Rentabiliweb porte plainte pour diffamation anonyme

Un particulier a été mis en examen pour des propos écrits sous pseudonyme sur un forum de Boursorama.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Rentabiliweb)

On ne peut se cacher derrière un pseudo et écrire n'importe quoi sur un forum. Telle est la démonstration que tente de faire Rentabiliweb. La société Internet dirigée par Jean-Baptiste Descroix-Vernier a porté plainte pour diffamation contre un particulier. A l'origine de l'ire de Rentabiliweb, les commentaires - effectivement peu flatteurs - déposés en 2010 sur le forum de Boursorama. Morceaux choisis : "cette dobace est survalorisée. Elle cote cinq fois ses fonds propres. Rentabilisex survalorisée. Calculez les ratios... et fuyez. On se croirait en 2001". Selon l'ordonnance de renvoi, à laquelle La Tribune a eu accès, une information judiciaire a été ouverte en novembre 2010, et le particulier, qui a reconnu être l'auteur des propos, a été mis en examen en juin dernier. Dans la mesure où la personne incriminée s'exprimait sous un pseudo, une enquête a été nécessaire pour le retrouver. L'affaire sera jugée devant le tribunal correctionel.

La personne mise en cause risque 12.000 euros d'amende. Mais Rentabiliweb s'est constitué partie civile et a donc la possibilité de réclamer des dommages et intérêts. Selon nos informations, deux autres particuliers sont sur le point de connaître la même mésaventure.

Commentaires quotidiens

Reste à savoir quelle sera l'attitude du tribunal correctionnel. Les forums de Boursorama fonctionnent depuis leur origine comme de véritables conversations en direct entre particuliers. Les commentaires désobligeants - ou obligeants - font partie du quotidien du site.

En tout cas, Jean-Baptiste Descroix-Vernier, avocat d'origine, aux compétences reconnues en matière d'e-réputation, multiplie actuellement les procédures. Son avocat a mis en demeure le blogeur Tubbydev de retirer des articles jugés "dénigrants". Le blogueur insinue notamment que celui qui est membre du Conseil national du numérique "nettoie le Web" au service de Nicolas Sarkozy.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 1
à écrit le 27/12/2011 à 7:15
Signaler
on dirait que Mr Madelin (très impliqué dans cette boite!) grand chantre du libéralisme ne l'apprécie pas quand la libre expression qui devrait en résulter surtout de la part d'un actionnaire lésé le touche de près. Le liberalisme Madelin c'est tout...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.