Sécurité des données : la conversion difficile de Mark Zuckerberg

 |   |  1341  mots
Opération reconquête. Lors de sa conférence annuelle, Mark Zuckerberg a voulu montrer qu'il prenait le sujet de la cybersécurité au sérieux et a présenté une série de projets.
Opération reconquête. Lors de sa conférence annuelle, Mark Zuckerberg a voulu montrer qu'il prenait le sujet de la cybersécurité au sérieux et a présenté une série de projets. (Crédits : Reuters)
À l’ordre du jour de la grand-messe annuelle de Facebook, un changement profond de culture, à la fois indispensable et contre-nature, s’impose.

Comme chaque année, Facebook organisait, les mardi 30 avril et mercredi 1er mai dernier, sa conférence annuelle consacrée aux développeurs, à San José, au sud de la Silicon Valley. Une grand-messe qui signe immanquablement l'heure des bilans et des nouvelles projections pour cette entreprise, qui se trouve à la croisée des chemins. Malgré une insolente bonne santé économique, la société est empêtrée dans une série de scandales dont elle peine à se sortir.

Rien que depuis le mois de janvier, Facebook a dû faire face à la révélation d'un programme consistant à rémunérer les utilisateurs (dont certains mineurs) pour espionner leurs activités sur mobile ; la découverte de 540 millions de fichiers utilisateurs exposés sur un cloud public ; celle d'une faille ayant permis à plusieurs entreprises partenaires de Facebook d'accéder aux conversations privées des utilisateurs. S'y ajoute une amende à venir de la Federal Trade Commission pour... violation de la vie privée, dont le montant reste à déterminer, mais qui devrait chiffrer entre 3 et 5 milliards de dollars.

Dans ce contexte tendu, Facebook se devait donc de rassurer ses utilisateurs. Une tâche à laquelle Mark Zuckerberg s'est...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/05/2019 à 15:45 :
"indispensable et contre-nature"

Indispensable en effet mais parce que des groupes d'influences financiers, d'Etat et mafieux s'y sont initiés faussant la donne sinon je pense que l'idée de base qu'il défendait était bel et bien la bonne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :