Face à Facebook, Google lance un flux d'actualités encore plus personnalisé

 |   |  621  mots
Pour l'instant, ce nouveau flux est uniquement disponible aux Etats-Unis.
Pour l'instant, ce nouveau flux est uniquement disponible aux Etats-Unis. (Crédits : Reuters)
Google vient de lancer aux États-Unis un nouveau fil d'actualités permettant notamment de s'abonner à des contenus très personnalisés. Avec cette initiative, le moteur de recherches le plus consulté au monde espère détourner les internautes de leurs flux Facebook.

Google vient d'annoncer le lancement d'une nouvelle fonctionnalité pour les internautes habitués du moteur de recherches en version mobile. Cette nouvelle fonction baptisée "feed" doit permettre aux utilisateurs par exemple de suivre des thèmes précis. Dans un billet de blog, l'entreprise américaine présente cette nouveauté comme une mise à jour importante de l'application Google Now qui pourrait disparaître. Lors d'une présentation à la presse suivie par le site spécialisé Wired, le vice-président de l'ingénierie pour le moteur de recherches Ben Gomez a exposé les ambitions de Google :

"si vous vous posez n'importe quelle question, Google devrait avoir des réponses [...] Nous voulons également offrir la possibilité d'explorer, de satisfaire et d'attiser la curiosité de chacun."

Un flux basé sur l'intelligence artificielle

Depuis la présentation d'une première version de cette nouvelle fonction en décembre dernier, les équipes de Google ont travaillé sur "le « machine learning » de ces algorithmes pour mieux anticiper ce qui vous intéresse et ce qui est important pour vous". Cette nouveauté doit ainsi permettre "non seulement de se baser sur vos interactions avec Google, mais aussi sur les tendances dans votre zone géographique ou dans le monde. Plus vous utiliserez Google et meilleur sera votre fil d'actualités" rappelle la société californienne dans un post de blog.

20secs

À partir de ces critères, le flux de Google devrait proposer des résultats en fonction de ces centres d'intérêt, des derniers mails envoyés ou des vidéos regardées sur la plateforme YouTube sous la forme de cartes sur des sujets variés.

Une fonction pour suivre des thèmes précis

Le nouveau "feed" va également permettre aux internautes de s'abonner à des résultats de recherches précis avec un bouton "follow" placé à côté de la carte dans les résultats de recherche. En pratique, il sera possible de s'informer directement sur les performances d'une équipe de sport ou d'un athlète si l'internaute effectue régulièrement des recherches sur ce même thème. L'usager peut également obtenir directement des informations sur son groupe de musique préféré s'il passe près de sa localisation.

fefe

Sortir des bulles

Outre la possibilité d'obtenir des résultats plus pertinents et de s'abonner à des flux, Google a promis de fournir des informations avec une diversité de points de vue. En effet, Google et d'autres géants du net, faisant appel à des algorithmes, font régulièrement l'objet de réserves ou de critiques relatives aux "bulles de filtres" qu'ils peuvent créer. Cette expression popularisée par le cofondateur d'Avaaz.org, Eli Pariser vise à dénoncer les limites de la personnalisation de l'information à outrance qui limiterait la confrontation à des idées contradictoires sur un sujet donné. Pour faire face à d'éventuelles critiques, Google a tenté d'apporter quelques options.

"Pour fournir des informations avec différentes perspectives, les nouveaux flux offriront la possibilité d'offrir de multiples points de vue provenant d'une variété de sources , informations ou articles différents. Et quand cela est possible, vous pourrez vérifier ces informations et voir d'autres informations sur le sujet pour vous aider à obtenir une compréhension plus complète sur les sujets qui sont dans votre flux".

just news

> Lire aussi l'édito d'Emmanuelle Durand-Rodriguez : Post-vérité contre bulle de filtres

Avec ce nouvel outil, Google veut ainsi concurrencer les flux de Facebook et Twitter en offrant la possibilité de devenir une source principale d'information. La différence majeure est qu'aucun ami ne va proposer ou partager du contenu. Pour l'instant, la dernière mise à jour de Google est disponible aux États-Unis sur iOS et Andoid et "devrait arriver en Europe dans quelques semaines".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/07/2017 à 10:04 :
Je pense que Facebook et Google devrait fusionner au lieu de sefaire concurrence ça rajouterai plus de cohérence aux informations.
Facebook les pages sont trop longues, ça disparaît pas, trop de perte de temps pour certains qui passent leur temps à rester connecté
Sans parler ceux qui se détachent pas de leur smartphone en conduisant : des terroristes de la route et candidat pour les chocs frontaux, évidemment le gouvernement ne fait "RIEN" 15% d'augmentation de morts sur les routes en juin
À quand la coupure internet dans les voitures ?
À quand l'interdiction des smartphones sur la route ?
C'est vraiment criminel de laisser cette situation ainsi.
a écrit le 25/07/2017 à 8:59 :
Ça ne marchera pas, on reste toujours dans les mêmes dérives des géants du net qui sont persuadés de pouvoir anticiper les désirs des gens, c'est mal connaitre la nature humaine, la publicité en général est là pour susciter un désir qui n'existe pas lié au réflexe consumériste mais l'information n'est pas une marchandise comme les autres, nous ne savons pas nous mêmes ce qui va nous intéresser ou pas.

Du coup quand Google affirme qu'il veut rendre les gens plus curieux c'est faux ils veulent être "curieux" à notre place afin d'anticiper, encore et toujours, nos pulsions consuméristes.

Le libre arbitre est en nous, c'est un puissant instinct de survie, le jour où nous ne l'aurons plus nous ne serons plus des humains.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :