Semi-conducteurs : Broadcom lorgne Qualcomm

 |   |  362  mots
Selon Bloomberg, Broadcom évoque avec ses banques conseil une offre, en numéraire et en titres, de quelque 70 dollars par action, soit une prime de 27,6% par rapport au cours de clôture de Qualcomm de jeudi.
Selon Bloomberg, Broadcom évoque avec ses banques conseil une offre, en numéraire et en titres, de quelque 70 dollars par action, soit une prime de 27,6% par rapport au cours de clôture de Qualcomm de jeudi. (Crédits : Mike Blake)
Broadcom prévoit de lancer une offre de rachat sur Qualcomm. Elle pourrait dépasser les 100 milliards de dollars.

Une fusion de titan en vue ? L'américain Broadcom prévoit de lancer une offre de rachat sur son compatriote Qualcomm dès ce week-end, ce qui pourrait être la plus grosse acquisition jamais réalisée dans le secteur des semi-conducteurs, ont dit vendredi des sources proches du dossier.

A la suite de ces informations, initialement rapportées par Bloomberg, le titre Qualcomm a terminé sur un bond de 12,71% à 61,81 dollars, soit la progression la plus prononcée du S&P 500, et l'action Broadcom a fini sur un gain de 5,45%, à 273,63, quatrième plus forte hausse de l'indice.

Un rapprochement entre les deux entreprises, qui ont récemment été très actifs en matière de fusions & acquisitions, accélérerait la consolidation d'un secteur où chacun veut être bien placé pour capter le marché en vive croissances des appareils connectés, notamment les voitures.

Le consultant Gartner estime que plus de 21 milliards d'objets connectés seront en usage dans le monde à l'horizon 2010 contre moins de cinq milliards en 2015.

Une valorisation de Qualcomm à plus de 100 milliards de dollars ?

Selon Bloomberg, Broadcom évoque avec ses banques conseil une offre, en numéraire et en titres, de quelque 70 dollars par action, soit une prime de 27,6% par rapport au cours de clôture de Qualcomm de jeudi.

Une telle offre valorise Qualcomm à 103,2 milliards de dollars (88,9 milliards d'euros). Après l'envolée de son titre ce vendredi, la capitalisation boursière du groupe est de 90,9 milliards de dollars, celle de Broadcom ressortant à 111,6 milliards au cours de clôture.

"Ce serait une décision pertinente de la part de Broadcom, qui deviendrait ainsi un géant technologique", a dit Daniel Ives, analyste chez GBH Insights.

Broadcom n'était pas disponible dans l'immédiat pour réagir à l'information et Qualcomm s'est refusé à tout commentaire.

Le premier, spécialiste des puces de communication, finalise l'acquisition de Brocade Communication Systems pour 5,5 milliards de dollars après avoir racheté Avage pour 37 milliards de dollars en 2015.

Le second est pour sa part sur le point de boucler le rachat de NXP Semiconductors pour 38 milliards de dollars, ce qui est à ce stade la plus grosse acquisition dans l'histoire des semi-conducteurs.

(Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/11/2017 à 14:35 :
Broadcom n est pas americain...
Ce serait la disparition du dernier acteur important apres Intel car les autres structures font un mixte produit et seront avalees ou decoupees par Eaton ou d autres. Intel devient l incontournable et seul pour s opposer a Samsung.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :