Apple : Bruxelles enquêterait sur des pratiques anticoncurrentielles

 |   |  254  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Un questionnaires envoyé aux opérateurs téléphoniques du Vieux Continent par la Commission européenne, qu'a pu consulter le Financial Times, indique qu'Apple fait l'objet d'un début d'enquête pour d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles.

Bientôt un nouveau front juridique pour Apple? Après les Etats-Unis où le Congrès se penche sur ses pratiques fiscales, le groupe américain ferait en effet l'objet d'une enquête préliminaire de la part de la Commission européenne. Objet de ces interrogations: d'éventuelles pratiques anticoncurrentielles visant à assurer une place prédominantes du iPhone. 

Questionnaire aux opérateurs

Des documents consultés par le Financial Times indiquent que les opérateurs mobiles européens ont été interrogés à ce sujet. Il s'agit de questionnaires comportant des questions visant à savoir notamment s'il y a eu la mise en place de restrictions techniques ou contractuelles afin que le iPhone 5 ne puisse être utilisé sur le réseau 4G. Autres questions: l'entreprise a-t-elle exigé des opérateurs qu'ils achètent un minimum de smartphones? Les budgets marketing étaient-ils contrôlés? Est-il exigé que les réductions pour les iPhone ne soient pas inférieures à celles accordées pour d'autres marques? Le document indiquerait en outre que "la Commission détient des informations signalant qu'Apple et les opérateurs mobiles ont conclu des accords de distribution ayant pu empêcher d'autres fabricants de smartphones d'intégrer le marché".

Poids de Samsung en Europe

Cette investigation n'en serait qu'à ses prémisses. Avant toute procédure officielle, le dossier devrait encore être étoffé, d'autant plus que le succès des smartphones de Samsung en Europe contredit dans les faits l'idée qu'Apple ne partage par le marché européen, pointe le Financial Times.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 28/05/2013 à 6:35 :
Curieusement le slogan "Think Different" semble se retourner contre son auteur qui ne pense pas différemment que ses concurrents : faire un max de fric en exploitant au maximum toutes les opportunités qu'offre la mondialisation.
a écrit le 27/05/2013 à 11:10 :
J'utilise les produits Apple parce que ça me facilite la vie, n'étant pas de la génération Y ni un as de l'informatique. La concurrence de Apple c'est à ce niveau de service et d'utilisation, en ce qui me concerne. Les fournisseurs de téléphonie mobile, des anges peut-être? Les offres par téléphone, sans propositions écrites, où tout est inclus, puis dans la réalité une fois signé le contrat je me suis aperçue des entourloupes. Alors pour mon tel Apple, je ne passe pas par eux, comme ça je ne suis pas sous la contrainte de durée d'abonnement.
a écrit le 27/05/2013 à 10:21 :
Franchement, que la pomme soit pourrie, cela ne fait plus de doutes depuis de nombreuses années. Entre la fraude fiscale, l'utilisation de paradis fiscaux, et l'emploi en chine dans des dortoirs , le tour est fait sur cette marque.
Réponse de le 27/05/2013 à 15:16 :
Penses tu sincèrement qu'une entreprise comme Samsung ne fait pas ce genre de pratiques au sein même de son berceau? Ce serait tout de même incroyable de penser cela non?
De surcroit, il est toujours plus facile d'accuser des entreprises comme Apple, mais n'oublions pas que c'est une entreprise avec des leviers d'investissements faramineux et que ces investissement ont menés également une avancée technologique considérable, qui a un effet positif sur les autres entreprises du marché. Aurais tu cru un jour pouvoir consulter ton compte bancaire en marchant dans la rue ou encore pouvoir acheter de la musique en moins d'une minute, sans avoir a acheter un album entier dont tu n'ecouteras que 2 chansons?
a écrit le 27/05/2013 à 10:15 :
et pas d'enquête sur le montage d'apple pour ne pas payer d'impôt comme il le faudrait ?
a écrit le 27/05/2013 à 9:39 :
Apple est loin d'avoir une position dominante avec un seul modèle. (3 si on compte les anciens modèles 4 et 4S toujours en vente). Ils sont sur beaucoup moins d'opérateurs que Samsung, Nokia, Blackberry et bien d'aitres. Aussi, difficile de les accuser de faire de "price dumping" avec ce qu'on doit débourser pour acheter un iPhone . . .
S'il ya une boite au monde qui n'en a rien faire de dominer un marché, c.à.d. la plus grande part de marché, c'est bien Apple. Vous avez déjà vus des soldes chez Apple ? (s'il y a des réductions ou promotions c'est soit l'opérateur ou le distributeur qui paye ,mais pas Apple même)
Réponse de le 27/05/2013 à 10:02 :
A mon avis tu ne regardes pas les pubs actuels et anciennes (made in orange). Le cas d'apple et china mobile resume toute l?histoire. Apple veut faire plier l?opérateur qui lui ne veut pas. En europe c'est la même chose , mise a part que les opérateurs se sont soumis..
a écrit le 27/05/2013 à 9:35 :
J'ai croqué la pomme et je vous ai laissé les pépins.
a écrit le 27/05/2013 à 8:42 :
avec un retard, la justice commence à s?intéresser à un requin du marché qui tue la concurrence...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :