Pourquoi Facebook lancerait un smartphone avec HTC

 |   |  412  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Le réseau social a mis le mobile au coeur de sa stratégie.

Un Facebook Phone ? La rumeur court depuis plus d'un an. De premiers « Facebook Phones » furent dévoilés en février dernier à Barcelone, au Salon mondial du mobile : des téléphones dotés d'une touche d'accès direct au réseau social, comme le ChaCha et le Salsa de HTC. Or selon le site spécialisé AllThingsD (groupe Dow Jones), Facebook voudrait aller plus loin et aurait choisi justement le taïwanais HTC pour construire un smartphone qui serait équipé d'une version d'Android, le système d'exploitation de Google, profondément modifiée pour arriver à une intégration en profondeur de ses services. Son nom de code serait « Buffy », en référence à la série télévisée, mais la sortie sur le marché pourrait encore prendre 12 à 18 mois.

Ni Facebook ni HTC n'ont commenté l'information. En septembre 2010, Mark Zuckerberg, le fondateur et patron de Facebook, avait déclaré au site TechCrunch : « Notre stratégie n'est pas de construire un appareil spécifique ou une intégration particulière ou quoi que ce soit de ce genre. Parce que nous n'essayons pas de concurrencer Apple ou le Droid (Motorola) ou un autre fabricant de matériel. » Toutefois, le réseau social a placé le mobile au coeur de sa stratégie depuis plusieurs mois. Plus de 350 millions des utilisateurs actifs du réseau social (sur plus de 800 millions au total) se connectent depuis leur téléphone et ils seront plus de 50 % d'ici à un ou deux ans. Dans les pays émergents, comme l'Inde, les membres accèdent quasi exclusivement depuis un mobile. La société de Palo Alto a noué des partenariats avec 475 opérateurs dans le monde. La semaine dernière, Orange a annoncé le lancement, dans 15 pays d'Afrique et d'Europe (Pologne, Roumanie), de trois téléphones à moins de 100 euros (de la gamme Alcatel One Touch) équipés d'une touche « f » dédiée avec des offres comprenant l'accès illimité à Facebook.

Accent sur le langage HTML5

Sur mobile, le réseau social est le plus souvent utilisé depuis une application « native », téléchargée sur l'App Store ou Android Market, plutôt que depuis un navigateur. Le projet envisagé désormais par Facebook, qui aurait aussi discuté avec Samsung avant de choisir HTC, mettrait l'accent sur le langage HTML5, futur standard du Web, ce qui lui permettrait de reprendre la main sur le paiement : dans l'application pour iPhone on ne peut payer en crédits Facebook...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :