Youtube, accusé de mal protéger les enfants

 |   |  295  mots
(Crédits : Dado Ruvic)
Les autorités américaines de régulation tentent de savoir si la plateforme YouTube a enfreint la loi en exposant les enfants à des vidéos inappropriées ou en collectant des données personnelles les concernant, selon le Washington Post mercredi. Ces investigations suivent des plaintes d'associations auprès du régulateur sur ces deux sujets.

En avril 2018, une vingtaine d'organisations de défense des droits numériques et de protection de l'enfance, avait notamment accusé la filiale de Google de collecter les informations personnelles de mineurs sur YouTube (localisation, appareil utilisé, numéros de téléphone), sans que les parents le sachent, et de s'en servir pour permettre de la publicité ciblée. Selon ces associations, cela enfreint la loi COPPA sur la protection de la vie privée des enfants sur internet.

D'après le Washington Post et le New York Times, la Federal Trade Commission (FTC) en est à un stade avancé de ses investigations, qui peuvent potentiellement déboucher sur des amendes et l'imposition de mesures de correction.

YouTube rappel interdiction aux moins de 13 ans de la plateforme

Selon le Wall Street Journal, YouTube réfléchit à certaines options, comme supprimer l'enchaînement automatique des vidéos, qui peut exposer les enfants à des contenus choquants après leur vidéo de comptine, voire placer tous les contenus pour enfants sur son site dédié YouTube Kids, créé en 2015 pour les moins de 13 ans. Le site principal YouTube est officiellement interdit aux moins de 13 ans mais regorge de dessins animés ou de comptines pour tout-petits et... de publicités pour des jouets.

"Nous examinons beaucoup d'idées pour améliorer YouTube et certaines restent cela, des idées", a réagi un porte-parole de la plateforme.

La gestion des vidéos d'enfants ou pour enfants est un dossier épineux pour YouTube, extrêmement populaire chez les ados et les jeunes mais aussi terrain de chasse des pédophiles, ce qui lui vaut moult critiques sur le tri des contenus et des commentaires, dans un climat déjà peu favorable en général aux géants technologiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/06/2019 à 21:17 :
Ces générations sont nées avec le web : difficile pour eux de faire la séparation entre google et youtube.

Autant responsabiliser aussi les fabricants de «  smartphone »

Nous devrions réussir à paramétrer ou configurer les téléphones avant utilisation pour protéger au mieux les mineurs et adolescents , ou bien mettre en place une plateforme de configuration A distance , pour les parents ? Ou bien une plateforme de modérateurs qui sélectionne et trie les vidéos selon l’âge

Ou bien
Venir à une connexion généralisée du web avec carte d’identité officielle et vérifié sur les fichiers avant d’installer une connexion : ça éviterait pas mal «  d’abus » sur le web.
a écrit le 20/06/2019 à 8:35 :
C'est quand les parents demandent à l'état ou aux entreprises de protéger leurs enfants que cela ne va pas.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :