eBay se réinvente avec le commerce sur mobile

Avec sa filiale de paiement PayPal et une série d'acquisitions ciblées, le géant des enchères en ligne accélère sa stratégie d'expansion dans le monde physique et dans le shopping géolocalisé. Le groupe prévoit de réaliser cette année 8 milliards de dollars de transactions via mobile.

4 mn

Sur son stand au Mobile World Congress, eBay organise des démonstrations de ses applications de commerce mobile
Sur son stand au Mobile World Congress, eBay organise des démonstrations de ses applications de commerce mobile (Crédits : DC)

Une superbe robe bleue vous tape dans l'?il dans la rue, dans un magazine. Vous la prenez en photo avec votre smartphone et l'application eBay Fashion vous montre des modèles similaires à acheter en ligne ou chez un commerçant à proximité. Vous pouvez même vérifier si le magasin l'a en stock, la faire réserver pour 24 heures s'il n'en reste plus qu'une à votre taille pour aller l'acheter plus tard, en sortant du travail, avec votre compte PayPal. A moins que vous préfériez payer directement sur votre mobile, avec votre compte PayPal, en tapant votre code confidentiel pour confirmer le paiement, et la faire livrer chez vous. C'est une des démonstrations qui attirent les foules sur le stand d'eBay au salon mondial du mobile de Barcelone. Le mobile est l'avenir du commerce et du shopping selon le géant de la vente en ligne eBay, qui a de grandes ambitions en la matière. Et pour cause : selon le cabinet ABI Research, le marché du « m-commerce » devrait atteindre dans le monde 119 milliards de dollars en 2015.

La frontière s'efface entre e-commerce et distribution physique
C'est la première fois que le groupe californien a un stand au Mobile World Congress der Bardelone, même si sa filiale de paiement en ligne PayPal en avait un auparavant. Sa présence est logique et même légitime. « Nous sommes indiscutablement le leader mondial du m-commerce, du commerce sur mobile » explique Steve Yankovich, le vice-président de la division Mobile d'eBay. L'an dernier, le groupe a réalisé 5 milliards de dollars de transactions via mobile, dont 4 milliards par le biais de PayPal et plus de la moitié à l'international : cette année, il prévoit de dépasser les 8 milliards.

« Il se vend 52 vêtements, paires de chaussures ou accessoires de mode par minute grâce à une des applications mobiles eBay », assure le groupe. Le PDG d'eBay, John Donahoe, était aussi à Barcelone. « Le commerce mobile est en train de changer la façon dont les gens achètent et payent» a-t-il déclaré lors d'une table ronde, et « les mobiles effacent la frontière entre ce que l'on appelait l'e-commerce et la distribution physique. » Le groupe de San Jose déploie de plus en plus une stratégie « off-line », afin de sortir du seul terrain en ligne : il vient ainsi de nouer un partenariat avec la chaîne de magasins de bricolage Home Depot, où il sera possible de régler ses achats avec son compte PayPal à partir du 8 mars.

Lecteur de codes-barres, moteur de shopping local, guide de bons plans géolocalisés...
« Notre position est unique : 106 millions de personnes dans le monde ont un compte actif PayPal. Le portefeuille électronique dans le « cloud », il existe déjà chez nous ! » relève David Marcus, le vice-président de l'activité mobile de PayPal. Il était jusqu'en juillet dernier aux commandes de Zong, une start-up de paiement par mobile, en particulier de biens virtuels, via la facture de son opérateur, qui a été rachetée par PayPal 240 millions de dollars.

A Barcelone, eBay a aussi annoncé un accord avec l'opérateur britannique « 3 » qui commercialisera des mobiles Android où seront préinstallées des applications eBay. Le groupe américain a multiplié les acquisitions ciblées et stratégiques depuis deux ans pour compléter les briques technologiques nécessaires à son déploiement hors du simple commerce en ligne : Milo, un moteur de shopping local, qui établit la connexion avec les stocks des magasins physiques (dans l'exemple évoqué en introduction), en 2010 pour 75 millions de dollars, puis RedLaser, une application à lecteur de code-barres utilisée comme comparateur de prix et l'an dernier Where, qui conçoit des applications de guide de bons plans géolocalisés, pour une somme estimée à 135 millions de dollars. Et eBay intègre ensuite ces technologies dans ces différents services.

Désormais gratuite, l'application RedLaser, qui a été téléchargée 18 millions de fois, utilise Milo pour l'accès aux stocks et propose de régler avec PayPal: ainsi vous prenez en photo le code-barres d'un article, qui est alors identifié par la base de données et vous pouvez l'acheter directement depuis votre mobile, sans chercher dans les rayons d'un magasin ni faire la queue. La solution a été adoptée par la chaîne de jouets Toys'r Us par exemple.

Son métier, faciliter le commerce
Que pense eBay des initiatives de la concurrence, comme Amazon et ses propres applications mobiles, ou Google et son portefeuille électronique Wallet ? Steve Yankovich botte en touche  : « la concurrence sur mobile c'est plutôt le jeu "Angry Birds" ou une application d'information. On veut permettre aux consommateurs de faire des achats à tout moment et où qu'ils se trouvent ». Dans sa bataille face à Amazon, le patron d'eBay Mobile observe que son groupe, lui, « n'est pas en concurrence avec les commerçants. Notre métier, c'est de faciliter, de favoriser le commerce. C'est ce que nous sommes venus montrer ici aux acteurs de la distribution notamment. »
 

4 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.