Seloger.com ne veut pas du prix proposé par Springer

Axel Springer ne propose toujours pas assez, a estimé mardi soir le conseil de surveillance de Seloger.com. Mais l'éditeur allemand n'a pas l'intention de mettre un centime de plus.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Un bras de fer entre Seloger. com et Axel Springer pourrait démarrer. Réuni mardi soir, le conseil de surveillance du site d'annonces immobilières en ligne  a estimé que les 34 euros par action proposés par le groupe allemand des médias "ne reflètent pas la valeur intrinsèque du groupe Seloger.com ni ses perspectives de croissance". L'offre actuelle valorise le site autour de 566 millions d'euros.

Groupe Arnault, holding de l'homme d'affaires Bernard Arnault qui possède 9% du capital de SeLoger.com avait déjà rejetté l'offre vendredi dernier pour les mêmes raisons.

Mais Springer ne semble pas vouloir offrir davantage. Son directeur financier, Lothar Lanz, a en effet déclaré au quotidien Börsen-Zeitung qu'"il n'y a aucune raison que nous améliorions ce prix".

De son côté, Axel Springer déclare pourtant être déjà parvenu à un accord sur l'acquisition de 12,4% du capital de SeLoger.com pour 34 euros par action, soit 70 millions d'euros. Selon certaines sources, ces titres ont été rachetés aux cofondateurs Amal Amar et Denys Chalumeau ainsi qu'à d'autres actionnaires.

Mais Seloger.com tient à préciser que son conseil de surveillance a constaté l'absence de communication des termes de l'accord de cession de cette participation de 12,4%. Il mentionne aussi l'absence de la date de dépôt du projet d'offre annoncé par l'éditeur allemand. "Pour prévenir toute situation de conflit d'intérêt du fait (leur) accord avec le groupe Axel Springer AG", Amal Amar et Fabrice Robert, respectivement président et membre de son conseil de surveillance, ne participent donc ni aux débats ni au vote de ce dernier sur l'offre émise par Springer", ajoute le site Internet.

Comme l'avait parié les marchés, une possible contre-offre pourrait surgir. Dans la journée de mardi, la société australienne Caledonia Private Investment s'est renforcé au capital du français. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a non seulement fait savoir que cette dernière a dépassé le seuil de 10% du capital de Seloger mais qu'elle agissait en tant que gestionnaire de fonds pour le compte de clients. 1.733.314 actions ont ainsi été acquises, soit 10,41% du capital et des droits de vote.

Ce mercredi, l'action Seloger.com se négocie toujours bien au-delà des 34 euros, à 38,10 euros exactement, avec un gain de 0,4%  vers 16h.

 

 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.