Instant Articles : pour la première fois, Facebook va instaurer un abonnement payant

 |   |  355  mots
Lancée en 2015 en France, la fonction Instant Articles permet d'accélérer le temps de chargement des articles de médias sur l'application mobile de Facebook.
Lancée en 2015 en France, la fonction Instant Articles permet d'accélérer le temps de chargement des articles de médias sur l'application mobile de Facebook. (Crédits : Reuters/Dado Ruvic)
Le réseau social dit vouloir aider les médias à "développer leurs abonnements" via sa fonction Instant Articles, qui charge plus rapidement les pages sur mobile. Facebook pourrait instaurer un "paywall", permettant de lire 10 articles gratuitement avant de se voir proposer une adhésion.

Vers la fin du tout gratuit sur Facebook ? Le fondateur et PDG du réseau social, Mark Zuckerberg, a confirmé mercredi vouloir instaurer un abonnement payant pour les "Instant Articles". Lancée en 2015 en France, cette fonction permet d'accélérer le temps de chargement des articles de médias sur l'application mobile de Facebook. Sans être redirigés vers la source originale, les lecteurs accèdent donc plus rapidement aux contenus - tout en restant sur le réseau social... Ce qui ne fait pas l'unanimité chez les médias. Certains d'entre eux reprochent à Facebook de capter des revenus publicitaires à leurs dépens, sans augmenter significativement leur audience. Conséquence : des médias comme Forbes ou le New York Times se sont retirés du programme en avril dernier.

 "Nous allons tester de nouvelles façons d'aider les médias à développer leurs abonnements", écrit Mark Zuckerberg sur sa page personnelle Facebook. "Si les gens s'abonnent après avoir vu des articles sur Facebook, l'argent ira directement aux éditeurs qui travaillent dur pour découvrir la vérité, et Facebook ne prendra pas de commission."

| Lire aussi : Les géants Apple et Facebook vont-ils "vampiriser" la presse en ligne?

Jusqu'à dix articles gratuits

Le PDG dit vouloir commencer une phase de test "un peu plus tard dans l'année avec un petit groupe de médias américains et européens". Le réseau social aux 2 milliards d'utilisateurs travaillerait avec des médias de tailles, de localisations et de business models différents, précise The Verge. L'abonnement pourrait prendre une forme de "paywall". Facebook pourrait ainsi autoriser la lecture gratuite de dix articles sur Instant Articles, avant de se voir proposer un abonnement, avançait le Wall Street Journal dans un article du 12 juin.

Cette initiative fait parti du "Facebook Journalism Project", lancé en janvier dernier. Il vise à accroître la collaboration entre les médias et le réseau social afin de développer des nouveaux formats de publications pour répondre aux usages de consommation de l'actualité.

| Lire aussi : Comment Google, Apple et Facebook veulent accélérer le web mobile

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/08/2017 à 16:44 :
Pourtant qui disait "ça sera toujours gratuit et le restera" ; manifestement FB file du mauvais coton...
a écrit le 25/08/2017 à 14:32 :
Une entreprise, y compris face de bouc, c'est fait pour gagner de l'argent, pas "pour aider les autres". Il faut bien s'attendre à ce que tous les sites fassent payer quelque chose, ne serait-ce que pour survivre. Jusqu'à présent, la revente des infos collectées suffisait, mais comme les gens réalisent que la vente de leurs infos peut être néfaste, il faut d'autres débouchés, d'où ce paiement "pour aider les autres" de face de bouc :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :