Ayrault annonce la création d’une bourse aux start-ups

Le Premier ministre a présenté les grandes lignes d’un plan en faveur de l’innovation qui sera précisé ce mardi par Fleur Pellerin, la ministre en charge de l’Innovation, des PME et du Numérique. Une quarantaine de mesures à venir dont le lancement d’une «bourse des nouveaux entrepreneurs » et d’un programme destiné à attirer les talents.
Delphine Cuny

3 mn

« L’innovation est un facteur clé de la montée en gamme de notre économie » selon le Premier ministre.
« L’innovation est un facteur clé de la montée en gamme de notre économie » selon le Premier ministre. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

« L'innovation, c'est un état d'esprit, c'est un écosystème, c'est une culture », selon Jean-Marc Ayrault. Le Premier ministre, en visite ce lundi matin à Saint-Etienne, notamment chez le constructeur d'enceintes Focal puis à la Cité du Design, a dévoilé les grandes lignes d'une « nouvelle donne pour l'innovation », une quarantaine de mesures qui seront présentées en détail ce mardi par Fleur Pellerin, la ministre déléguée en charge de l'Innovation, des PME et du Numérique.

On sait d'ores et déjà que l'action gouvernementale, articulée autour de quatre axes « l'innovation par tous », « ouverte », « pour la croissance » et « publique », sera centrée sur les start-ups. Une « bourse des nouveaux entrepreneurs » va ainsi être créée « pour que chacun puisse créer son entreprise » : cette « bourse Pellerin » pourrait être dotée d'une dizaine de millions d'euros par an, selon nos informations.

Goût de la prise de risque et culture de l'entrepreneuriat

Un programme baptisé « les Nouveaux argonautes » doit servir à attirer en France les talents « de tous les pays », y compris faire revenir les Français expatriés. Le Premier ministre souhaite que soient créées « des activités autour de la création d'entreprise à l'école pour développer le goût de la prise de risque et la culture de l'entrepreneuriat. »

Dans la continuité du Crédit d'impôt Innovation, qui vient d'être précisé et inclut les dépenses de conceptions de prototypes et d'installations pilotes de nouveaux produits, pour les PME de moins de 250 salariés et 50 millions d'euros de chiffre d'affaires, le gouvernement entend soutenir l'innovation « dans toute sa diversité : technologique, marketing, design, procédés. »

Innovation ouverte et financement

Des mesures viendront aussi accompagner l'innovation ouverte, afin de rompre avec « un état d'esprit de clocher », ce qui passera par « la création de laboratoires communs entre recherche publique et PME. »

Un rôle de « médiateur de l'innovation » sera aussi confié au médiateur interentreprises, Pierre Pelouzet, afin de faciliter les discussions entre grands groupes, petites entreprises et laboratoires.

Le gouvernement entend « faire évoluer les modes d'action de l'Etat » en évaluant « mieux ce qui marche et ce qui doit être amélioré » : une commission d'évaluation des politiques d'innovation va être créée au sein du Commissariat général à la stratégie et à la prospective (rattaché à Matignon, successeur du centre d'analyse stratégique et du commissariat au Plan).

Des « incitations » sont également prévues à l'égard des business angels et du capital-investissement afin de disposer d'une « industrie du financement de l'innovation performante. »

Delphine Cuny

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 48
à écrit le 06/11/2013 à 2:19
Signaler
Excellentes dispositions qui vont dans le bon sens. Ca change des quelques français râleurs et négatifs qui ne proposent jamais rien mais savent toujours tout et se croient les meilleurs, comme on en voit trop dans les commentaires d'articles !

à écrit le 05/11/2013 à 18:36
Signaler
Ecrit d'avance : - usine à gaz prévisible - obligation de devoir être accompagné par des "conseils charognard" en innovation qui se rémunèrent au sucess fees et pompent jq 25% des fonds destinés au financement (à la limite du détournement de fonds...

à écrit le 05/11/2013 à 18:36
Signaler
Ecrit d'avance : - usine à gaz prévisible - obligation de devoir être accompagné par des "conseils charognard" en innovation qui se rémunèrent au sucess fees et pompent jq 25% des fonds destinés au financement (à la limite du détournement de fonds...

à écrit le 05/11/2013 à 13:47
Signaler
Petite question, pour avoir droit à cette bourse étudiante, pardon à cette bourse aux start-up, il faut être en situation irrégulière ? Si possible sans emploi ou chômeur de longue durée plus de 5 ans ? Ou sénior de plus de 67 ans sans emploi ? Ou fo...

à écrit le 05/11/2013 à 13:43
Signaler
Concentration des entreprises sur une base de concurrence déloyale (des entreprise financées, d'autres pas) et des pertes d'emplois massifs à la clé...l'innovation républicaine sur commande prend une drôle d'allure... Décidément ce gouvernement fera...

à écrit le 05/11/2013 à 10:05
Signaler
Comme les socialos savent que 90% des francais croient au Pere Noel, l'enfumage continue. Mais quand meme, « L'innovation, c'est un état d'esprit, c'est un écosystème, c'est une culture », c'est fort de cafe pour un ancien prof d'allemand.

à écrit le 05/11/2013 à 9:12
Signaler
encore une ouverture de la boite a RIEN il faut etre fou pour investir un copecc au vu des surtaxessss sur les plus values Hollande a quand son depart

à écrit le 05/11/2013 à 9:09
Signaler
L'état est un frein à l'innovation. Plus l'etat est omnipotent plus il est impotent. Il faut expliquer ça à Ayrault mais avec précaution car toute sa vie est en train de s'effondrer.

à écrit le 05/11/2013 à 7:40
Signaler
Chuttttt.... Un grand créateur reconnu de startups parle ! Écoutez le.

à écrit le 04/11/2013 à 21:58
Signaler
Revoilà les socialistes qui réinventent le monde… Pendant des mois ils nous mettent en place un système fiscal prêt à décourager le plus téméraire des entrepreneurs, ils n'ont de cesse de vilipender les personnes qui réussissent, les réduisant à d...

le 05/11/2013 à 15:02
Signaler
@ DDA vous osez écrire : "Bref ils détruisent un système qui fonctionnait par lui-même pour reconstruire une pâle copie sous tutelle d’un organisme public dont on connait la capacité à être efficient… " excusez-nous, mais Oseo n'a jamais marché, l...

le 06/11/2013 à 1:53
Signaler
Je ne crois pas avoir parlé ni défendu Oseo... Le système évoqué est celui de l'appel aux financements de spécialistes des start-up que sont par exemples les business angels. Bref un système non tronqué par des considérations politiques ou clientélis...

le 06/11/2013 à 1:54
Signaler
Je ne crois pas avoir parlé ni défendu Oseo... Le système évoqué est celui de l'appel aux financements de spécialistes des start-up que sont par exemples les business angels. Bref un système non tronqué par des considérations politiques ou clientélis...

le 06/11/2013 à 1:56
Signaler
Je ne crois pas avoir parlé ni défendu Oseo... Le système évoqué est celui de l'appel aux financements de spécialistes des start-up que sont par exemples les business angels. Bref un système non tronqué par des considérations politiques ou clientélis...

à écrit le 04/11/2013 à 21:41
Signaler
« L innovation, c'est un état d esprit, c'est un écosysteme, c'est une culture ». Ce qui est sur, c est que ce n' est pas du tout la sienne. Prof d allemand, qui vit aux crochets de l Etat depuis sa sortie de la FAC. La politique restera toujours l ...

à écrit le 04/11/2013 à 21:41
Signaler
« L innovation, c'est un état d esprit, c'est un écosysteme, c'est une culture ». Ce qui est sur, c est que ce n' est pas du tout la sienne. Prof d allemand, qui vit aux crochets de l Etat depuis sa sortie de la FAC. La politique restera toujours l ...

à écrit le 04/11/2013 à 21:14
Signaler
J'ai crée une entreprise. Oui c'est très facile. Le problème, c'est le lendemain que le harcèlement commence. RSI, Ursaff, Centre des impots des entreprises, CFE...Dès qu'ils ont trouvé le pigeon, ils ne le lachent plus, il faut le saigner... Voilà, ...

à écrit le 04/11/2013 à 20:07
Signaler
Incapable d'avoir un cap, une cohérence et une vision c'est la fuite en avant dans les effets d'annonce, sans suite et sans conviction.

à écrit le 04/11/2013 à 19:56
Signaler
hahahaha! il est drole ce gars ! il demonte les business angels, decourage les chefs d'entreprise, colle des impots sovietiques la ou il peut... et voyant que c'est une cata, essaie de se trouver des pigeons... soit c'est un optimiste de nature, soit...

à écrit le 04/11/2013 à 19:48
Signaler
Et quelques années plus tard, ils se rendront compte que "leur" "plan" a été globalement détournée et qu'il n'a pas profité à ceux qui auraient dû en bénéficier.

à écrit le 04/11/2013 à 19:48
Signaler
Encore une fausse solution !!! Ce dont les entrepreneurs ont besoin, c'est d'un environnement politico-économique porteur, pas de l'argent des contribuables...parce qu'une fois le pognon de la bourse englouti, on fait quoi...on demande une autre bour...

à écrit le 04/11/2013 à 19:48
Signaler
Et quelques années plus tard, ils se rendront compte que "leur" "plan" a été globalement détournée et qu'il n'a pas profité à ceux qui auraient dû en bénéficier.

à écrit le 04/11/2013 à 19:46
Signaler
La grosse rigolade. Dans tous les cas, la durée maximum de travail permise par le Droit du travail est de 48 heures par semaine: IMPENSABLE pour une vraie start up !!!! Un salarié qui vient le dimanche terminer un projet ? Et hop, infraction, mon pép...

à écrit le 04/11/2013 à 19:07
Signaler
Le pépère devrait savoir que les vrais talents gagnent plus d'un million d'euros et que sa taxe à 75% leur est réfractaire !!! En plus du reste de taxes et charges sociales qui ne font qu'envoyer les startups à se produire en d'euros de la France !!!...

le 04/11/2013 à 19:47
Signaler
Si on a des idées et du talent, on fuit la France, Mr le prof d'allemand !!! Car se crever la santé juste pour assurer la retraite des fonctionnaires, ça n'intéresse plus grand monde en France... Fallait pas casser le jouet...

à écrit le 04/11/2013 à 18:48
Signaler
Et une commission de plus!

à écrit le 04/11/2013 à 18:37
Signaler
On a pas besoin d'une nouvelle intervention étatique dans l'économie c'est justement à cause de cela qu'on en est la.

à écrit le 04/11/2013 à 18:30
Signaler
Il est complètement déconnecté de la réalité le prof. Il y connait quoi en matière de besoin , d'innovation et d'investissement des start-ups?? S'il commencait par créer les conditions fertiles aux créations d'entreprises pullulent plutôt que de gasp...

le 04/11/2013 à 18:51
Signaler
"Baissez les charges et les impôts nom de Dieu!!! Le pays se casse la gueule!" : C'est vrai, c'est la seule chose qui nuit au pays... Au fait, un jeune salarié ou fondateur d'une startup peut louer quoi en région parisienne?

le 04/11/2013 à 19:44
Signaler
"Au fait, un jeune salarié ou fondateur d'une startup peut louer quoi en région parisienne?" Son corps...

à écrit le 04/11/2013 à 18:30
Signaler
On a pas besoin d'une nouvelle intervention étatique dans l'économie c'est justement à cause de cela qu'on en est la.

à écrit le 04/11/2013 à 18:30
Signaler
On a pas besoin d'une nouvelle intervention étatique dans l'économie c'est justement à cause de cela qu'on en est la.

à écrit le 04/11/2013 à 18:28
Signaler
je crois qu'il peut annoncer tout ce qu'il veut , tout le monde s'en fout royalement ,demain il dira l'inverse ... Désolent à quel point ils ont réussi à nous laisser de marbre

à écrit le 04/11/2013 à 18:27
Signaler
Incroyable de courage. Ou comment ne surtout pas sortir des sentiers battus! Bravo Zayrault. Quelle originalité. Cette mesure est la démonstration éclatante d'évidence que nos politiques préfèrent prendre des mesures peu courageuses en gaspillant de ...

à écrit le 04/11/2013 à 18:26
Signaler
je crois qu'il peut annoncer tout ce qu'il veut , tout le monde s'en fout royalement ,demain il dira l'inverse ... Désolent à quel point ils ont réussi à nous laisser de marbre

à écrit le 04/11/2013 à 18:10
Signaler
Bienvenue à l'Institut de l'Innovation et entreprenariat.le prix France innovation

à écrit le 04/11/2013 à 17:59
Signaler
Il préfère donner quelques millions de subventions en plus à la Bretagne pour un combat qui n'en vaut plus la peine et perdu d'avance.

à écrit le 04/11/2013 à 17:24
Signaler
les portails des l'innovation à la BPI ex Oseo et leurs sous portails ne méritent rien de plus que les portails de l'eco taxe ... ca peut brûler, personne ne s'en émouvra !

à écrit le 04/11/2013 à 17:21
Signaler
Attention M. Ayrault le peuple va s'en prendre à tes bourses !!!!!

à écrit le 04/11/2013 à 17:13
Signaler
VU QUE LES PLUS VALUES SONT SURTAXEESSSSS IL FAUT ETRE FOU !!! ENCORE RIEN §§ HOLLANDE LE POUVOIR DE RIEN FAIRE

à écrit le 04/11/2013 à 17:04
Signaler
Il changera d avis dans combien de jour ?? Il a du boulot pour être un peu crédible

à écrit le 04/11/2013 à 16:58
Signaler
J'ose espérer qu'il va créer cette bourse en Livre Sterling, faute de quoi elle n'aura pas beaucoup de débouchés ....

à écrit le 04/11/2013 à 16:49
Signaler
Aurault, prof d'allemand reconverti en élu cumulard professionnel connaît quoi à l'innovation ?

à écrit le 04/11/2013 à 16:48
Signaler
je suis le seul a ne pas comprendre ce qui va etre fait concretement? quelle sera le % des 10 millions qui serviront a supporter les couts d'infrastructure de cette "bourse" et combien iront aux entrepreneurs? Quand on voit le systeme des Venture Cap...

à écrit le 04/11/2013 à 16:40
Signaler
... la création de la taxe sur la bourse à l'innovation!

à écrit le 04/11/2013 à 16:20
Signaler
Ce mec est un vrai communiste a l"etat pur....Il veut tout controler meme les brillantes idees de nos start-ups....VA VENDRE TON PRODUIT ETATIQUE A LA COREE DU NORD

à écrit le 04/11/2013 à 16:05
Signaler
avec combien impot a la revente

à écrit le 04/11/2013 à 16:03
Signaler
Une bourse dotée d'une dizaine de millions d'euro pour la France ... comment faire du saupoudrage... pour aboutir à du gaspillage. Dans l'industrie, pour créer - ex nihilo - une entreprise innovante PME de 100 salariés, le budget moyen -d'inves...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.