Smartphones : Samsung mis à mal par Apple sur ses propres terres

 |   |  286  mots
Pris en tenaille entre les iPhone dans le haut de gamme et les fabricants chinois Huawei et Xiaomi dans l'entrée de gamme, Samsung (ici un Galaxy S5, sorti en septembre 2014) a vu sa part du marché mondial diminuer tout au long de l'année 2014.
Pris en tenaille entre les iPhone dans le haut de gamme et les fabricants chinois Huawei et Xiaomi dans l'entrée de gamme, Samsung (ici un Galaxy S5, sorti en septembre 2014) a vu sa part du marché mondial diminuer tout au long de l'année 2014. (Crédits : REUTERS/Dado Ruvic)
Alors que le numéro un mondial du smartphone voit chaque trimestre ses positions grignotées par les constructeurs chinois, il est désormais attaqué en Corée du Sud par Apple, qui a plus que triplé sa part de marché en novembre, à moins de 13 points de Samsung.

Samsung ne connaît plus de havre de paix. Selon un rapport publié mercredi 21 janvier par la société de recherche Counterpoint, Apple a capté 33% du marché sud-coréen des smartphones en novembre, une part de marché record qui a coïncidé avec le lancement de son nouvel iPhone 6.

     | Lire L'iPhone 6 bat un record de ventes même sans la Chine

"Apple aurait probablement pu atteindre une part de marché de 40% avec un stock plus important de modèles en magasin", avance même Tom Kang, analyste chez Counterpoint cité dans le communiqué, et ce alors que l'iPhone 6 a représenté plus de deux tiers des ventes totales d'iPhones en Corée du Sud.

Un marché peu ouvert aux acteurs extérieurs

Jamais un fabricant étranger n'avait fait aussi bien dans le pays d'origine de Samsung Electronics, où sa part de marché a reculé à 46% en novembre alors qu'elle tournait autour des 60% lors des cinq mois précédents. Sous les 15% de parts de marché jusque là, Apple a, par la même occasion, pris la deuxième place du podium à un autre constructeur sud-coréen, LG, relégué à la 3e place avec 14% des ventes totales de smartphones. Également originaire de Corée du Sud, Pantech occupe la 4e place.

Parts de marché des constructeurs de smartphones en Corée du Sud. Graphique : Counterpoint.

Pris en tenaille entre les iPhone dans le haut de gamme et les fabricants chinois Huawei et Xiaomi dans l'entrée de gamme, Samsung a vu sa part du marché mondiale se conrtacter tout au long de l'année 2014. Début janvier, le constructeur a ainsi prévenu que son bénéfice annuel serait en recul. Une première depuis trois ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 21/01/2015 à 18:05 :
La marque américaine au contenu chinois s'est lancée dans le bas de gamme. c'est sur un malentendu que ses ventes augmentent. Il lui faudra combler le mécontentement de ses gros clients offusqués que tous aient accès à ce qu'ils croyaient leur être réservé. On parle alors de pommes pourries dans le panier. La baisse des produits va mettre tout le monde d'accord et à nouveau l'idée de savoir pourquoi on achète ces produits reviendra.
Réponse de le 22/01/2015 à 9:40 :
C'est bien le contraire, plus il y a de terminaux Apple et plus il y a d'applications et plus on peut interagir avec les autres utilisateurs Apple.
Quant à parler de bas de gamme alors que l'entrée de gamme est à plus de 400 euros, il faut oser le dire.
Sans Apple, il n'y aurait pas non plus d'applications Android car les développeurs ne survivent que grâce aux applis iOS.
La baisse des prix si elle est excessive mettra tout le monde d'accord ; il n'y aura plus d'innovation. Apple prouve que sa politique de sytème fermé et son positionnement haut de gamme créent un écosystème bien meilleur alors que la politique de Samsung avec un positionnement haut de gamme est intenable.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :