bout de souffle est davantage partagée, l'urgence climatique et la sobriété énergétique font la une des médias... », espère-t-elle, tout en demeurant « sceptique sur la capacité de ceux qui gouvernent, entreprises et gouvernements, à prendre les bonnes décisions. On est encore loin du passage à l'action alors que l'urgence est déjà là ! »

Et celle qui explorait déjà il y a quinze ans les notions de développement durable, d'ESS et de fracture numérique, se passionne aujourd'hui pour « les outils favorisant la participation citoyenne pour lutter contre l'abstention »« Il faut accompagner la vitalité démocratique et pour cela le tissu associatif est un atout incomparable qui concerne tout le monde ou presque », martèle-t-elle. HelloAsso a joint le geste à la parole en lançant l'an dernier un moteur de recherche répertoriant désormais près de 200.000 associations dans toute la France. Plus largement, l'ambition reste de devenir une plateforme de services aux associations : « Nous on fait du paiement et on essaye de le faire bien, pour les autres services on travaille avec des partenaires ». Le collectif, encore une fois.

5 mn

Banque des Territoires | Partenaires

Les territoires qui se renouvellent face à la crise

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.