Facebook : 100 dollars pour envoyer un message privé à Mark Zuckerberg ?

 |   |  357  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Selon The Independant, le réseau social étudierait différents tarifs à appliquer aux membres qui souhaitent envoyer des messages privés aux personnes qui ne sont pas dans leurs contacts directs. Objectif de cette nouvelle politique : limiter le nombre de messages indésirables. Pour l'instant, une phase de test est expérimentée auprès d'un petit nombre d'utilisateurs sélectionnés par tirage au sort

Faire payer l'envoi de messages privés. C'est la nouvelle piste étudiée par Facebook pour limiter le nombre de "spams" (messages indésirables) sur le réseau social. Selon The Independant, la firme de Palo Alto a déjà commencé à faire payer certains utilisateurs britanniques qui souhaitent envoyer des messages aux membres de la plate-forme avec lesquels ils ne sont pas en contact direct dans le cadre d'une phase de test. "Les tests ont d'abord commencé en Nouvelle-Zélande" avant de se généraliser à d'autres pays tels que les Etats-Unis, le Royaume-Uni ou encore la France, explique un porte-parole de Facebook France.

Pour l'instant, cette phase de test est expérimentée auprès d'un petit nombre d'utilisateurs sélectionnés par tirage au sort. Pour ces derniers, il est toujours possible d'envoyer des messages privés aux personnes qui ne sont pas dans leurs contacts, mais ceux-ci atterrissent dans la rubrique "autres" de la boîte de réception du destinataire. Le paiement permet au message d'atterrir directement dans la rubrique "boîte de réception" (cf. image ci-dessous).



100 dollars pour contacter Mark Zukerberg

Quant aux tarifs, tout dépend de la personne contactée, et de son nombre d'amis ou de fans, selon le Sunday Times. A titre d'exemple, il faudrait ainsi débourser 10,68 livres (12,5 euros) pour contacter le nageur olympique Tom Daley, ou 10,08 livres (11,8 euros) pour le rappeur américain Calvin Broadus alias Snoop Dogg. 


Il faudrait en revanche moins d'une livre (à peine plus d'un euro) pour contacter une personne de moindre notoriété. Quant au très sollicité fondateur du réseau social, il faudrait débourser quelque 100 dollars (76,6 euros) pour lui envoyer un message privé.

Zuck

Cette phase de test permet de voir si le principe fonctionne et si cette solution peut être envisagée à plus large échelle. Le cas échéant, les utilisateurs de moins de 18 ans n'auraient pas l'autorisation d'envoyer des messages payants. Nulle crainte, donc, que les jeunes fans de célébrités ne ruinent le compte bancaire de leurs parents. 

Pour aller plus loin: Facebook se met à la mode de Twitter avec des hashtags (mots-clés)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2013 à 19:48 :
Ça sent la fin de Facebook...
Réponse de le 09/04/2013 à 20:16 :
@réaliste: au contraire, imagine-toi une seule seconde le nombre de gogos qui vont écrire aux personnalités, alors qu'en réalité, il suffira d'embaucher un type au smic pour leur répondre :-) c'est une idée géniale pour plumer ces gogos et encaisser un max :-)
Réponse de le 10/04/2013 à 6:26 :
Patrickb: vous avez raison.Le monde est plein de gogos et pauvres d'esprit.Ceux-ci sont à
la recherche d'une compensation aux frustrations quotidiennes.Chacun se masturbe à sa
façon
a écrit le 09/04/2013 à 18:39 :
Le Minitel va enfin renaître de ses cendres grâce au réseau dit "social" en quête de rentabilité. La justice sociale chez Facebook c'est plus t'es riche et célèbre plus t'encaisses l'argent des pauvres qui souhaitent t'approcher sur la toile pour profiter un peu de ta notoriété. Visiblement les conventions et les photos dédicacées ne rapportent plus assez dans le showbiz. L'article ne dit pas combien Mark ZUCKERBERG se met dans la poche pour chaque transaction.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :