Renault va créer le carnet d’entretien numérique à partir d'une Blockchain

 |   |  503  mots
(Crédits : Philippe Wojazer / Reuters)
Renault réalisera un prototype de carnet d'entretien numérique assurant la conservation, la sécurisation et la transparence des données d'un véhicule. La solution choisie utilisera les possibilités offertes par la technologie Blockchain.

Les informations concernant le client et son véhicule sont réparties dans de nombreux systèmes d'informations : constructeur, assureurs, réparateurs, etc.

Grâce à la technologie « blockchain », le client de demain pourra enregistrer et conserver toutes les informations concernant son véhicule dans un carnet d'entretien dématérialisé, unique et sécurisé. Ce carnet d'entretien, en se basant sur une architecture ouverte, rassemble toutes ces opérations dans un espace unique et tourné vers le client, qui en garde le contrôle total.

Une preuve de non-falsification lors de la revente

Par exemple, s'il souhaite revendre son véhicule, il lui suffira d'autoriser l'acheteur potentiel à accéder en toute transparence aux données de son carnet d'entretien. La confiance entre l'acheteur et le vendeur en sera renforcée.

« Ce carnet d'entretien numérique pourrait nous permettre d'apporter des nouveaux services à nos clients dans un écosystème avec les assureurs et les concessionnaires. La technologie blockchain est en mesure de créer un protocole de confiance réellement fiable » précise Élie Elbaz, Directeur Digital & Véhicule Connecté au sein du Groupe Renault.

« Au-delà de ce projet, cette technologie va permettre une évolution majeure pour le véhicule connecté, et pour les microtransactions et les besoins en sécurité qui y sont liés ».

« Dans la continuité de notre partenariat sur le véhicule connecté, nous sommes ravis de pouvoir accompagner Renault dans sa transformation digitale et de collaborer pour créer une solution Blockchain innovante qui a le potentiel de fédérer tout un écosystème autour du véhicule et de garantir la confiance dans les informations partagées entre tous. » déclare Bernard Ourghanlian Directeur technique et Sécurité de Microsoft France

Des partenaires technologiques pour la mise en oeuvre

Dans le cadre de ce projet, Microsoft a fourni un accès à sa technologie maison : « Azure Blockchain ». La société américaine de Seattle collabore avec ses partenaires pour comprendre les principaux scénarios de l'industrie et développe les technologies et l'écosystème qui permettront aux entreprises, aux gouvernements et aux individus d'exploiter avec succès la technologie Blockchain.

Viseo, société de conseil, a assuré la réalisation globale du projet, du point de vue technologique en partenariat avec une startup chinoise BitSe, spécialisée dans les systèmes Blockchain as a Service (BaaS).

« Nous croyons au potentiel de la technologique Blockchain, en particulier pour ce qu'elle peut apporter dans l'évolution de la transparence des relations entre les partenaires économiques d'un écosystème B2B. Nous avons dans nos usines digitales des équipes Blockchain dédiées ce qui nous permet d'incuber des projets comme celui mené avec Renault », explique Eric Perrier, Directeur Général Viseo

Cette approche collaborative a permis au Groupe Renault et sa filiale RCI Bank and Services, de bénéficier d'expertises encore rares sur le marché, de confronter les différentes options technologiques et de déceler très en amont les opportunités pour l'entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :