Avec "home", Facebook prend le contrôle de votre mobile (sans même lancer son propre téléphone)

 |   |  774  mots
Avec chat head, la photo du profil de vos amis Facebook qui vous envoient des messages apparaît dans l'application que vous utilisez.
Avec "chat head", la photo du profil de vos amis Facebook qui vous envoient des messages apparaît dans l'application que vous utilisez. (Crédits : DR)
Le réseau social a dévoilé ce jeudi soir « home », une application revisitée qui change toute l'interface d'un smartphone Android et met en avant les messages, changements de statut, etc, de vos amis Facebook. Le premier smartphone optimisé pour cette application, le HTC first, sortira en France chez Orange à l'été.

« Il y aura bien un téléphone ce soir mais pas un Facebook phone ! » prédisait Carolina Milanesi, du cabinet Gartner quelques heures avant. Le réseau social a dévoilé ce jeudi soir son « nouveau chez lui sous Android » selon l'invitation adressée à la presse. Il s'agit de « home », une application pour smartphone Android qui change radicalement l'interface du téléphone en plaçant « les gens, vos amis devant, en priorité » sur l'écran d'accueil notamment, comme l'a expliqué Mark Zuckerberg. Défilent ainsi les changements de statuts, les photos, les liens partagés par les amis ou relations sur Facebook en première page, dès que le téléphone est allumé (voir le communiqué explicatif en anglais). Cette nouvelle application sera téléchargeable gratuitement sur Google Play Store, le magasin d'applications Android, à partir du 12 avril, et sera compatible avec plusieurs modèles de HTC et de Samsung dans un premier temps. Le premier smartphone « optimisé pour home » a aussi été présenté : il s'agit du HTC first, qui sortira le 12 avril chez AT&T à 100 dollars. D'autres modèles seront lancés en Europe bientôt, chez Orange en France et au Royaume-Uni (chez sa filiale EE) à l'été.

« Une expérience entièrement nouvelle pour votre téléphone »
Malgré une rumeur insistante, Mark Zuckerberg, le fondateur et PDG, a démenti à plusieurs reprises tout projet d'un téléphone en propre. « Cela ne fait aucun sens pour Facebook de se lancer dans le « hardware », le matériel. Son but est d'avoir toujours plus de membres et que ceux-ci passent de plus en plus de temps sur son site. Pour cela, il lui faut des volumes, donc ils ne vont pas se limiter à un modèle de téléphone et un constructeur » observait avant l'annonce l'experte du cabinet Gartner. Cette nouvelle application vise clairement en priorité les jeunes, alors que certains se détournent de Facebook, notamment aux Etats-Unis. « Les téléphones ne sont pas faits que pour la productivité et le business. Il faut changer la façon dont on les utilise, pour les rendre plus sociaux, et pas seulement centrés sur des tâches » a expliqué Zuckerberg. Ce sera « une expérience entièrement nouvelle pour votre téléphone » promet le jeune patron. Une fois le logiciel "home" téléchargé, vous pourrez choisir de le tester juste une fois ou de l'installer définitivement, ce qui bousculera toute l'interface. Mais les autres applications réapparaîtront d'un glissement du doigt. Outre le « cover feed » (fil de couverture), ce flux d'informations partagées par les amis qui s'invite sur l'écran d'accueil, « home » se présente aussi sous la forme de « chat heads » : la photo de profil des amis qui envoient des messages instantanés ou des SMS apparaît en petite vignette par-dessus un jeu, votre agenda ou une application de musique que vous utilisez.

Multiplier par six l'utilisation quotidienne de l'application Facebook
Dans certains smartphones, comme l'iPhone, Facebook est tellement intégré (dans l'appareil photo, dans le carnet d'adresses) que « la marque du réseau social disparaît, il lui faut la remettre en avant » considère Carolina Milanesi. Il sera d'ailleurs difficile d'étendre l'expérience "home" sous un autre OS, en particulier chez celui d'Apple, qui n'est pas ouvert comme Android. Selon les experts du cabinet Ovum, « Facebook se doit d'être plus « natif », plus intégré dans le mobile » car les deux tiers des usages quotidiens du réseau social sur smartphone se font par le biais d'applications pré-installées. « Facebook pourrait multiplier par six l'engagement de ses membres, l'utilisation quotidienne de son application, si cette-dernière devenait la plateforme de communication par défaut pour la téléphonie, la messagerie instantanée et les courriels » estiment-ils. C'est clairement ce que la firme de Menlo Park essaie de faire avec « home», en s'attaquant directement à des millions d'utilisateurs potentiels, l'idée étant bien sûr de faire croître ses recettes publicitaires sur mobile. Mais l'application, qui pourrait s'avérer légèrement envahissante, ne sera pas du goût de tous. « Je ne voudrais pas que Facebook prenne le contrôle de mon téléphone, c'est un appareil tellement personnel ! » lance Carolina Milanesi. Les opérateurs mobiles ne seront sans doute pas tous aussi ravis qu'AT&T qui commercialisera le HTC first, car « cela risque d'accélérer le basculement vers des service externes («over-the-top ») au détriment de ceux des opérateurs, comme Facebook Messenger et les services associés de voix ou de vidéo » remarque Jan Dawson d'Ovum...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2013 à 23:05 :
Nul.nul.nul
a écrit le 05/04/2013 à 17:04 :
Bref ... les "amis" opérateurs téléphoniques vont êtres HEUREUX !!!!!!!!!!!
a écrit le 05/04/2013 à 13:06 :
Bêêêêê Bêêêêê
Réponse de le 05/04/2013 à 13:47 :
Bêêêêêê aussi.
a écrit le 05/04/2013 à 10:01 :
Il suffit d'avoir un minimum de connaissances en informatique ET de bon sens pour rejeter fb ou accepter de prendre des risques liberticides. J'ai choisi la première option. Ma liberté et ma tranquillité n'ont pas de prix.
Réponse de le 05/04/2013 à 11:03 :
On est bien d'accord... Cependant, même lorsqu'on explique les dangers de telles approches, le troupeau s'engouffre a l'abattoir en bêlant...
Réponse de le 05/04/2013 à 12:03 :
Has been
Réponse de le 05/04/2013 à 12:52 :
C'est vrai que c'est Has Been de défendre sa liberté, en ce sens que cela est devenu quasiment impossible.
Le minimum est de limiter les risques, non pas que l'on ait grand chose à cacher mais pour éviter d'être sans cesse dérangé, voire manipulé, exposé sur la place publique ou même volé.
A la fin, tout le monde trouvera cela normal et même la CNIL disparaitra en tant qu'empêcheuse de faire du business tranquille.
100% d'accord avec Thargor.
Réponse de le 05/04/2013 à 14:55 :
U2 est un groupe de rock, mais aussi un modèle de sous-marin de la seconde guerre mondiale. Cet U2 serait-il à classer dans les sous-marins avec sa torpille pour dénigrer la vérité ? A moins qu'il ne soit décérébré par face de bouc ?
a écrit le 05/04/2013 à 8:51 :
Quel scandale, c'est les jeunes toujours "geekment" très naïfs qui vont en faire les frais et puis dans plusieurs mois où années on va entendre la CNIL suivit de Bruxelles pour contester ce nouvel outil d'atteinte à la vie privé !
Réponse de le 05/04/2013 à 9:43 :
Il faut dire que si les gens (parce qu'il n'y a pas que les jeunes) réfléchissez un peu plus, ce genre de programme façon Big Brother ne marcherait pas aussi bien... !!
Réponse de le 05/04/2013 à 10:57 :
Comment se faire pister toute son activité mobile par facebook...... C'est navrant
Réponse de le 05/04/2013 à 12:06 :
Et vous avez quoi de si passionnant à cacher?
Réponse de le 05/04/2013 à 12:25 :
On peut retourner la question... Vous avez quoi de si passionnant à montrer ?
Réponse de le 05/04/2013 à 15:43 :
@Jules: il faut pousser un tout petit peu plus loin. C'est JUSTEMENT parce qu'ils n'ont RIEN à montrer qu'ils s'engouffrent "là où on leur dit de faire". Leur vacuité est leur raison d(essayer) 'être... Décidément '84 a bien avalé '68...
Réponse de le 05/04/2013 à 16:46 :
Ma soeur aux USA, mes neveux et nieces égalements.
Amis expat, en chine, aux USA, aux EAU et meme en Australie.
Des copains laissés en UK.

Ca sert à rester en contact. Le Grand village mondial (remember?).
Aprés je ne dis pas que je vais utiliser ce systéme loin de là mais il faut arreter de tout diaboliser... c'est bien Francais ca... on vit encore dans le passé.

Je suis sure que vous avez vos petites cartes de fidelité qui en disent bien plus long sur vous....
Réponse de le 05/04/2013 à 16:47 :
J'imagine que vous n avez pas de carte vitale? de Carte Bancaire? de téléphone portable pour tenir des raisonnements aussi arriérés?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :