Le n°1 Samsung décroche (encore) dans les smartphones

 |   |  347  mots
(Crédits : Reuters)
Le constructeur sud-coréen prévient que son bénéfice annuel sera en recul, pour la première fois depuis 2011. Son leadership mondial dans la téléphonie mobile est attaqué par Apple et les Chinois Xiaomi, Lenovo et Huawei.

Pour la première fois depuis trois ans, Samsung va enregistrer une chute de son bénéfice annuel au titre de 2014. Le géant sud-coréen de l'électronique vient de publier une estimation de son profit opérationnel du quatrième trimestre, qui devrait avoisiner 5.200 milliards de won, soit 3,9 milliards d'euros, en baisse pour le cinquième trimestre consécutif (de 37%) bien qu'en légère amélioration par rapport à la période juillet-septembre, tandis que le chiffre d'affaires s'est replié de 12%. Les résultats définitifs seront dévoilés fin janvier. L'activité historique de mémoires aurait bien performé, alors que celle de téléphones mobiles aurait encore chuté et n'aurait contribué qu'à hauteur de moins d'un tiers des bénéfices, contre 68% en 2013 !


Remontée d'Apple et baisse d'Android en Europe et aux Etats-Unis

Le numéro un mondial des smartphones aurait encore perdu des parts de marché au quatrième trimestre au profit d'Apple et des Chinois Xiaomi, Lenovo et Huawei. Au troisième trimestre, Samsung était le seul des cinq premiers mondiaux à enregistrer un recul de ses ventes, son leadership s'érodant de 8,2 points à 23,8% selon le cabinet IDC, devant Apple à 12%, Xiaomi à 5,3%, Lenovo à 5,2% et son rival sud-coréen LG à 5,1%. Malgré les bonnes ventes de son dernier-né Galaxy Note 4, Samsung aurait écoulé de l'ordre de 75 millions de smartphones au dernier trimestre, en baisse par rapport aux 78,7 millions du troisième trimestre, selon certains analystes. Selon Kantar World Panel, en novembre, Samsung aurait cédé du terrain en Europe et aux Etats-Unis notamment face à Apple, dopé par le lancement de l'iPhone 6 et 6 Plus.

« Tout en restant le système d'exploitation dominant au niveau mondial Android a vu sa part de marché baisser pour la première depuis septembre 2013 dans la plupart des pays d'Europe et aux Etats-Unis » relève Carolina Milanesi, responsable de la recherche du cabinet d'études Kantar Worldpanel ComTech.

Face à la concurrence chinoise, le groupe sud-coréen compterait réduire le nombre de modèles en 2015, en se concentrant sur les modèles moins chers dans les pays émergents.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :