Affaire du site Silk road : que va faire le FBI du magot des bitcoins ?

 |   |  310  mots
La monnaie bitcoin a été créée en 2009 / Reuters.
La monnaie bitcoin a été créée en 2009 / Reuters.
L'arrestation du créateur du site Internet Silk Road a provoqué une chute temporaire du bitcoin. Cette monnaie virtuelle était utilisée par les usagers de ce site spécialisé dans la vente de produits illicites. Le FBI a récupéré l'équivalent de millions de dollars de bitcoins. Une première pour les autorités américaines.

Un magot virtuel, le FBI n'avait encore jamais eu à faire à cela ! Après l'arrestation, le 1er octobre dernier, du créateur de Silk Road, un site Internet spécialisé dans la vente de substances illicites, les autorités américaines s'interrogent sur ce qu'elles vont faire de l'argent récolté dans le porte-feuille du site.

Sur cette plate-forme, les transactions s'effectuaient en bitcoin, une monnaie virtuelle qui garantit l'anonymat des utilisateurs.

> Le créateur de "l'eBay de la drogue" arrêté aux États-Unis.

"C'est assez nouveau pour nous. Nous allons probablement essayer de les écouler sur le marché", a déclaré une représentante du FBI, interrogée par le site américain Forbes. Plus de 26.000 bitcoins ont été retrouvés dans le porte-feuille du site, l'équivalent de plusieurs millions de dollars.

L'argent du créateur, Ross William Ulbricht, n'a pas encore été saisi. Les autorités estiment qu'il détiendrait en bitcoins quelques 80 millions de dollars.

Une monnaie fluctuante

Son arrestation a provoqué une chute de la monnaie virtuelle, rapporte lefigaro.fr. En deux jours, la valeur d'un bitcoin est passée de 125 dollars à 90 dollars, avant de remonter à 110 dollars (81 euros).

La fluctuation de la monnaie pourrait profiter ou non dans le futur aux autorités américaines, lorsqu'elles revendront le jackpot de Silk Road. "Nous allons les télécharger et les stocker. Nous les garderons jusqu'à la fin du procès", explique la responsable du FBI.

Les utilisateurs du site, eux, s'estiment bafoués. Nombreux sont ceux qui avaient acheté et placé des bitcoins sur leur compte personnel Silk Road en prévision de futures transactions. L'argent non-utilisé a donc été récupéré par les autorités. "S'ils sont connus pour acheter quelque chose d'illégal, on ne leur rendra pas leur argent", a déclaré le FBI. Les aléas du commerce en ligne...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2013 à 8:27 :
Un compte Paypal n'est pas devenu illégal ; simplement étant détenu à l'étranger, il doit être déclaré au fisc. La décision de justice évoquée s'applique de plus à un professionnel.
A mon sens, cette décision pourrait tout autant concerner les détenteurs de cartes bancaires, comme Transcash.
a écrit le 08/10/2013 à 8:03 :
Maintenant, détenir un compte paypal est devenu illégal et passible de 1500 euros d'amendes. Une dictature est un état qui considère chaque citoyen comme un criminel.
a écrit le 07/10/2013 à 18:31 :
L'action du FBI ne s'apparenterait elle pas à une forme de racket? Moi aussi je vais monter une asso, instituer des "lois", dire que mes voisins y seront soumis avant de saisir leurs portefeuilles.
Réponse de le 07/10/2013 à 23:45 :
Vous avez parfaitement raison de vouloir instituer vos propres lois dans ce pays ou personne ne la respecte, en espérant que vous respecterez les votres (de loi)
a écrit le 07/10/2013 à 15:43 :
Il me semble important que les trafiquants en tout genre prennent conscience du risque de leur commerce.
Si, par hasard, certains sont assez crétins pour réclamer leur du, j'espere que le FBI sera heureux qu'ils se dénoncent ainsi comme trafiquants, et que ce meme FBI ne manquera pas de les traduire en justice .
A moins qu'une Taubira sévisse aussi la bas, dans ce cas, ils récupéreront leur "placement"
Réponse de le 07/10/2013 à 18:45 :
S'approprier des biens d'autrui sans son consentement est un vol. Le FBI est donc coupable d'un vol et doit être traduit en justice et rendre les bien saisis à leur propriétaire initial. Dans le pire des cas, les bitcoins devraient être détruits comme dans le cas de l'argent saisi chez des trafiquants lambda. Sauf que les US veulent pourrir les bitcoins et qu'ils ont imaginé un moyen de le faire.
Réponse de le 07/10/2013 à 23:42 :
Y'en a qui ont oublié que le marché de la drogue est illégale me semble t-il, mais il est vrai que la drogue détruit le cerveau...
a écrit le 07/10/2013 à 14:09 :
voleurs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
a écrit le 07/10/2013 à 12:45 :
à Paris la prochaine monnaie sera le "CANNABISCOIN " !?
a écrit le 07/10/2013 à 12:06 :
"Les utilisateurs du site, eux, s'estiment bafoués", ça ne manque pas de sel ! Depuis quand la police rend à leurs propriétaires l'argent sale saisi lors du démantèlement d'un réseau de trafiquants quel qu'il soit ? Donner son argent à un dealer expose bien entendu à un risque !
Réponse de le 07/10/2013 à 18:46 :
Habituellement l'argent sale saisi est détruit et non intégré au budget des polices. A ce que je sache, de la cocaïne saisie n'est pas censée être revendue, par exemple.
Réponse de le 08/10/2013 à 1:44 :
Ce n'est pas le cas dans certains etats Americain, les assets saisis sont apres jugement integres dans le budget public.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :