Twitter officialise (enfin) son intention d'entrer en Bourse

 |  | 316 mots
Lecture 2 min.
Twitter prépare son introduction en bourse (Photo Reuters)
Twitter prépare son introduction en bourse (Photo Reuters)
Le site de micro-blogging américain prévoit d'entrer en Bourse. Au dessus de sa tête plane l'ombre de son rival Facebook, dont "l'IPO" en 2012 avait été mouvementée.

A quelques tweets de 'l'IPO". C'est bien sûr par un gazouillis que Twitter a annoncé officiellement avoir démarré des démarches en vue d'une introduction en Bourse. 

"Nous avons soumis [un dossier] S-1 à la Securities and exchange commission en vue d'une introduction en Bourse. Ce tweet ne constitue en aucun cas une quelconque offre de vente d'actions." 

Encore quelques secrets... 

La direction de l'entreprise n'en dit pas plus pour l'instant, comme le lui permet le JOBS act (Jumpstart our business startups), un dispositif permettant aux nouvelles entreprises en croissance conserver des informations confidentielles. Aucune date pour cette introduction n'est encore indiquée. 

La valorisation officielle de l'entreprise restera donc un mystère pendant plusieurs semaine. Des estimations ont cependant été réalisées, notamment par l'un des investisseurs, GVS Capital Corp, qui évalue Twitter à 10,5 milliards de dollars. 

Le précédent Facebook

L"enjeu est d'autant plus important pour le site de micro-blogging américain qu'il succède ainsi à Facebook, dont l'initiative similaire avait été quelque peu tumultueuse. En mai 2012, le réseau social fondé par Mark Zuckerberg avait en effet eu du mal à convaincre les investisseurs. Pendant plusieurs mois, l'action Facebook était restée inférieure à son prix initial de 38 dollars jusqu'à ce que le cours parte à la hausse, notamment grâce à de bons résultats de la publicité sur mobiles. Au total la valorisation de Facebook atteint désormais 109 milliards de dollars. 

Goldman Sachs aux manettes? 

La rumeur d'une "IPO" de Twitter courait depuis longtemps. Récemment l'entreprise avait d'ailleurs débauché un ancien haut cadre de Morgan Stanley. Mais c'est la banque Goldman Sachs qui serait en charge du dossier de Twitter, selon des sources proches du dossier citées par l'agence Bloomberg

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/09/2013 à 12:40 :
Chez Twitter, il devrait changer l'oiseau en sigle et mettre un pigeon.
a écrit le 13/09/2013 à 10:17 :
placer sont fric dans du vent ... non merci !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :