Un tweet maladroit oblige le Royaume-Uni à s'excuser auprès des États-Unis

Pour commémorer la prise de Washington il y a 200 ans, le Royaume-Uni a posté dimanche sur Twitter une photo d'un gâteau représentant la Maison-Blanche entouré de cierges magiques. Elle s'est ainsi attirée les foudres des Américains sur le réseau social.

3 mn

L'ambassade du Royaume-Uni s'est excusée sur Twitter suite à un tweet maladroit commémorant le 200e anniversaire de l'incendie de la Maison-Blanche.
L'ambassade du Royaume-Uni s'est excusée sur Twitter suite à un tweet maladroit commémorant le 200e anniversaire de l'incendie de la Maison-Blanche. (Crédits : Reuters)

Les États-Unis ne sont pas du genre à plaisanter avec leur histoire nationale. Le Royaume-Uni l'a appris à ses dépens. Dimanche 24 août, l'ambassade britannique à Washington a envoyé un tweet rappelant qu'il y a deux siècles de cela, la capitale fut prise par les troupes britanniques du général Robert Ross, brûlant la Maison-Blanche.

Cet épisode de la guerre anglo-américaine de 1812, a marqué la mémoire collective, avec la légende qui veut que Dolley Madison, la femme du président de l'époque, James Madison, ait sauvé le portrait de George Washington des flammes. Cet incendie du bâtiment, ainsi que de l'ensemble de la capitale fédérale, était une vengeance d'Albion par rapport à l'incendie de la ville de York, future Toronto, en 1813.

"Seulement des cierges magiques cette fois"

L'ambassade du Royaume-Uni aux États-Unis a voulu célébrer cet événement en postant une photo sur Twitter d'un gâteau entouré de cierges magiques qui représente la Maison-Blanche.

"Commémoration du 200e anniversaire de l'incendie de la Maison-Blanche. Seulement des cierges magiques cette fois", a posté l'ambassade britannique sur son compte Twitter.

Un tweet qui suscite ironie ou indignation

Les réponses à ce tweet n'ont pas tardé, mâtinées d'indignation ou d'ironie, au choix. Parmi les tweets indignés: "Quoi? Est-ce supposé être drôle?", ou dans un mode plus ironique: "Bon à savoir que les États-Unis ne sont pas le seul pays avec un corps diplomatique mentalement déficient qui ne sait pas comment tweeter."

Éviter tout incident diplomatique

Afin d'apaiser les esprits, et même si certains utilisateurs de Twitter avaient compris le ton humoristique, l'ambassade du Royaume-Uni a fait son mea culpa. Elle voulait éviter tout incident diplomatique, mais surtout que l'on accorde moins d'importance à cette histoire afin de se concentrer sur le présent, comme l'indique Patrick Davies, ambassadeur britannique adjoint à Washington, dans le Huffington Post.

Plus de 115.000 euros dépensés pour former les diplomates à utiliser les réseaux sociaux

Ce tweet est d'autant plus problématique pour le service diplomatique du Royaume-
Uni que, selon le le journal The Independent, le Bureau des affaires étrangères et du Commonwealth a dépensé depuis mai 2010 plus de 92.000 livres sterling (116.000 euros) en formation sur l'utilisation des réseaux sociaux, notamment Twitter et Facebook, pour les diplomates et leur personnel.

3 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 6
à écrit le 27/08/2014 à 9:28
Signaler
Balaise les anglais, ils se vengent en 1812 d'un incendie qui arrivera en 1813. Trop trop forts.

à écrit le 27/08/2014 à 4:17
Signaler
Commémorer une destruction.. c'est vraiment bizarre. C'est comme commémorer une bataille, c'est çà dire le meurtre ou la mutilation de dizaines de milliers de fils de pères et de frères. On peut commémorer la naissance d'un personnage illustre( et...

à écrit le 26/08/2014 à 17:49
Signaler
1812... venge 1913 ?

à écrit le 26/08/2014 à 14:26
Signaler
Ils sont capables de se venger préalablement (1812) d'un fait survenu ultérieurement (1813) !

le 26/08/2014 à 15:10
Signaler
Vous auriez été bien inspiré de faire vos recherche avant de commenter. La guerre anglo-américaine à eu lieu de 1812 à 1815 avec l'incendie de Wasington en Aout 1814.

le 26/08/2014 à 16:01
Signaler
Incendie de Washington : Aout 1814. Un peu de recherche avant de commenter ne ferait pas de mal.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.