Le créateur de "l'eBay de la drogue" arrêté aux Etats-Unis

 |   |  460  mots
Le site Silk Road permettait à ses utilisateurs d'acheter des stupéfiants en bitcoins / Reuters.
Le site Silk Road permettait à ses utilisateurs d'acheter des stupéfiants en bitcoins / Reuters. (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le créateur de Silk Road, un site internet surnommé "l'eBay de la drogue", a été arrêté mardi à San Francisco, d'après l'agence Reuters. Ross William Ulbricht avait créé cette plate-forme où les utilisateurs pouvaient acheter et vendre des substances illicites grâce à la monnaie virtuelle bitcoin. Le site vient d'être fermé par les autorités.

Les médias l'ont surnommé "l'eBay de la drogue". Mardi 1er octobre, le FBI a arrêté le fondateur de Silk Road, un site Internet de vente en ligne de stupéfiants, rapportait, mercredi, l'agence Reuters.

Ross William Ulbricht, âgé de 29 ans et connu sur la plate-forme sous le nom de "Dread Pirate Roberts", a été interpellé chez lui, à San Francisco, et mis en examen pour "trafic de stupéfiants en bande organisée", "piratage informatique en bande organisée" et "blanchiment d'argent en bande organisée". Le site a depuis été fermé par les autorités.

"Silk Road est devenu le marché criminel le plus étendu et le plus sophistiqué d'Internet", a commenté Christopher Tarbell, un agent du FBI, en lisant les chefs d'accusation. Depuis sa création en 2008, plus de 900.000 internautes ont acheté et vendu de la drogue via la monnaie virtuelle bitcoin qui garantit l'anonymat de ses utilisateurs.

> Ce que vous croyez savoir sur Bitcoin (et ce qui est faux).

3,6 millions de dollars saisis

Le site vendait également des tutoriels pour pirater des distributeurs automatiques ou des listes de contacts pour se procurer des armes.

Au total, Silk Road - la Route de la soie en français - a enregistré quelques 9,6 millions de bitcoins de transactions, soit l'équivalent de 1,2 milliard de dollars (882 millions d'euros). 3,6 millions de dollars (2,6 millions d'euros) en bitcoins ont été "saisis" par les autorités dans le porte-feuille virtuel du site.

Ross William Ulbricht gérait les serveurs de Silk Road depuis des cybercafés. Ses parents, interviewés par téléphone par l'agence Reuters, ont déclaré qu'ils n'avaient aucune idée de ce que faisait leur fils, officiellement ingénieur en chimie. "Il est très brillant et idéaliste. C'est une bonne personne", a commenté sa mère, Lyn Lacava.

L'anonymat, une règle à n'importe quel prix

D'après Reuters, le jeune homme aurait pourtant déjà montré des côtés plus sombres de sa personnalité sur le site Internet. Après s'être disputé avec un habitué de Silk Road qui le menaçait de dévoiler l'identité de centaines d'utilisateurs s'il ne lui envoyait pas d'argent, Ross William Ulbricht a déclaré ouvertement dans un post qu'il ne verrait pas d'inconvénient à ce qu'il soit tué.

Il a ainsi publié plusieurs informations sur cette personne, révélant la ville où elle habitait et le fait qu'elle avait trois enfants. "Il menace d'exposer l'identité de milliers de mes clients. Ce genre de comportement est impardonnable pour moi, spécialement ici, sur Silk Road, où l'anonymat est sacré", commentait-il alors. Un anonymat qui, pour lui, n'aura pas duré longtemps.

>> Lire aussi : Les drogues illicites représentent un marché de 3 milliards d'euros en France.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/10/2013 à 15:39 :
Il est interessant de suivre l'effondrement du bitcoin en synchronisation avec cette arrestation.
http://www.zerohedge.com/news/2013-10-02/bitcoin-plunges-following-us-government-seizure-silk-road-website

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :