Les oenologues vont analyser 900 vins rosés à Cannes

 |  | 345 mots
Lecture 2 min.
Organisé par l'Union des œnologues de France, Le Mondial du Rosé se déroulera à Cannes du 27 au 29 avril 2012. Cette année, 900 vins rosés originaires de 29 pays seront soumis aux nez d'une cinquantaine de dégustateurs-experts reconnus.

Avec 600 producteurs (540 caves particulières et 60 caves coopératives), 72 sociétés de négoce et un volume de 1 279 500 hl (équivalent à 170 millions de bouteilles), la Provence représente 6% de la production française d'AOC, toutes couleurs confondues et fournit environ 8% des rosés du monde. La région est également leader en production de vins rosés AOC en France avec 38% de la production. Il est donc naturel qu'elle accueille sur ses terres Le Mondial du Rosé. Tout aussi logique qu'elle soit la région française qui rafle le plus grand nombre de médailles. L'an dernier, 73 de ses vins ont été primés dont 23 reconnaissances dans la catégorie Or. Près de 900 échantillons dont 100 effervescents en provenance de 21 pays viticoles du monde avaient été soumis à analyses.
"La vocation de ce concours n'est pas d'établir un classement des meilleurs rose?s du monde, mais bien d'analyser les qualités intrinsèques de chaque vin : nuances gustatives, mosai?que de couleurs, complexité aromatique...Le concours apporte ainsi aux vignerons des garanties optimales de confiance, de respect et de sérieux", précise le communiqué de presse.
Des atouts dans un environnement de marché qui évolue. La production mondiale de rose?s (25,3 mhl/an) a augmente? de 13% en 8 ans et 75% de la production totale est le fait de 4 pays : France, Italie, États? Unis, Espagne. La part des vins rose?s dans la consommation mondiale de vin est de 9,5% aujourd'hui contre 8,3% il y a 10 ans.
La France, premier producteur mondial de vins rose?s (3 mhl ? 28% du total mondial ? 400 millions de bouteilles), a augmente? sa production de 35% en 9 ans. L'Hexagone est aussi le premier pays consommateur de rose?s (35% du total mondial), devant les États?Unis (14%).
Le marché des vins de Provence reste avant tout un marché national avec 88% des volumes vendus dans l'Hexagone, dont 40% dans la région même de la production. C'est dire les enjeux économiques pour la Provence.

 

Pour aller plus loin : découvrez notre espace dédié au vin

 

Retrouvez toute l'actualité de la région PACA avec Méridien MAG

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/04/2012 à 10:28 :
Dommage que le rosé français s'exporte si peu ! En Russie, ils ne savent quasiment ce que cela est !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :