Fleur Pellerin reprend en main le Conseil national du numérique

 |   |  536  mots
Fleur Pellerin, ministre déléguée au numérique
Fleur Pellerin, ministre déléguée au numérique
La ministre déléguée au numérique a imposé son conseiller comme secrétaire général du CNN. Il est chargé d'une réflexion sur la gouvernance du secteur en général, une façon d'ôter aux membres dudit Conseil une partie de leur mission.

La nouvelle a fait jaser la Toile jeudi toute la journée. Arnaud Montebourg, et surtout sa ministre déléguée au numérique et aux PME, Fleur Pellerin ont décidé de reprendre en main la gouvernance du numérique, en particulier le Conseil national du numérique (CNN). Jeudi, la ministre a désigné comme secrétaire général du Conseil, son propre conseiller numérique, Jean-Baptiste Soufron, qui quitte de facto le cabinet et laisse ses dossiers à Aymeril Hoang, également en charge de l?innovation.

Stupéfaction au sein du CNN

Cette nomination a stupéfait la quasi-totalité des membres du collège, les plus chanceux ayant été informés il y a deux jours, les autres l?ont appris sur Twitter ou par voie de communiqué. « Nous n?étions pas au courant avant avant-hier. Et cela peut choquant que le président du CNN ne soit pas maître de son recrutement. Cela fait un peu "contrôle et fliquage", s?insurge un membre du collège. Le président du CNN, Patrick Bertrand, même s?il savait depuis une dizaine de jours que ce parachutage était, selon nos informations, dans les tuyaux, continuait de faire passer des entretiens pour remplacer Benoit Tabaka parti chez Google.

Une mission de préfiguration

Mais Jean-Baptiste Soufron sera bien plus qu?un simple secrétaire général. Dans le communiqué de nomination, le gouvernement fait part de sa volonté d?engager « une réflexion sur la gouvernance du numérique, notamment sur le rôle du CNN ». C?est de cette tâche dont sera précisément chargé le nouveau venu. « Il a une mission de préfiguation pour savoir ce que l?on fait du CNN mais pas seulement. Deux autres comités sont concernés : le ?comité stratégique de filière? STIC et le Comité stratégique pour le numérique (CSN). Il sera chargé de faire des proposition au gouvernement », indique-t-on dans l?entourage de la ministre. Fleur Pellerin, exproprie en quelque sorte les membres du collège, avec lesquels elle discutait jusqu?à ces derniers jours d?un éventuel élargissement du conseil.  Reste à connaître la réaction du CNN, dont font partie notamment Jean-Baptiste Descroix-Vernier (Rentabiliweb), François Momboisse (Fevad), Xavier Niel (Free), Gilles Babinet (Captain Dash). Un communiqué est attendu vendredi.

La question de l'indépendance

La création du CNN par Nicolas Sarkozy, organisme hybride à mi-chemin entre le groupe d?expert et le lobby industriel, avait fait couler beaucoup d?encre. Le conseil est-il indépendant du pouvoir politique ou à son service ? Cette position n?a jamais été vraiment claire. Une chose est sûre : en nommant l'un de ses proches, qui l'accompagna pendant la campagne présidentielle, la ministre annonce clairement la couleur. "Jean-Baptiste Soufron devient secrétaire général du CNN, qui est chargé de conseiller la ministre, il reste donc son conseiller", explique l'entourage de la ministre. En tout cas, en 2011, Jean-Baptiste Soufron donnait son avis sur la pertinence d?un tel organisme : « En 2011, l?idée d?instituer un Conseil national du numérique sonne doucement surannée », écrivait-il en préambule d?une tribune sur le sujet...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/01/2013 à 10:22 :
Je serais curieux de connaître le budget de ce énième comités Théodule, il y aurait environ 700 comités de ce genre. Certains sont utiles , d'autres pas indispensables , d'autres se doublonnent. La gabegie est toujours d'actualité pendant ce temps nous sommes assaisonnés au niveau impôts et multiples taxes.
a écrit le 06/07/2012 à 7:33 :
Excellente initiative de la Ministre, ras le bol de cette "JET-SET du numérique" qui veut décider de tout en lieu et place du pouvoir...
Il faut réformer la gouvernance du numérique en France en ouvrant davantage les institutions aux partenaires sociaux et à la société civile.
Réponse de le 08/07/2012 à 10:54 :
Quels sont les compétences de Pellerin sur le domaine numérique, en matière de droit, en matière d'économie, en matière d'usage social? Zéro! Nada! Le terme "JET-SET" convient mieux au copinage politique qu'aux chefs d'entreprises.
a écrit le 05/07/2012 à 20:57 :
Et HADOPI : c'est quand qu'on l'enterre ????
Réponse de le 05/07/2012 à 23:41 :
En voilà une question qu'elle est bonne :)
a écrit le 05/07/2012 à 18:33 :
Qui est-ce ?
Réponse de le 05/07/2012 à 18:54 :
C'est quelqu'un dont la spécialité a été durant des années d'engloutir des subventions au sein de Cap Digital, en prenant bien de ne jamais rien livrer, des fois qu'on lui reproche d'avoir mal fait. On est serein maintenant qu'il est au CNN, les choses sont en de bonnes mains :-)
Réponse de le 06/07/2012 à 12:57 :
Mince alors. Je n'aurais jamais imaginé qu'il aille aussi vite a couler le machin. Avec ses trucs d'avant, ca prenait plus de temps. Son expertise a nettement progressé :-)
a écrit le 05/07/2012 à 18:13 :
Petit à petit la mainmise continue! Ou sont les promesses présidentielles : "Moi président......."?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :