L'hébergeur français OVH change de patron

 |   |  175  mots
Aux commandes depuis la création de l'entreprise en 1999, Octave Klaba se consacrera désormais à la technique et à l'innovation en tant que directeur technique.
Aux commandes depuis la création de l'entreprise en 1999, Octave Klaba se consacrera désormais "à la technique et à l'innovation" en tant que directeur technique. (Crédits : OVH)
Le fondateur Octave Klaba se consacrera désormais à la direction technique. Laurent Allard, qui a notamment été directeur informatique au sein d'Axa Tech, prend sa place.

Nouvel organigramme chez OVH. Le premier hébergeur français a annoncé en fin de semaine passée sur Twitter que son fondateur Octave Klaba cédait sa place de directeur général à Laurent Allard, ex-directeur technique de CGI France, spécialisé dans les services en technologie de l'information.

Aux commandes depuis la création de l'entreprise en 1999, Octave Klaba se consacrera désormais "à la technique et à l'innovation" en tant que directeur technique, comme il l'a expliqué sur le réseau social de micro-blogging.

Près d'un demi-milliard d'euros d'investissement à l'étranger

Alors qu'il a déjà construit et exploite 17 data center dont deux parmi les plus grands au monde à Gravelines près de Dunkerque et au Québec, OVH aimerait dépasser les 35 d'ici deux ou trois ans et vise notamment la côte Ouest des États-Unis, selon des propos rapportés par Les Échos.

Une croissance à l'international que le leader européen de l'hébergement compte bien accélérer avec un investissement de quelque 400 millions d'euros sur trois ans, annoncé fin 2014.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/02/2015 à 11:39 :
Très belle réussite, il y a surement quelques mécontents qui montent en épingle le moindre problème bien souvent lié à leur incompétence, mais dans l'ensemble la très grande majorité des clients sont satisfait.
Si cela n'était pas le cas il y a belle lurette que la société aurait disparue, et que ces 17 data centers, dont deux des plus gros au monde rachetés.
Réponse de le 21/02/2015 à 14:59 :
Visiblement tu ne connais pas très bien ce secteur... La seule chose qui fait qu'OVH est encore debout c'est la complexité des migrations pour les entreprises IT... Quand tu héberge plusieurs centaine de clients même si tu n'est pas content de ton fournisseur c'est très complexe d'en changer, on a commencé notre migration d'OVH à Illiad il y a 4 ans et on ne devrait l'achever que cette année. Et franchement sur ce coup là, clairement l'herbe est plus verte ailleurs...
a écrit le 10/02/2015 à 14:40 :
Un très bel exemple à méditer. Surtout pour les startups qui vendent du vent.
a écrit le 10/02/2015 à 14:10 :
OVH une exception en france comme on aimerait en voir plus souvent : une start up partie de rien, capable de faire une offre de cloud sans subvention etatique (n est ce pas orange/thales/bouygues) et dont le fondateur va se concentrer sur la technique ou lieu de faire du management (soit l inverse de ce que font la plupart des inges francais qui n ont de cesse de fuir la technique mal consideree et payee pour faire du management)
Réponse de le 10/02/2015 à 16:48 :
quand on lit les forum ovh, sans prévenir, ils diminuent la bande passante, suppriment des fichiers, etc...c'est pas cher, mais c'est tout..
Réponse de le 10/02/2015 à 23:03 :
En même temps, prendre ce qui est écrit sur les forums pour parole d'évangile ...

C'est un hébergeur très pro, leur succès n'est pas basé sur du vent, en tant que client chez eux pendant assez longtemps, je peux le dire.

Et c'est un peu le Free du webhosting, c'est eux qui font les prix, avant OVH et leur serveur à bas coût, un serveur coûtait bien plus cher.
Réponse de le 11/02/2015 à 21:35 :
non justement sur les forum, ce sont les clients pas contents qui se plaignent à ovh directement, c'est le forum de ovh...et d'après ce que j'ai lu, c'est pas cher, mais la bande passante est limitée, ils limitent les scripts et souvent j'ai lu qu'ils suppriment des fichiers sans prévenir et meme suppriment des comptes sans prévenir...
Réponse de le 12/02/2015 à 11:18 :
"capable de faire une offre de cloud"
mmmh de ce que je l'ai lu leur offre de cloud est tout sauf stable (le manque de maturité d'OpenStack y est probablement pour quelque chose).
Réponse de le 16/04/2015 à 20:49 :
Le pire... un service (ou support c'est comme on l'entend) commercial qui ne répond toujours pas après 48H. Je peux comprendre pour un support technique (il y a quand même des limites...). Mais il devrait séparer le support des clients directs de leurs revendeurs...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :