Audiovisuel extérieur : Pierre Hanotaux successeur de Christine Ockrent

 |   |  373  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : France 24)
La commission de déontologie de la fonction publique a donné son feu vert à la nomination de Pierre Hanotaux, directeur de cabinet de Frédéric Mitterrand.

Et le gagnant est... Pierre Hanotaux. Le directeur de cabinet de Frédéric Mitterrand devrait devenir le nouveau numéro deux de l'Audiovisuel Extérieur de la France (AEF), qui regroupe France 24, RFI et TV5. Sa candidature vient de recevoir le feu vert de la commission de déontologie de la fonction publique.

Le poste de numéro deux était vacant depuis le départ fracassant de Christine Ockrent. D'autres noms ont circulé: Damien Cuier (énarque, co-directeur général de France Télévisions sous Patrick de Carolis, aujourd'hui directeur général de la filiale française de Fremantle); Alain ­Fichelle (inspecteur des finances, ex Yahoo!) et Dominique Hénault (ex-Lagardère et ancien patron de l'Apec). Selon "le Figaro", le PDG de l'AEF Alain de Pouzilhac était d'accord pour la nomination d'Hanotaux comme de Cuier.

Des fonctions divisées en deux

Toutefois, Christine Ockrent ne devrait pas être remplacée poste pour poste, mais ses fonctions divisées en deux: d'un côté, la gestion confiée à Hanotaux, et de l'autre l'éditorial. Pour ce dernier poste, circulent les noms de Jean-Pierre Cottet (ancien patron de France 5, qui serait soutenu par les syndicats), de Christian de Villeneuve (ancien du "Parisien" et du "Journal du Dimanche") et de Frank Melloul (directeur de la stratégie de l'AEF et proche d'Alain de Pouzilhac).

Levée de boucliers syndicale

Une nomination de ce dernier a déjà suscité une levée de boucliers chez certains syndicats. Dans un communiqué paru le 1er septembre, la CGT de France 24 "se demande comment un homme des cabinets ministériels sans aucune expérience journalistique, sans aucune expérience de programmation pourrait tenir les rênes d'une chaine d'information internationale. L'actuel directeur de la stratégie de France 24, plus prompt à écrire des rapports pour l'UMP, devrait savoir que les journalistes ont besoin avant tout de projets éditoriaux". Frank Melloul a été conseiller presse de Dominique de Villepin au ministère de l'Intérieur puis à Matignon, a écrit en 2010 un rapport pour l'UMP sur l'influence de la France dans le monde, et a sollicité - sans succès - l'investiture UMP pour le siège de député représentant les Français installés en Suisse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :