Amazon, Rakuten, eBay : les géants critiqués du e-commerce en mode "opération séduction"

 |  | 687 mots
Lecture 4 min.
Les grandes plateformes de commerce en ligne rivalisent de promotions et d'opérations de communication pour offrir leurs services aux commerces fermés à cause du confinement... et dévier les critiques les accusant de contribuer à tuer le petit commerce.
Les grandes plateformes de commerce en ligne rivalisent de promotions et d'opérations de communication pour offrir leurs services aux commerces fermés à cause du confinement... et dévier les critiques les accusant de contribuer à tuer le petit commerce. (Crédits : Reuters)
Environ 200.000 commerces en France sont contraints de fermer leurs portes jusqu'au 1er décembre en raison du deuxième confinement. Accusés de concurrence déloyale, les géants de l'e-commerce se livrent à une véritable opération séduction en proposant gratuitement leurs outils aux TPE-PME.

Le malheur des uns fait le bonheur des autres... A moins de deux mois de Noël, environ 200.000 commerces de proximité sont contraints de fermer leurs portes en France jusqu'au 1er décembre à cause du deuxième confinement. Alors qu'un magasin sur trois ne possède pas de site Internet selon Bercy, les grandes plateformes de commerce en ligne rivalisent de promotions et d'opérations de communication depuis la semaine dernière pour offrir leurs services.

Le groupe japonais Rakuten a dégainé dès vendredi dernier, premier jour du confinement. Il propose gratuitement aux commerçants son outil de "click and collect", qui permet aux clients de commander et payer en ligne pour pouvoir récupérer leurs colis en boutique, pour toute ouverture de compte sur son site. Rakuten a également rendu gratuit l'un de ses...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2020 à 9:05 :
"Amazon, Rakuten, eBay"

Auxquels on peut ajouter Alibaba, mais ils sont où nos investisseurs européens bon sang !? CE serait déjà un peu moins compliqué de lutter si nos riches étaient éveillés...
a écrit le 06/11/2020 à 8:18 :
Plutot que de toujours se plaindre, les commercants devraient s'intéresser aux nouvelles opportunités commerciales, qui pourraient décupler leur chiffre d'affaire. Ces géants de l'internet, ce sont également des places de marché, où de nombreuses petites entreprises se développent et fleurissent grâce à la couverture de ces géants. Boycotter ces géants, c'est également boycotter ces petites entreprises qui tentent de s'en sortir comme tout le monde. Voilà un article très intéressant sur le sujet, qui dit enfin ce que beaucoup de journalistes oublient https://www.bons-plans-elise.fr/deals/blog/market-places-amazon-soutien-entreprises-francaises/

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :