L’hémorragie des ventes de PC jugulée en 2014

 |   |  324  mots
Selon les estimations de Gartner, les ventes de PC ont connu une chute de 10% en 2013 et de 4% en 2012.
Selon les estimations de Gartner, les ventes de PC ont connu une chute de 10% en 2013 et de 4% en 2012. (Crédits : REUTERS/Nicky Loh)
Les ventes mondiales ont nettement ralenti leur déclin, notamment dopées par le marché américain, selon les estimations publiées lundi par les cabinets de recherche Gartner et IDC.

"Le marché du PC se stabilise peu à peu." Ce constat émane des cabinets de recherche Gartner et IDC. Selon ces derniers, "maintenant que les tablettes ont presque entièrement pénétré des marchés clés, les dépenses de consommation se redirigent petit à petit vers les PC".

Dans les faits, Gartner évoque dans ces dernières estimations publiées lundi 12 janvier un repli d'à peine 0,2% en 2014, avec la vente de 315.87 millions de PC, contre une chute de 10% l'année précédente et d'environ 4% en 2012.

Une "année encore difficile"

Pour sa part, IDC parle d'une "année encore difficile" et d'un secteur restant en crise pour la troisième année consécutive, mais estime que le recul des ventes s'est limité cette année à 2,1%, avec la vente de 308,6 millions d'ordinateurs.

Les signes de stabilisation observés au troisième trimestre 2014 se sont vérifiés au dernier trimestre de l'année, avec un rebond de 1% des ventes d'ordinateurs sur un an, indique Gartner, avec 83,7 millions de PC écoulés.

Les marchés émergents restent "plus faibles"

Toutefois, "il existe des disparités régionales : les régions les plus mûres montrent en général une tendance à la croissance, tandis que les marchés émergents restent plus faibles", précise Mikako Kitagawa, analyste de Gartner, en raison "d'une affinité toujours forte avec les smartphones et les tablettes".

Les États-Unis ont affiché la plus forte croissance des ventes d'octobre à décembre, de 13,1% sur un an, selon Gartner, suivi par le marché européen qui se montrait aussi dynamique.

"Le regain de vigueur chez les leaders du marché, et une amélioration en Asie-Pacifique [...] sont des signes positifs", reconnaît aussi IDC. "Mais certains gains sont encore petits et des facteurs de faiblesse potentiels [...] font douter de la force du marché en 2015", explique le cabinet.

     Lire aussi >> Les tablettes font moins recettes, le PC enraie (presque) son déclin

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/01/2015 à 21:28 :
A force de créer des jeux qui ne tourne pas sur les machines en ventes, les joueurs se lassent et arrêtent d'acheter surtout quand leur PC qui a 6 mois devient insuffisant pour faire tourner les nouveau jeux sortie...
a écrit le 13/01/2015 à 11:40 :
Ca fait des années qu'on essaye de nous fourguer des netPC pour remplacer les vrais, des tablettes pour remplacer les PC... n'importe quoi pour remplacer les PC... On a fini par vérifier que c'était juste du bullshit.
Pour bosser, faut une vraie machine, pas un jouet...
Réponse de le 17/01/2015 à 2:44 :
Exact! La productivité à l'aide d'un clavier physique n'a rien de comparable à celle d'un clavier virtuel, les professionnels le savent très bien et c'est pour cela qu'ils continuent d'utiliser un BlackBerry.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :