Les grands perdants du marché des smartphones

De nombreuses entreprises qui ont essayé de s'introduire sur le marché des smartphones, comme Microsoft, ont perdu des milliards de dollars. Mais les leaders du marché, comme Apple, se gavent de plus en plus...
Selon une analyse de Canaccord Genuity publiée par le New York Times, grâce à l'iPhone, Apple a dégagé à lui seul, lors du 4e trimestre 2014, 93% des bénéfices de l’industrie mondiale des smartphones, contre 87,4% un an plus tôt.
Selon une analyse de Canaccord Genuity publiée par le New York Times, grâce à l'iPhone, Apple a dégagé à lui seul, lors du 4e trimestre 2014, 93% des bénéfices de l’industrie mondiale des smartphones, contre 87,4% un an plus tôt. (Crédits : Reuters)

Quand les entreprises de smartphones se livrent une bataille acharnée pour devenir leader, il arrive qu'elles perdent quelques plumes. Microsoft, qui a récemment annoncé le licenciement de 7.800 de ses employés, et qui ne représente que 3% des ventes de téléphones, est la dernière compagnie à avoir admis que son pari sur les smartphones a été un échec, affirme le site d'information Quartz.

Elle a annoncé aujourd'hui avoir comptabilisé des charges de dépréciation de 7,6 milliards de dollars liées à son acquisition en 2013 du géant Nokia (7,9 milliards de dollars), et des frais de restructuration de 800 millions de dollars en plus. Pour mémoire, à l'époque où l'iPhone a été lancé, en 2007, Nokia valait environ 115 milliards de dollars.

Un terrain risqué

Ce n'est malheureusement pas la seule société à avoir perdu de l'argent ou une partie de sa valeur marchande en essayant de dépasser l'iPhone... HP, Blackberry, HTC, Sony, ou encore Google, toutes ont dû débourser des milliards pour essayer d'être aussi performant que la marque à la pomme.

L'entreprise de téléphones intelligents Blackberry a sans doute été la plus grande victime de cette concurrence. En 8 ans, elle a perdu 95% de sa capitalisation boursière. A la naissance de l'iPhone en juin 2007, la société était évaluée à 37 milliards de dollars. Un an plus tard, elle approchait les 80 milliards. Aujourd'hui, elle ne vaut que 4 milliards de dollars, et elle essaye tant bien que mal de se reconvertir dans la création de logiciels.

HTC, elle aussi, a perdu près de 95% de sa capitalisation boursière. L'entreprise taïwanaise vaut plus ou moins 2 milliards de dollars, contre 37 milliards au milieu de l'année 2011.

Et enfin Google, qui acquérait Motorola Mobility pour 12,5 milliards en 2011, et qui a finalement été contrainte de revendre la société trois ans après à Lenovo, pour 2,9 milliards de dollars. Elle a aussi revendu les décodeurs de Motorola pour 2,4 milliards à la société Arris... toujours pas assez pour être rentable.

Des gains vertigineux pour les leaders

De son côté, Apple a généré plus de 450 milliards de dollars de revenus grâce à l'iPhone, et sa valeur marchande est passée de 100 milliards de dollars lors de la sortie de l'iPhone 1, à environ 730 milliards actuellement.

Les autres grands vainqueurs de ce marché attractif sont évidemment les Coréens Samsung Electronics, qui ont vu leur capitalisation boursière doubler en quelques années. La start-up chinoise Xiaomi, cinquième fabricant de smartphones dans le monde, a elle aussi réussi à se différencier des autres malgré sa taille, et est désormais évaluée à 45 milliards de dollars. Autrement dit, Apple règne dans l'univers des smartphones mais pas tout à fait sans partage...

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 10/07/2015 à 15:00
Signaler
iOS : 70 % ? En additionnant les OS tablette + mobile on est plutôt à 31% au niveau mondial. Bien loin de 70% ! → http://gs.statcounter.com/#mobile+tablet-os-ww-monthly-201406-201506-bar

à écrit le 09/07/2015 à 19:58
Signaler
@conneries Ce que vous écrivez est faux. Avec 20% de part de marché appareils, iOS représente 70% de la navigation internet sur mobile. Cela prouve bien qu'ils ne font pas que téléphoner mais surfent, envoient des mails, font des photos... Par aill...

à écrit le 09/07/2015 à 16:24
Signaler
Nous le constatons chaque jour, 80% de ceux celles qui possèdent un Apple ne savent pas s'en servir et l'utilisent comme un simple téléphone et une calculette. Ca fait bien rire cette stupidité humaine.

à écrit le 09/07/2015 à 15:55
Signaler
Beaucoup voudraient avoir le profil d'échec de Microsoft qui valorise au même multiple que Apple en affichant à 334 milliards. La compagnie est passée du logiciel à une offre globale avec succès même si la question des smartphone plus récente n'éprou...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.