Prix 10.000 startups 2020 : découvrez les finalistes dans la catégorie "Santé"

 |  | 1024 mots
Découvrez les finalistes dans la catégorie Santé de la saison 8 du prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune.
Découvrez les finalistes dans la catégorie "Santé" de la saison 8 du prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune. (Crédits : DR)
Au terme d'un tour de France d'un mois réalisé pré-confinement, La Tribune et son jury d'experts de l'innovation (BNP Paribas, Enedis, WeHealth Digital Medicine, Bpifrance, Business France) ont désigné les 8 finalistes régionaux dans la catégorie "Santé" du prix 10.000 startups pour changer le monde 2020. Qui sera le grand gagnant national ? Découvrez CorWave, Docndoc, Hearfit, Hyprévention, Lattice Medical, Les Frangynes, Noraker et Novandsat. Résultats le lundi 7 septembre.

Puisque l'innovation bouillonne partout en France, La Tribune s'engage depuis 8 ans à repérer et à mettre en avant toute la diversité de l'entrepreneuriat made in France. Après un lancement exceptionnel au CES de Las Vegas en janvier dernier, notre jury d'experts et de journalistes a réalisé un tour de France de l'innovation dans 8 métropoles (Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Paris), en janvier et en février, à la recherche des entrepreneur(e)s qui changent le monde.

Dans chaque ville, un lauréat régional a été primé dans chacune des six catégories qui incarnent les plus grands défis du XXIè siècle : l'industrie du futur ; l'environnement et l'énergie ; la santé ; les innovations d'usage (smart tech) ; l'exploitation du trésor des données (data & IA) ; et une dernière catégorie, Start, pour les projets naissants dans tous les domaines. 47 lauréats régionaux ont été désignés, mais il n'y aura que 7 grands gagnants nationaux, un par catégorie, ainsi qu'un prix coup de cœur. Qui succédera à nos anciens lauréats Doctolib, ManoMano, Dataiku, iAdvize, Shadow by Blade, Argolight ou encore Golem.ai ?

Inscrivez-vous pour assister virtuellement à la cérémonie de remise des prix, en direct depuis le plateau TV de La Tribune, le lundi 7 septembre à 12h30 en présence de Cédric O, secrétaire d'Etat à la Transition numérique et aux communications électroniques, et Kat Borlongan, directrice de la Mission French Tech !

Inscrivez-vous également aux table-ronde de La Rentrée de la Tech, des table-rondes à Paris le 7 septembre et dans les 12 autres métropoles French Tech jusqu'au 18 septembre, sur les enjeux de l'écosystème tech post-Covid, en direct sur le site latribune.frDécouvrez le programme.

Découvrez les 8 finalistes 2020 dans la catégorie Santé :

  • CorWave, la membrane cardiaque ondulante révolutionnaire / Paris

Représenté par Louis De Lillers, 34 ans, CEO.

Sur la base du biomimétisme, CorWave a développé des pompes d'assistance cardiaque révolutionnaires, qui suppriment les effets indésirables des pompes classiques et donc lèvent les freins à leur démocratisation auprès des 60 millions de patients dans le monde atteints d'insuffisance cardiaque. L'innovation de rupture vient de sa membrane ondulante, inspirée par la nature.

  • Docndoc, la plateforme qui facilite le remplacement des médecins dans les déserts médicaux / Caen

Représenté par Pascale Karila-Cohen, 52 ans, fondatrice.

Cette plateforme ambitionne de lutter contre les déserts médicaux en facilitant les remplaçants des médecins, en leur permettant à la fois d'être mis en relation avec les cabinets qui ont besoin de main d'oeuvre, et de faciliter leur intégration sur le territoire.

  • Hearfit, les neurosciences au service de la déficience auditive / Troyes

Représenté par Ludovic Delacour, 36 ans, Pdg.

La startup de Troyes a mis au point un fauteuil acoustique à destination des audioprothésistes, doté d'une tablette sur laquelle est installée une application d'entraînement auditif basée sur les neurosciences. L'objectif : améliorer la qualité de vie des personnes avec des problèmes auditifs en identifiant précisément les incompréhensions et en leur proposant un programme d'entraînement personnalisé.

  • Hyprévention, l'implant osseux pour éviter les fractures de la hanche / Bordeaux

Représenté par Cécile Vienney, 51 ans, cofondatrice.

Cette biotech a développé Y-Strut, un dispositif implantable de renforcement osseux pour protéger la hanche des personnes touchées par des problèmes osseux ou l'ostéoporose, qui frappe particulièrement les femmes âgées. Le dispositif médical implantable limite grandement les risques de fracture et apporte de la qualité de vie et de l'autonomie au patient en limitant la dépendance, les morbidités et la mortalité associée à la seconde fracture.

  • Lattice Medical, la prothèse réparatrice auto-résorbable pour le cancer du sein / Lille

Représenté par Julien Payen, 37 ans, cofondateur et CEO.

Cette biotech développe une nouvelle prothèse bio-résorbable nommée Matisse. Les femmes victimes d'un cancer du sein se voient implanter le dispositif, qui permet aux tissus de se régénérer en six mois, jusqu'à ne plus avoir besoin de la prothèse, qui se résorbe au bout d'un an.

  • Les Frangynes, l'alternative à la perruque contre l'alopécie / Nice

Représenté par Julie Herbin-Meunier, 32 ans, fondatrice et CEO.

Les Frangynes propose une alternative innovante à la perruque pour les femmes, les petites filles et bientôt les hommes et petits garçons atteints d'alopécie (perte totale des cheveux) à cause de traitements anti-cancéreux. La startup créé de fausses franges en cheveux synthétiques très haut de gamme adaptés à l'alopécie grâce à un système déposé, ainsi que des turbans labellisés qui autorégulent la température et la transpiration.

  • Noraker, la vis qui répare les os / Lyon

Représenté par Céline Saint-Olive, 41 ans, CEO.

Noraker fabrique à Villeurbanne, près de Lyon, un matériau médical de pointe à base de bioverre sous la forme d'une vis dédiée à la réparation des os. Sa particularité de cette innovation de rupture brevetée : le bioverre accélère la reconstruction de l'os, est moins douloureux pour les patients et il se résorbe au fur et à mesure que l'os se régénère, en trois à six mois, jusqu'à totalement disparaître de lui-même.

  • Novandsat, la litière qui suit la santé des chats / Montpellier

Représenté par Philippe Daurenjou, 54 ans, Pdg et fondateur.

L'entrepreneur développe la litière connectée Caremitou, conçue non pas comme un gadget grand public mais comme un produit médical vétérinaire distribué uniquement par les professionnels. Doté de capteurs, il permet de mesurer le poids, la température et le comportement quotidien de l'animal, ainsi que de réaliser si besoin une analyse urinaire pour dépister le diabète, l'insuffisance rénale et les hépatites. Les données, traitées par une intelligence artificielle, servent à dépister et à anticiper l'apparition des maladies.

Qui sera le grand gagnant 2020 dans la catégorie "Santé" ? Découvrez les résultats le 7 septembre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :