Prix 10.000 startups pour changer le monde : découvrez les gagnants 2021 !

 |  | 1578 mots
Lecture 8 min.
(Crédits : DR)
Les 9 lauréats nationaux de la saison 9 du prix 10.000 startups pour changer le monde, organisé par La Tribune et issus de toute la France, ont été révélés lundi au Grand Rex de Paris. Découvrez Teebike, GenesInk, Spin-Ion Technologies, Nomad Education, Lucine, Water Horizon, Carbiolice, Bodyguard et Torskal.

Y'aura-t-il parmi les lauréats de 10.000 startups pour changer le monde 2021, de futurs champions de la French Tech comme nos anciens lauréats Doctolib et ManoMano -devenus des licornes- Dataiku racheté par Google, ou encore des membres sur orbite du Next40 et du French Tech 120 comme Evaneos, CorWave, Sendinblue, Exotec, Qonto ou Devialet ? Les vainqueurs de la saison 9 du prix organisé par La Tribune ont été révélés ce lundi 29 mars, au Grand Rex de Paris, en présence des ministres Cédric O (Transition numérique), Olivia Grégoire (Economie Sociale et Solidaire) et Sébastien Lecornu (Outre-Mer), ainsi qu'un parterre d'entrepreneurs, investisseurs et personnalités phares de la French Tech.

Le plus grand concours de startups de France

En neuf saisons depuis 2013, le concours "10.000 startups pour changer le monde" a entendu le pitch de près de 1.800 pépites et a primé plus de 300 startups. Puisque l'innovation bouillonne partout sur les territoires, La Tribune s'engage à repérer et à mettre en avant toute la diversité de l'entrepreneuriat made in France. Notre jury d'experts et de journalistes réalise un tour de France de l'innovation dans 8 métropoles (Lille, Strasbourg, Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Nantes et Paris), en janvier et en février, à la recherche des entrepreneur(e)s qui changent le monde. En 2021, deux nouvelles étapes ont été ajoutée en Outre-Mer, à La Réunion et en Guadeloupe.

A chaque étape de la tournée hexagonale, six lauréats régionaux ont été primé, un par catégorie. Les catégories incarnent les plus grands défis du XXIè siècle : Industrie du futur ; Environnement & Energie ; Santé ; Data & IA ; Smart tech (innovations d'usage) ; et une dernière catégorie, Start, pour les projets naissants dans tous les domaines. 48 lauréats régionaux ont été désignés. En Outre-Mer, La Tribune a récompensé 4 startups, deux à La Réunion et deux en Guadeloupe.

Ces 52 gagnants se sont affrontés en finale, le 15 mars à Paris. Découvrez désormais les 9 grands vainqueurs nationaux, un par catégorie ainsi qu'un prix spécial Coup de Cœur, un prix spécial Impact, et un prix spécial Outre-Mer. Leur point commun ? Une "vraie" innovation, porteuse de sens et d'utilité sociétale. Les vainqueurs reçoivent 50.000 euros d'espaces publicitaires sur les publications de La Tribune, la visibilité et le prestige d'un concours au cœur de l'écosystème tech national, qui bénéficie du haut patronage du président de la République, Emmanuel Macron, et du soutien d'acteurs phares de l'écosystème tech français.

Les lauréats 2021 sont :

  • Catégorie Environnement & Energie

Teebike, la startup qui réinvente la roue (électrique)

Cette startup niçoise développe une roue avant motorisée qui transforme les bicyclettes en vélos électriques en quelques minutes. La roue est connectée en Bluetooth à l'application Teebike, qui devient alors le tableau de bord permettant de choisir le niveau d'aide électrique généré par la roue. La mission de Teebike est prolonger la durée de vie des vélos en les reconditionnant. La startup revendique également une démarche sociale -elle reconditionne des vélos avec une association partenaire- et d'économie circulaire. Sa roue coûte 795 euros, dispose d'une autonomie de 60 à 80 km et est éligible à certaines subventions locales, dont celle de la mairie de Paris.

Découvrez son portrait vendredi 2 avril sur latribune.fr

  • Catégorie Industrie du futur

GenesInk remplace les métaux rares dans l'électronique par les nanoparticules

Fruit de décennies de travaux dans la recherche publique, GenesInk ambitionne de révolutionner le secteur de l'électronique en permettant aux fabricants de remplacer certains métaux rares très polluants et qui sont récoltés dans des conditions indignes, par des substituts à base de nanoparticules. Propriétaire de 12 familles de brevets et d'un panel de plus de 40 encres conductrices et semi-conductrices différentes, la startup marseillaise a déjà trouvé le moyen de remplacer un métal rare utilisé dans la fabrication des smartphones, et travaille avec des géants du secteur de l'électronique aux Etats-Unis, au Japon ou encore à Taïwan.

Découvrez son portrait jeudi 1er avril sur latribune.fr

  • Catégorie Data & IA

Spin-Ion Technologies fabrique les mémoires du futur

Finis les disques durs encombrants et gourmands en énergie : la deeptech parisienne Spin-Ion a développé un procédé de fabrication des mémoires numériques qui décuple leur densité et leur capacité de stockage. Une technologie amenée à terme à remplacer tous les dispositifs existants.

Découvrez son portrait mardi 30 mars sur latribune.fr

  • Catégorie Santé

Lucine, la révolution des thérapies numériques pour le traitement de la douleur

Créer une molécule numérique capable de soulager la douleur chronique de manière aussi efficace voire plus qu'un médicament classique : telle est l'ambition de la startup bordelaise Lucine. Sa dirigeante, Maryne Cotty-Eslous, elle-même victime de douleurs chroniques, est une pionnière des DTx, ou thérapies numériques, un champ de recherche encore embryonnaire mais qui prend de l'ampleur notamment aux Etats-Unis. Les thérapies numériques portent un immense espoir pour le traitement de la douleur chronique, pour laquelle seulement 3% des patients disposent d'un traitement efficace à ce jour.

Découvrez son portrait mardi 30 mars sur latribune.fr

  • Catégorie Smart tech (innovations d'usage)

Nomad Education, l'apprentissage personnalisé pour tous

Cette edtech parisienne propose une application mobile entièrement gratuite, rédigée par 300 professeurs et utilisable sans connexion, pour les élèves de tous niveaux -du collège à la faculté-, en France et en Afrique francophone. Elle accompagne chaque année un million d'étudiants via des quiz, mini-cours, podcasts, coaching et tableau de bord qui renforcent l'implication des élèves et leur prise de confiance. Déclarée d'intérêt COVID-19 par le Ministère de l'Economie et du Travail lors de la fermeture des établissements en mars 2020, la startup développe en 2021 un programme d'apprentissage personnalisé grâce à l'intelligence artificielle, avec un contenu adapté au niveau de l'apprenant.

Découvrez son portrait jeudi 1er avril sur latribune.fr

  • Catégorie Start (phase d'amorçage)

Water Horizon transforme la chaleur perdue des usines en énergie

Cette deeptech toulousaine développe une technologie de stockage thermique pour stocker puis valoriser, dans une logique d'économie circulaire, la chaleur perdue par les industriels ou chaleur fatale. Concrètement, Water Horizon récupère la chaleur perdue et la stocke dans sa batterie. Une fois la batterie chargée, elle est transportée afin de distribuer l'énergie stockée à un consommateur distant sous forme d'énergie.

Découvrez son portrait vendredi 2 avril sur latribune.fr

  • Coup de Cœur

Carbiolice, pionnier du plastique durable

Protégée par une vingtaine de brevets, cette biotech basée près de Clermont-Ferrand ambitionne de développer une nouvelle filière de bioplastiques 100% compostables et 100% biodégradables, destinés à l'industrie agroalimentaire. Son innovation est un additif enzymatique baptisé Evanesto, qui remédie à la lenteur de biodégradation d'un des seuls plastiques compostables, le PLA. Cette solution révolutionnaire, universelle et clé en main, permet aux industriels de basculer du plastique pétrosourcé à ses alternatives respectueuses de l'environnement, sans renoncer aux propriétés utiles du plastique.

Découvrez son portrait samedi 3 avril sur latribune.fr

  • Impact

Bodyguard, l'IA qui débarrasse les réseaux sociaux de la haine

Même Facebook et Twitter ne sont pas aussi bons. Spécialisée dans la lutte contre la haine en ligne, la technologie unique au monde de la startup niçoise Bodyguard détecte et bloque en temps réel les propos haineux, dès leur publication donc avant même qu'ils n'atteignent l'utilisateur, sur tous ses réseaux sociaux (Facebook, Twitter, Instagram, YouTube...). Son secret : un algorithme du traitement du langage naturel capable de comprendre le contexte, les nuances de la langue, le langage SMS, les emojis, abréviations, mots censurés et jusqu'aux fautes de frappe. De nombreuses personnalités -chanteurs comme Bilal Hassani, des politiques et autres personnalités- s'y sont convertis. L'outil est gratuit pour les individus mais payant pour les entreprises qui souhaitent l'intégrer à leur dispositif, par exemple pour modérer en direct un live.

Découvrez son portrait mercredi 31 mars sur latribune.fr

  • Outre-Mer

Torskal, la chimie verte pour mieux guérir les cancers

Cette biotech réunionnaise a multi-breveté une innovation de rupture dans le traitement du cancer par la chimie verte. Pionnière de la nanotechnologie verte, Torskal conçoit des nanoparticules disruptives pour le traitement des cancers de surface et profonds, issues de plantes endémiques de l'océan Indien. Un essai clinique de phase 1 est prévu en 2021 pour cette innovation potentiellement révolutionnaire, dont les applications peuvent aussi s'étendre hors du domaine médical, notamment pour la cosmétologie.

Découvrez son portrait mercredi 31 mars sur latribune.fr

-------

"10.000 startups pour changer le monde" est un concours créé en 2013 par La Tribune, piloté éditorialement par les rédactions de La Tribune, soutenu par le haut-patronage de l'Elysée et par une centaine d'acteurs de la tech partout dans les territoires. La saison 9 a été organisée en partenariat avec BNP Paribas, la Mission French Tech, Bpifrance, Business France, le cabinet de conseil en propriété intellectuelle Germain Maureau, Enedis, le ministère de l'Outre-Mer et le secrétariat d'Etat à l'Economie Sociale et Solidaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :