Le bénéfice net de Facebook bondit de 71%, les recettes pub rassurent

 |   |  243  mots
Facebook a aussi augmenté la part de la publicité mobile dans ses recette publicitaires totales: elles représentent 87% de celles-ci, contre 84% au second trimestre 2016.
Facebook a aussi augmenté la part de la publicité mobile dans ses recette publicitaires totales: elles représentent 87% de celles-ci, contre 84% au second trimestre 2016. (Crédits : Statista*)
Les recettes publicitaires, qui représentant la quasi-totalité des revenus du groupe, ont crû de 47% à 9,16 milliards de dollars. Le bénéfice net s'établit quant à lui à 3,9 milliards de dollars au deuxième trimestre.

Le réseau social américain Facebook a publié mercredi des résultats en forte hausse et meilleurs que prévu. Concrètement, le bénéfice net s'inscrit en hausse de 71% à 3,9 milliards de dollars au deuxième trimestre. Le bénéfice ajusté par action, référence à Wall Street, ressort à 1,32 dollar contre 1,13 dollar en moyenne attendu par les analystes.

Le chiffre d'affaires de 9,3 milliards de dollars est quant à lui en hausse de 45% - là aussi mieux que prévu. Les recettes publicitaires, le segment le plus scruté par les marchés car elles représentent la quasi-totalité des revenus du groupe, ont crû de 47%, à 9,16 milliards, soit, une nouvelle fois, un chiffre meilleur qu'attendu.

La part du mobile dans les recettes publicitaires en hausse

Facebook avait prévenu que la croissance des recettes publicitaires ralentirait cette année, faute de place pour mettre davantage de pubs sur le réseau social. A titre de comparaison, les recettes publicitaires avaient crû de 51% au premier trimestre. Le réseau social fondé par Mark Zuckerberg Facebook cherche à se diversifier via des acquisitions (WhatsApp, Instagram...), la réalité virtuelle ou l'intelligence artificielle.

Facebook a aussi augmenté la part de la publicité mobile dans ses recette publicitaires totales: elles représentent 87% de celles-ci, contre 84% au second trimestre 2016. Ces annonces faisait prendre au titre 2% à 168,91 dollars dans les échanges électroniques qui suivent la clôture de Wall Street vers 20H45 GMT.

*Un graphique de notre partenaire Statista

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/07/2017 à 18:53 :
Et comment les pubs vous ciblent-elles ? Grâce aux infos diverses et variées publiées gratuitement sur Face de Bouc. Quand on donne le bâton pour se faire battre, il faut s'attendre à recevoir des coups, n'est-ce pas :-)
a écrit le 27/07/2017 à 10:13 :
Incroyable marché de la publicité alors que les trois quart des gens ne la regardent pas à la télévision ni sur internet ni ne l'écoutent à la radio. On suppose qu'ils misent sur notre inconscient comme ci celui-ci n'avait que ça à faire.

Un marché reposant sur du vent, mais puissante fabrique à opinion par contre car nous sommes harcelés de produits à acheter. Difficile de distinguer notre société marchande actuelle d'une vaste escroquerie généralisée.
Réponse de le 27/07/2017 à 17:59 :
Ce que l'article ne dit pas:le trafic est gonflé artificiellement par des "fermes" de smartphones chinois,ce qui permet d'augmenter le tarif pub.
Réponse de le 28/07/2017 à 15:51 :
Oui vu dans quel état psychologique sont nos possédants décideurs il doit être très facile de les arnaquer en plus.

C'est pour cela que ces géants du net se sont fait des milliards, en exploitant la bêtise des propriétaires des outils de production et ce ne sont pas des génies seulement des hommes d'affaires américains, ceux qui auront toujours un temps d'avance sur les autres.

Cela n'améliorera pas le monde mais au moins les piégeurs habituels se sont bien fait piéger.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :