Twitter dédaignerait le Nasdaq pour son entrée en Bourse... par crainte des bugs

Le site de micro-blogging, qui prépare son introduction en Bourse, dédaignerait la plateforme d’échanges habituellement choisie par les compagnies du secteur high tech au profit du New York Stock Exchange.
Pour son introduction en bourse, Twitter choisirait plutôt le NYSE que le Nasdaq
Pour son introduction en bourse, Twitter choisirait plutôt le NYSE que le Nasdaq (Crédits : Reuters)

Entre les deux, son cœur balance. Mais c'est pour le NYSE que Twitter pencherait le plus pour le moment. C'est du moins ce qu'ont affirmé des sources proches du dossier à plusieurs médias américains dont les agences Bloomberg et le site d'informations financières The Street.

Eviter les bugs du Nasdaq ?

Selon ce dernier, il s'agirait "d'éviter les bugs informatiques" qui avaient accueillis l'introduction en Bourse mouvementée de Facebook en 2012. Un tel incident avait en effet bloqué les échanges sur la plateforme électronique. En conséquence, le Nasdaq a dû s'acquitter d'une amende de 10 millions de dollars et créer un fonds de 62 millions de dollars pour indemniser les entreprises lésées. Fin août 2013, en raison d'un autre incident technique, les échanges ont été suspendus pendant trois heures sur la plateforme boursière lancée au début des années 1970. 

Le New York stock exchange est traditionnellement moins couru des entreprises technologiques, certaines l'ont cependant choisi pour leurs échanges. Oracle a ainsi délaissé le Nasdaq au mois de juillet pour passer sur le NYSE.

Moins de 1 milliard de dollars de recettes

Pour l'heure, l'introduction en Bourse de Twitter est encore entourée de nombreux mystères, notamment sur sa date. La loi "Jumpstart Our Business Startups", ou JOBS act  l'autorise en outre à conserver ses résultats secrets jusqu'à trois semaines avant le début des échanges.

Seules les compagnies dont le chiffre d'affaires annuel est inférieur à 1 milliard de dollars sont autorisées à utiliser cette procédure crée pour donner un coup de pouce aux start-up. Cela renseigne donc partiellement sur les recettes du réseau social. Le cabinet spécialisé eMarketer évalue à 582,2 millions de dollars les revenus publicitaires de Twitter cette année et plus du double l'an prochain, en grande partie grâce aux revenus générés par le mobile.

Twitter valorisée entre 15 et 16 milliards de dollars ?

Des perspectives plutôt positives contribuent à faire grimper les estimations de son prix. Selon The Street, qui cite des sources proches du dossier, Twitter compterait émettre entre 50 et 55 millions d'action coûtant entre 28 et 30 dollars. Ce qui valoriserait l'entreprise entre 15 et 16 milliards, soit bien plus que les 10,5 milliards évoqués par d'autres sources. 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.