Intel reconnait des failles de sécurité dans les processeurs des mac et des pc

 |   |  339  mots
(Crédits : Reuters)
Le géant américain des micro-processeurs Intel a reconnu mercredi que certains produits présentaient de possibles failles de sécurité tout en niant catégoriquement qu'elles proviennent d'un défaut de conception, comme l'affirme la presse spécialisée.

Intel fournit plus de 93% des processeurs de base utilisés dans les ordinateurs portables du monde et domine également les ordinateurs de bureau et les serveurs. Selon les découvertes faites par une équipe de chercheurs, soulignée par le journal The Register et depuis confirmée par Intel, un grand nombre de puces faites par l'entreprise ont un problème de conception.

Potentiellement, cela pourrait permettre à des pirates de prendre le contrôle d'un ordinateur et d'accéder aux données (mots de passe, numéros de carte bancaire, etc.) qui y sont conservées, affirment le média ainsi que de nombreux experts en cybersécurité.

Ces affirmations ont fait dégringoler le titre Intel en Bourse (en repli de 3,40% à 45,26 dollars à la clôture de Wall Street). Son patron, Brian Kraznich, a affirmé mercredi sur la chaîne CNBC que le souci touchait tous les microprocesseurs modernes et pas seulement ceux de son groupe.

Une faille complexe selon les experts

"Intel et d'autres entreprises technologiques ont pris connaissance de nouvelles études en matière de sécurité (qui montrent que) certaines méthodes d'analyse de logiciel peuvent potentiellement, lorsqu'elles sont utilisées à des fins malveillantes, permettre d'accéder à des données sensibles sur des ordinateurs", déclare le géant des microprocesseurs, qui font tourner des millions d'appareils dans le monde.

"Intel pense que ces failles ne permettent pas de corrompre, modifier ou effacer des informations", poursuit le groupe dans un communiqué.

Certains microprocesseurs de la firme présentent une grosse faille de sécurité due à un important problème de conception, pouvant permettre à des pirates de prendre le contrôle des ordinateurs.

"Les récents articles affirmant que les failles sont dues à un 'bug' ou à un 'défaut' et qu'elles existent uniquement sur des produits Intel sont incorrects", dit encore le groupe, qui ajoute avoir "commencé à diffuser des mises à jour" de sécurité "pour atténuer ces failles".

Le groupe affirme travailler avec d'autres entreprises du secteur pour "résoudre ce problème rapidement".

(avec agences)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/01/2018 à 23:43 :
Pour rappel, un microproc est une pièce qui obéit à des ordres. Il existera toujours un humain pour pondre des codes qui permettront certaines actions dont, surtout, accéder à des données intéressantes. Sinon, bien vu plus bas : mon pc ne contient QU'UN mot de passe : celui pour le déverrouiller à l'allumage. Ni aucun nom ni aucun compte : trop dangereux. Donnez tout à internet : ils aiment... :-)
a écrit le 06/01/2018 à 14:38 :
Cet info va faire grimper Apple en bourse.
a écrit le 06/01/2018 à 6:05 :
Cela n'est il pas un vice caché ? Dans ce cas on aurait du mal à comprendre comment les fondeurs échapperaient à leur responsabilité...
a écrit le 05/01/2018 à 20:27 :
Si ce n'est pas des "fake news" c'est de la mise en condition par la peur, c'est du "terrorisme médiatique"!
a écrit le 05/01/2018 à 20:24 :
Si ce n'est pas des "fake news" c'est de la mise en condition par la peur, c'est du "terrorisme médiatique"!
a écrit le 05/01/2018 à 12:59 :
Bravo : c’est bien d’etre Honnête .
Bon moi j’avais contourné la «  faille »
Je ne mélange jamais banque et PC
Je n’ebregistre pas d’infos sensibles sur l’ordinateur donc il n’y a rien à voler et au moins je n’ai pas de regret après .
a écrit le 05/01/2018 à 10:37 :
La mise à jour de windows "1709" apriori liée aux processeurs intel qui bug viendrait elle de là ?
a écrit le 04/01/2018 à 17:40 :
C'est un point très négatif pour les processeurs d'Intel, AMD ou ARM. Il va falloir repenser la sécurité des ordinateurs classiques et améliorer la securité des processeurs pour qu'il "deviennent insensibles aux failles" idem pour le système Windows dans sa version 10 mais dans ce monde de la haute technologie rien n'est totalement sécurisé, il y a toujours une part d'incertitude. De plus les medias se font les "choux gras" de ce qu'il ne va pas : donc si la technologie est defaillante il faut decrier la technologie mais ce que je pense profondement c'est que la sécurité n'est pas une fonction innée mais une contrainte qu'il definir et aussi comprendre. Un cerveau humain n'est pas insensible au mal et la perte de neurones existe avec le temps :( phénomène de vieillesse) donc on peut penser qu'un processeur dès sa conception n'est pas un composant electronique qui durera eternellement et qu'il doit aussi s'user et "mal fonctionner" ( defaut de vitesse d'execution des OS, ouvertures des logiciels, tâches répétitives, transmission des informations (mail, fichiers, videos, autres)). Oui c'est une lourde attaque contre Intel et il faudra definir des processeur de nouvelle génération dont on ne puisse plus trouver aussi facilement les failles : durcir les processeur, changer la technologie des ordinateurs issus des années 50 et de la technologie CMOS. Reinventer la technologie plus sécurisé de l'ordinateur quantique !!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :