Prix 10.000 startups 2021 : Nomad Education, l'apprentissage personnalisé pour tous

 |  | 1057 mots
Lecture 5 min.
Caroline Maitrot, fondatrice et CEO de Nomad Education, au Grand Rex de Paris le 29 mars 2021.
Caroline Maitrot, fondatrice et CEO de Nomad Education, au Grand Rex de Paris le 29 mars 2021. (Crédits : DR)
Déclarée d'intérêt Covid-19 par le Ministère de l'Economie et du Travail depuis mars 2020, la startup parisienne au million d'utilisateurs démocratise l'accès à l'apprentissage personnalisé sur smartphone, en France et en Afrique francophone, pour toutes les formations, y compris techniques et professionnelles. Nomad Education est lauréat 2021 du prix "Smart tech" du concours "10.000 startups pour changer le monde", organisé par La Tribune.

Née en Corrèze en 1972, Caroline Maitrot, la fondatrice et CEO de Nomad Education, a été élevée par des parents ouvriers et agriculteurs dans l'idée qu'une bonne éducation est la voie royale pour faire son chemin dans l'existence. Elle passe son Bac C puis fait une classe préparatoire à HEC avant d'être diplômée d'ESG Management School (devenue Paris School of Business). Dès son premier poste, à 24 ans, elle intègre Studyrama, groupe de médias spécialisé dans l'orientation et la vie étudiante. « Je vendais des coupons de réduction pour le magazine Jeune à Paris aux bars et restaurants » raconte Caroline Maitrot, qui reste 13 ans dans le groupe et grimpe tous les échelons jusqu'à la direction générale.

En 2009, à l'approche de la quarantaine, elle prend une année pour réfléchir à la suite de son parcours puis suit son mari en Suède avec ses deux enfants. À Stockholm, elle découvre le smartphone, déjà très utilisé par les Suédois. Très vite, elle éprouve l'envie de retravailler et contacte François Firmin, rencontré à Studyrama, pour réfléchir avec lui sur les usages possibles de ce nouvel appareil. « J'avais le sentiment que le niveau de connaissance de mes parents, avec leur certificat d'études, était supérieur à celui de mon fils en troisième. Je suis tombé sur une dissertation de huit pages de mon père couvreur et j'ai été scotchée » évoque la pdg de Nomad Education.

Toutes les formations disponibles, y compris les filières techniques et professionnelles

En 2009, la première application mobile de révision pour les bacheliers voit le jour. Petit à petit, Nomad Education développe des programmes pour le collège, le lycée, avec un attachement particulier pour les filières techniques et professionnelles, trop souvent négligées. La jeune société s'attaque ensuite à l'enseignement supérieur : BTS, DUT, licences.

« Nous ne nous substituons pas à l'école, nous sommes à côté. Je crois beaucoup à la rencontre de l'élève avec un professeur » précise Caroline Maitrot. Le smartphone correspond aux codes de ces jeunes générations pour réviser ou se mettre à jour après la classe. Ce support lui semble une bonne solution complémentaire à l'enseignement traditionnel.

Nomad Education développe trois types de contenus. Des mini-cours de synthèse basés sur l'apprentissage adaptatif grâce aux neurosciences, des quiz pour l'interactivité et des podcasts pour écouter les cours tout en faisant une autre activité. La phase deux de développement concerne la francophonie : « l'Afrique est arrivée sans que l'on soit allé la chercher. De nombreux jeunes Africains se sont loggés sur les stores français. C'est pourquoi nous avons conclu des partenariats avec 29 pays francophones et avec la Fondation Orange. Nous sommes la troisième entreprise française à intégrer la coalition mondiale de l'Unesco pour l'éducation ». La PME de 25 personnes a aussi ouvert un bureau au Canada. C'est la gratuité de l'appli qui a favorisé sa viralité, ainsi que la possibilité de stocker les contenus dans l'app et donc de les consulter même sans connexion Internet.

L'intelligence artificielle pour un enseignement personnalisé

En 2019, Nomad Education gagne le prix i-Lab de Bpifrance et du Ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation d'un montant de 800 000 euros pour un projet de machine learning qui s'appuie sur les données des 1,3 million d'utilisateurs. « Nous avons créé un arbre de connaissance qui va du CM1 à la terminale avec une validation des prérequis. Par exemple, si mon fils n'est pas à l'aise avec les fractions depuis la cinquième, on l'identifie et on peut lui proposer tous les contenus, du plus simple au plus compliqué, sur ce sujet précis » détaille Coraline Maitrot.

Pour élaborer ses programmes dans 2000 matières différentes, la PME travaille avec 300 enseignants. Dernière nouveauté en date : le coaching. Nomad Education est financé par les établissements qui souhaitent faire leur promotion à partir de la classe de première. Rentable, la PME a levé 400 000 euros auprès de chefs d'entreprise.

Récemment, elle a lancé une autre appli, Nomad School, des modules de formation et de remise à niveau à destination d'écoles privées ou de collectivités locales. Enfin, un abonnement freemium à 9 € par mois et 69 € par an est désormais disponible, centré sur la culture générale et les soft skills.

Nomad Education va recruter 5 personnes et veut doubler son audience française (1 million d'usagers) dans les 18 mois à venir et accélérer sur l'Afrique, avec une cible de 5 millions de jeunes utilisateurs sur ce continent d'ici à trois ans. Et aussi passer de 4 millions d'euros de chiffre d'affaires à 6 millions l'année prochaine. « J'ai envie que notre Edtech devienne une fierté française. L'éducation est la base de tout » conclut Caroline Maitrot.

------------------------------

Le prix "10.000 startups pour changer le monde" est le plus grand concours de startups en France. Il est organisé par La Tribune en partenariat avec BNP Paribas, la Mission French Tech, Bpifrance, Business France, le cabinet de conseil en propriété intellectuelle Germain Moreau, Enedis, le secrétariat d'Etat à l'Economie Sociale et Solidaire et le ministère de l'Outre-Mer.

"10.000 startups pour changer le monde" récompense depuis 9 ans les startups françaises les plus prometteuses dans six catégories qui incarnent les défis de demain : Environnement & Energie, Industrie du futur, Data & IA, Smart tech -innovations d'usage-, Santé et Start -pépites en phase d'amorçage. Lors d'un tour de France entre janvier et mars dans 8 métropoles françaises (Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Paris, Strasbourg et Lille), son jury d'experts et de journalistes a récompensé dans chaque région 6 startups, une par catégorie, soit 48 lauréats régionaux.

Ces gagnants se sont affrontés en finale le 15 mars en Paris, pour désigner parmi eux 8 grand prix nationaux : un par catégorie, ainsi qu'un prix Coup de Coeur et un prix Impact. Un 9è prix a également été décerné à une startup des Outre-Mer, parmi quatre finalistes primés à La Réunion et en Guadeloupe. Les 9 prix ont été remis le 29 mars 2021 au Grand Rex de Paris. Après sa victoire lors de la sélection régionale de Paris, Nomad Education est le grand lauréat national dans la catégorie Smart tech.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :