Le FBI enquête sur de possibles cyberattaques contre des banques

La sophistication de l'attaque laisserait penser qu'elle émane d'un gouvernement, et les enquêteurs n'excluent pas une implication de la Russie.
Si le FBI n'a pas donné plus de précisions, selon deux sources qui ont demandé à rester anonymes, JP Morgan fait partie des institutions visées et enquête en interne pour faire la lumière sur cet incident.
Si le FBI n'a pas donné plus de précisions, selon deux sources qui ont demandé à rester anonymes, JP Morgan fait partie des institutions visées et enquête en interne pour faire la lumière sur cet incident. (Crédits : Reuters)

Des pirates à l'assaut des banques.Le FBI enquête sur une possible cyber-attaque contre des institutions bancaires, qui pourrait émaner de pirates informatiques russes ou originaires d'Europe de l'Est, a affirmé mercredi 27 août l'agence Bloomberg en citant des sources proches du dossier.

"Nous travaillons avec le 'Secret Service' pour déterminer l'étendue des cyberattaques qui auraient été menées contre des institutions financières américaines", a déclaré dans un communiqué Joshua Campbell, porte-parole du FBI.

La sophistication de l'attaque laisserait penser qu'elle émane d'un gouvernement, et les enquêteurs n'excluent pas une implication de la Russie, cible de sanctions économiques de la part des pays occidentaux en raison de la crise ukrainienne, indique encore l'agence.

JP Morgan visée ?

Si le FBI n'a pas donné plus de précisions, selon deux sources qui ont demandé à rester anonymes, JPMorgan fait partie des institutions visées et enquête en interne pour faire la lumière sur cet incident.

Ces informations sont corrélées par le New York Times qui dit s'appuyer sur plusieurs sources et avance que des des pirates informatiques ont infiltré ce mois-ci les réseaux de JPMorgan et d'au moins quatre autres banques américaines. L'agence américaine Bloomberg fait également part de plusieurs gigaoctets de données sensibles volées à JP Morgan.

"Les entreprises de notre taille subissent malheureusement des cyber-attaques presque tous les jours. Nous avons de multiples niveaux de défense pour contrer les menaces et surveillons de manière constante le niveau des fraudes", a indiqué pour sa part un porte-parole de JPMorgan, sans confirmer un incident en particulier.

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 4
à écrit le 28/08/2014 à 19:05
Signaler
quant à citer le NYT comme référence dans ce genre de chose, c'est risible

à écrit le 28/08/2014 à 11:36
Signaler
C'est amusant que tout soit de la faute des Russes, maintenant. Le réseau SWIFT s'est déjà fait piraté deux fois de façon notable. Mais jamais par des gouvernements qui n'y ont absolument aucun intérêt. Les US en ont toutes les données, soit, 90% des...

le 28/08/2014 à 16:07
Signaler
Mais non ce sont jamais les russes. Les russes restent toujours tranquilles chez eux comme l'histoire nous l'a montré !

à écrit le 28/08/2014 à 9:08
Signaler
"Ces informations sont corrélées par le New York Times" Plutôt "corroborées" que "corrélées", non ?

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.