Shippeo, première plateforme de mise en relation des industriels et des transporteurs

 |   |  264  mots
La jeune entreprise ambitionne de prélever une commission de 3 à 7% sur tous les transports concrétisés via sa plateforme.
La jeune entreprise ambitionne de prélever une commission de 3 à 7% sur tous les transports concrétisés via sa plateforme. (Crédits : Shippeo)
Lancée par des anciens étudiants de Sciences Po Paris, un professionnel du transport routier et des investisseurs en capital, la start-up vise le marché du transport français et a remporté le start-up contest lors du Blend Web Mix de Lyon.

Précision : Depuis la rédaction de cet article, Shippeo a changé de modèle économique. C'est aujourd'hui la première solution de suivi en temps réel des flux de transport routier en France qui permet aux chargeurs et transporteurs de collaborer plus simplement.

Vainqueur devant 14 autres concurrents du Start-up contest lors du forum Blend Web Mix de Lyon organisés les 29 et 30 octobre, Shippeo a convaincu un jury d'investisseurs qu'elle méritait la première place avec sa plateforme de mise en relation des industriels et des transporteurs.

Un marché à "44 milliards d'euros"

Créée fin mars 2014 par quatre anciens étudiants de la Junior Entreprise de Sciences Po Paris, aidés par un professionnel du transport routier fort de 15 ans d'expérience chez l'entreprise de transport international Norbert Dentressangle, ainsi que des investisseurs privés, Shippeo vise le marché du transport français, pour lequel "les entreprises dépensent 44 milliards d'euros chaque année".

"C'est un secteur très segmenté avec 40.000 transporteurs, qui disposent de 20 camions en moyenne. La plupart travaille avec des commissionnaires qui chargent entre 10% et 20% et font de la sous-traitance permanente pour les distributeurs", expose à La Tribune Jean-Bastien Dussart, l'un des cofondateurs, qui compare ces commissionnaires aux agences de voyage qui vendaient des billets d'avion avant l'arrivée des plateformes comparatives.

La jeune entreprise, qui ambitionne de prélever une commission comprise entre 3 et 7% sur tous les transports concrétisés via sa plateforme, devrait prochainement annoncer deux partenariats avec des groupes industriels et de distribution français et espère réaliser une première levée de fonds.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/02/2015 à 22:04 :
Je leur souhaite bonne chance. Changer les habitudes des chargeurs et des transporteurs n'est pas une mince affaire. C'est d'ailleurs pourquoi nous avons opté pour une approche plus légère pour notre site devis-transport .com qui lui aussi met en relation chargeurs (mais profil tpe et pme) et transporteurs.
a écrit le 04/11/2014 à 14:49 :
En quoi cette start-up est-elle innovante comparée à des bourses de fret déjà existantes, comme Teleroute par exemple ?
Réponse de le 11/11/2014 à 18:53 :
J'ai l'impression que le concept n'a rien à voir avec une bourse de fret, dans laquelle les transporteurs s'échangent des lots. On est ici sur une vraie place de marché où les chargeurs sont inclus, et connaissent directement la dispo des transporteurs

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :