Les 4 principaux chantiers menés par Fleur Pellerin, chouchou de la FrenchTech

Le soutien des entrepreneurs sur Twitter n'a pas suffi à ce que Fleur Pellerin obtienne le portefeuille ministériel du numérique. Pourtant, elle affiche un bilan plus qu'honorable...

3 mn

(Crédits : REUTERS, Charles Platiau)

Maddyness

 

Arnaud Montebourg est donc le prochain ministre en charge du numérique. Une décision qui ne semble pas être saluée par tout le monde, pour preuve le billet dont s'est fendu Liam Boogar sur son blog RudeBaguette, qui lui reproche notamment d'avoir fait capoté les négociations entre Yahoo! et Dailymotion, et d'avoir eu un manque de discernement sur le dossier des VTC en France.

Pour le moment, Fleur Pellerin n'a pas souhaité commenter les informations qui lui sont attribuées, mais pourrait garder le dossier FrenchTech, tout en devenant secrétaire d'Etat au Commerce extérieur. Retour sur les 4 chantiers principaux menés par la Ministre.

Assises de l'entrepreneuriat: #geonpi

Fin 2012 se tenait les Assises de l'Entrepreneuriat, causées par la grogne des Pigeons. Un dossier délicat pour tous les entrepreneurs, qui craignaient une réforme de la fiscalité des plus-values dans les ventes d'actions avec une possible taxation à 60% contre 34,5%, et l'augmentation des cotisations des auto-entrepreneurs. Le mouvement, menée par Jean-David Chamboredon (ISAI), avait provoqué ces Assises. Au bout de 4 mois de travail et de réflexion,  44 mesures avaient été retenues. 

>> A relire: "Assises de l'entrepreneuriat : et maintenant ?"

Réforme du Crowdfunding

Véritable solution alternative aux financements traditionnels, le crowdfunding a depuis quelques années déjà bousculé les codes du financement d'amorçage des jeunes pousses (et même des projets traditionnels). Pour encadrer ce nouveau système, Fleur Pellerin a annoncé le 14 février 2014, une simplification des procédures auprès de l'AMF (passant d'un document de 200 pages à quelques pages), ainsi que la possibilité pour tous les particuliers, d'investir jusqu'à 1 million d'euros par projets, qu'ils soient portés par des entreprises ou des particuliers.

 

Lancement de la FrenchTech

Le lancement du Label FrenchTech est le chantier phare du mandat de Fleur Pellerin. Un nom simple et fédérateur, qui rassemble sous une seule et même bannière, toutes les initiatives gouvernementales en faveur des entrepreneurs du numérique. Récemment, la FrenchTech a réussi son opération séduction lors du festival SXSW à Austin, où 10 startups françaises avaient été invitées. Depuis quelques jours, BPI France a lancé la bourse Frenchtech, permettant un soutien financier pouvant aller jusqu'à 30 000 euros, même pour des projets non-innovants.

 

La dédramatisation de l'échec entrepreneurial

Dans un entretien pour le journal Les Echos, Fleur Pellerin avait souhaité "changer le logiciel culturel des Français face à la prise de risque et la vision de l'échec". Pour cela, un site web "Portail du rebond" avait été lancé et l'indice 040 de la Banque de France (indiquent une liquidation judiciaire) avait été supprimé, libérant ainsi 144 000 personnes. Plutôt que de parler d'échec, Fleur Pellerin souhaitait parler de rebond et soutenait l'événement qui se tiendra au ministère de l'Economie le 17 avril prochain: la Failcon (Fail Conference, s'inscrire ici).

Etienne Portais

 

Plus d'actualités startup sur Maddyness

3 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 15/04/2014 à 18:04
Signaler
Il manque le chantier numéro 1: elle veut un hotel particulier pour son équipe !!! avec restaurant 3 étoiles intégré, armée de chauffeurs et jets privés ?? C'est bien le socialisme, quand il s'agit de dépenser les impôts sur le travail des autres !!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.