Facebook et Google convoitent Skype

 |   |  245  mots
Copyright Reuters
Les deux géants du Web, Google et Facebook envisageraient, chacun de leur côté, de se rapprocher de Skype, l'heureux propriétaire du logiciel éponyme qui permet de téléphoner gratuitement sur Internet. Selon Reuters, deux scénarios sont envisagés : création de "joint venture" ou rachat pur et simple de Skype. Skype est valorisé entre 3 et 4 milliards de dollars.

Alors que Skype, le service mondial de téléphonie par Internet, s'interroge depuis des mois sur une éventuelle introduction en bourse, une autre alternative pourrait être envisagée. Tony Bates, ex-vice-président de Cisco Systems, arrivé à la tête de Skype en octobre dernier, qui a déjà repoussé les projets d'entrée en bourse de la société, pourrait s'associer à un géant du Web, voire céder Skype, croit savoir Reuters.

Skype valorisée en 3 et 4 milliards de dollars

Selon l'agence de presse américaine, des discussions ont lieu séparément avec Google et avec Facebook. Marc Zuckerberg, le fondateur et PDG de Facebook, aurait ainsi participé à des discussions internes relatives à un éventuel rachat de la société Skype. Selon une autre source, les discussions entre les deux sociétés auraient porté sur la création d'une joint-venture. Facebook et Skype se connaissent bien, plusieurs accords ayant déjà été signés et les deux sociétés, notamment sur des échanges de bases de données.

Rachat ou joint-venture ?

En revanche, et toujours selon Reuters, les discussions avec Google ne porteraient pas, elle, sur un rachat de Skype mais sur la création d'une simple une joint-venture. Pour Google qui a déjà lancé son service Google Voice, cet accord lui permettrait de passer à la vitesse supérieure dans le domaine de la voix sur IP car il profiterait ainsi de la technologie et de la popularité de Skype.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/05/2011 à 7:32 :
Hé bah faut revoir vos sources à la tribune hein.
a écrit le 08/05/2011 à 9:10 :
Je partage l'avis de "me". Toute innovation qui ne nourrit pas le rêve caché de la plupart des êtres humains ne perce pas sur le long terme. L'homme recherche dans l'innovation à travailler moins pour gagner plus. Et FaceBook ne contribue pas à réaliser ce rêve. Je pense que FaceBook existera encore dans 5 ans mais qu'il sera une offre marginale sur Internet. Ils ont donc raison de se diversifier très vite...
Réponse de le 09/05/2011 à 17:21 :
Tu as tout a fait raison!!!
a écrit le 06/05/2011 à 5:55 :
Je prends le pari que d'ici 3 à 5 ans Facebook ne sera plus que l'ombre de lui-même. C'est un phénomène de société et cette dernière change est mouvante.

Facebook c'est surtout des ados qui devieindront grands avec un vrai boulot des enfants et beaucoup moins de temps pour FB, de nouveaux ados qui arriveront avec des nouvelles lubbies etc... la roue tourne vite sur ce genre de phénomènes.
a écrit le 06/05/2011 à 2:44 :
Peut on vivre sans être sur facebook ?
De là dire que dans l'avenir tout se qui n sera pas obligatoire (être sur facebook) , sera interdit.... Ce serait peut être pas tendance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :