Google trouve enfin un accord avec les éditeurs américains

Le moteur de recherche, qui a lancé Google Play en concurrence d'Amazon et d'Apple, pourra continuer à numériser leurs ouvrages comme il le fait depuis 2005.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : <small>Reuters / source Google, août 2012</small>)

Google a mis fin à un conflit vieux de sept ans. Le moteur de recherche a signé la paix des braves avec les éditeurs américains. L?accord, dont aucun détail n?a été dévoilé, permet à Google de continuer à numériser les ouvrages des bibliothèques comme il le fait depuis 2005. En revanche, les éditeurs peuvent les retirer de Google Library s?ils le souhaitent.

En 2008 pourtant, les parties étaient parvenues à s?entendre, mais trois ans plus tard, un juge avait rejeté l?accord, jugeant qu?il donnait un avantage concurrentiel bien trop grand à Google, notamment sur les ?uvres orphelines (dont on ne connaît pas les auteurs). Mais en signant ce nouvel accord, les éditeurs et Google n?ont pas eu besoin de passer par un juge.

En tout cas, une fois n?est pas coutume, les Etats-Unis ont bougé après la France, où Google a eu le même problème pendant des années. En juin dernier, le moteur a finalement signé un accord cadre avec le Syndicat national des éditeurs (SNE) lui permettant de numériser des livres épuisés, indisponibles à la vente. C?est Hachette, son plus farouche opposant, qui le premier avait enterré la hache de guerre avec Google en 2010.

En guerre avec Amazon et Apple

Si Google fait tous les efforts nécessaires dans l?édition, c?est qu?il est entré dans une concurrence féroce avec Amazon, Barnes & Noble et Apple, en ouvrant son magasin numérique Google Play, où il vend entre autre des livres. «Le marché du numérique a changé significativement et nos éditeurs ont désormais des relations de distributeurs avec Google», témoigne auprès du Wall Street Journal Tom Allen, le directeur général de l?Association des éditeurs américains. Chez Google, la voie est aussi à l?apaisement. «Google préfèrera désormais innover plutôt qu?aller en justice», a indiqué un porte-parole.

Le conflit avec la Guilde des auteurs n'est pas résolu

Mais les ennuis américains du moteur de recherche ne sont pas terminés. La Guilde des auteurs poursuit toujours Google, cherchant à retirer 750 dollars pour chaque infraction au droit d?auteur. «Les auteurs sont des détenteurs de droits de leurs ouvrages et ils poursuivent leurs actions pour infraction aux droits d?auteurs, contestant les millions de fichiers numérisés sans autorisation à partir d?ouvrages imprimés et épuisés», a indiqué Paul Aiken, de la Guilde des Auteurs. Le conflit a démarré en 2005, peu après le lancement de la librairie de Google, qui permet aux internautes de faire des recherches au sein des ouvrages.
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.