Comment le « big data » accélère les cadences d'Airbus

 |   |  848  mots
La collaboration avec Palantir a débuté sur la ligne d'assemblage final de l'A350.
La collaboration avec Palantir a débuté sur la ligne d'assemblage final de l'A350. (Crédits : Airbus-A. Doumenjou)
En 2015, l'avionneur est devenu le premier client en France de Palantir, une entreprise américaine spécialisée dans l'agrégation et l'analyse de gigantesques quantités de données.

« Nous passions notre temps à courir derrière les données », se souvient encore Marc Fontaine, le directeur de la transformation numérique d'Airbus. Et de citer l'exemple du programme A320, avec ses milliers de bases de données et d'applications, incapables de communiquer entre elles, voire parfois incompatibles. Pour en finir avec ces « silos », l'avionneur est devenu en 2015 le premier client en France de Palantir, une entreprise américaine spécialisée dans l'agrégation et l'analyse de gigantesques quantités de données. Ces outils permettent à Airbus de mieux optimiser la conception, la production puis l'exploitation de ses avions. À la clé : « des centaines de millions d'euros d'économies », assure Marc Fontaine, sans plus de précisions.

Lire aussi : Palantir: de Big Brother au big business

La collaboration avec Palantir a débuté sur la ligne d'assemblage final (FAL) de l'A350. Un immense hangar, situé à proximité de l'aéroport de Toulouse-Blagnac, où se relaient environ 2 000 mécaniciens, chaudronniers, électriciens et peintres. Les pièces arrivent en Beluga, l'avion-cargo mastodonte développé par Airbus, en provenance de Saint-Nazaire, de Hambourg (Allemagne), de Broughton...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2019 à 12:45 :
L'ia....au pouvoir..?
a écrit le 08/10/2019 à 13:34 :
Palantir, aux mains de la NSA, beau cadeau de Tom Enders, le pro-atlantiste...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :