Amazon explose les compteurs grâce au cloud

Le géant de Seattle enregistre au premier trimestre 2016 le bénéfice net le plus élevé de son histoire. Il les doit principalement à la vente de services à travers sa division cloud.
Le cloud d'Amazon lui permet d'engranger un niveau de bénéfices record au premier trimestre 2016.
Le "cloud" d'Amazon lui permet d'engranger un niveau de bénéfices record au premier trimestre 2016. (Crédits : © Leonhard Foeger / Reuters)

Un demi-milliard de dollars en un trimestre. C'est le montant du bénéfice net enregistré par Amazon au cours des trois premiers mois de l'année 2016. Un niveau record pour le groupe américain qui dépasse de très loin les prévisions des analystes interrogés par Thomson Reuters.

Selon leur consensus, ils tablaient en effet sur un bénéfice de 58 cents par action. Mais ce dernier atteint 1,07 dollar par action.

Amazon tire profit du nuage

Dans le détail, cette performance confirme plus que jamais le statut du cloud comme moteur principal de sa croissance. Amazon Web Services, division dédiée à cette activité, a en effet vu ses ventes bondir de plus de 64% d'une année sur l'autre pour atteindre 2,57 milliards de dollars.

Cela ne correspond qu'à un dixième du chiffre d'affaires total du groupe de Seattle. Mais cette activité contribue à plus de 6 dollars de bénéfice opérationnel sur 10.

Son expansion internationale continue cependant de lui coûter encore plus qu'elle ne lui rapporte. Mais les pertes de 121 millions de dollars enregistrées pour ses activités hors des Etats-Unis se réduisent (elle était de 194 millions au premier trimestre 2015).

Wall Street applaudit

Au lendemain de la publication de ces résultats, le titre Amazon valait aux alentours de 671 dollars vers 11h00 du matin (heure française) dans les échanges électroniques avant l'ouverture de la Bourse. Ce qui correspond à une hausse de près de 12% par rapport à la clôture de la veille. La capitalisation boursière d'Amazon avoisine ainsi les 285 milliards de dollars.

Cela tranche avec le trimestre précédent. Malgré un retour dans le vert, Wall Street avait en effet sanctionné des résultats inférieurs aux prévisions pour la période intense de de fin d'année.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 29/04/2016 à 15:29
Signaler
Rien a dire , c'est la classe ... Et dire qu'ebay etait au même niveau y a 10 ans... La différence entre un visionnaire et un vendeur de tapis

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.