Qui va gagner la bataille de la TNT ?

 |   |  971  mots
Le président du CSA, Michel Boyon Copyright Reuters
Le président du CSA, Michel Boyon Copyright Reuters
Les auditions par le CSA des trente candidatures à six nouvelles chaînes de la TNT sont terminées. Si M6, TF1, NRJ, Nextradio TV et L'Equipe semblent bien placés. Il resterait un canal pour un nouvel entrant. Mais lequel? Réponse dans les prochains jours

Les oraux sont passés. Pendant une dizaine de jours, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a auditionné les trente candidatures à l'une des six fréquences de TNT HD. Le CSA pourrait annoncer la liste de lauréats incessamment, vendredi ou mardi prochain. Principale interrogation : l'arrivée ou pas de nouveaux acteurs de poids dans le paysage audiovisuel français.

Ferraillant depuis le départ contre une nouvelle ouverture du spectre, qui émietterait les audiences et rognerait ses recettes publicitaires, le PDG de M6, Nicolas de Tavernost a tenu à convaincre le CSA de la nécessité de ne pas bouleverser le paysage actuel. « C'est une entreprise risquée. Même pour les groupes comme les nôtres, c'est un exercice difficile », a-t-il déclaré lors des diverses présentations. Et de ravaler les futures chaînes HD à une troisième division, derrière les chaînes en clair, et la TNT actuelle, qui devraient se contenter de budgets serrés et d'audiences minuscules.

Les candidats biens placés
En toute logique, le CSA devrait d'abord servir les acteurs actuels, en particulier TF1 et M6. TF1 a trois projets, dont HD1 une chaîne de fiction et Stylia, déjà présente sur le câble et le satellite. Sans l'affirmer, la préférence de Nicolas de Tavernost (M6) va vers 6Ter dans l'offre qu'il a présentée, qui pourrait être rebaptisée M6 Famille et qui vise 1,7 % d'audience et 60 millions d'euros de budget. Le CSA devrait aussi récompenser deux acteurs de la TNT, Nextradio TV et NRJ. Son président, Jean-Paul Baudecroux, préfère Chérie HD, une chaîne à destination des femmes, dans laquelle il investirait 110 millions d'euros dans les programmes en 5 ans, pour une audience de 1,5% en 2015. Dans l'idéal, Nextradio TV aurait bien décliné RMC sur le petit écran, mais ce créneau est lorgné par l'Equipe, associé au CNOSF, visiblement bien placé pour obtenir un canal. Du coup, le groupe d'Alain Weill pourrait se voir attribuer une autorisation pour sa chaîne documentaire.

Qui sera le nouvel entrant ?

La bataille portera probablement sur le sixième canal, même si le CSA peut aussi choisir de l'octroyer à un acteur historique. Revue de détail non exhaustive.
Elle TV - Malgré l'absence remarquée d'Arnaud Lagardère, la présentation de Denis Olivennes, le patron de Lagardère Active, et d'Isabelle Giordano, embauchée pour l'occasion, étaient l'une des plus convaincante de toutes les auditions. Les investissements - 140 millions d'euros avant l'équilibre, les objectifs d'audiences (2,3% en 2015) et de recettes (120 millions d'euros à termes) sont les plus ambitieux. Principal obstacle : le passif du groupe, qui a vendu Virgin 17 et rendu une fréquence de TNT payante.

TVous - Présentée par le créateur de Pink TV, Pascal Houzelot, TVous est la chaîne de la « diversité », sociétale, culturelle... Luc Besson a délaissé son projet Urb.TV pour soutenir TVous, et a proposé de loger la chaîne au sein de sa Cité du cinéma de Saint Denis. Objectif : 35 millions d'euros de publicité pour 1,8% d'audience. Mais, pendant l'audition Pascal Houzelot a eu du mal à convaincre les Sages de la pertinence à fédérer un large public avec des thématiques par nature clivante.


D.Facto - Une chaîne documentaire soutenue par Christian Latouche
Le controversé Christian Latouche, à la tête de Fiducial, qui a investi dans la presse notamment à Lyon, a présenté une chaîne de documentaire et de débat, censée donner la parole à tous ceux qui n'apparaissent pas dans les grands médias et exposé « tous les points de vue ». Ses détracteurs pointent du doigt les idées radicales de Christian Letouche, qui flirtent avec l'extrême droite.

360 TV - La chaîne du Nouvel Obs qui mise sur les nouveaux formats
Le Nouvel Observateur a présenté au côté des éditions pour enfants Fleurus et de Media Participations (Dargaud...) une chaîne dont la ligne éditoriale est fondée sur « le savoir, la connaissance et la culture », et qui mise sur l'interactivité avec les nouveaux écrans (tablettes et mobiles). Les partenaires revendiquent à eux tous « 6 millions de lecteurs et 15 millions de visiteurs uniques », comme l'a dit Nathalie Collin, co-présidente du Nouvel Obs.

H26 et Amis TV - Les chaînes qui prônent la sérénité
Qu'on se le dise, il n'y aura que des idées positives sur H26 et Amis TV, même si chacune a son genre. H26 est une chaîne « de salubrité publique », soutenue par Pascal Legitimus, où doivent régner la bonne humeur et les idées positives. Amis TV est portée par la productrice de 30 millions d'amis.

KTO -  La chaîne des religions monothéistes
C'est sa troisième tentative. Pour mettre toutes leurs chances de leur côté, ses responsables ont choisi d'ouvrir les thèmes abordés aux religions monothéistes. Difficile pourtant d'imaginer un modèle économique pour une chaîne qui vit essentiellement de dons.

VIA - Une chaîne au féminin présentée par les créateurs de Vivolta

Televista, qui vient de faire entrer dans son capital à hauteur de 20% Discovery, a présenté Via, une chaîne dédiée au documentaire et magazines dédiés à l'art de vivre. Principale cible : les femmes. Budget entre 35 et 40 millions d'euros par an. Televista a été fondée par Philippe Gildas, et édite principalement Vivolta, à destination des femmes seignors.

Enfin, sont aussi sans la course, Cocagne, qui n'a pas réuni tous les fonds, la chaîne du patrimoine, Sciences News, OfiveTV (pour les jeunes), ACI TV, la chaîne d'outre Mer déjà disponible, Ma Chaîne Etudiante (MCE), Guysen TV (la chaîne du Moyen Orient), Evazion Monde, ID France 1, de Jean-Luc Azoulay...

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/03/2012 à 21:51 :
Cette parodie d'indépendance rime bien avec la mascarade de pluralisme qu'offre la TNT. Qu'on dissolve le CSA et qu'on le remplace par un comité patronal des grandes chaines privées. Ça ne changera rien de significatif au résultat, le contribuable fera des économies et cela nous épargnera ce spectacle déplorable d'une démocratie finissante.
a écrit le 15/03/2012 à 14:10 :
donc en gros les acteurs déjà présents ont présenter des projets à l?intérêt relativement limité...qui vont bouché l'entrée à d'autres acteurs. Donc ce sont toujours les mêmes qui vont se partager le gâteau publicitaire, et nous qui allons encore passer des soirées ennuyeuses devant des chaines fantomatiques.
a écrit le 15/03/2012 à 13:51 :
On parle beaucoup de la TNT, mais savez-vous que beaucoup de foyers recoivent mal cette TNT pas le fuchu rateau. Alors qu'avec l'ancien système, les relais étaient sans problème. Ils étaient assez puissant. Aujourd'hui, tantôt cela marche, tantôt pas de reception. La plupat de gens ont des problèmes...Sauf avec le sattelite qui heureusement emet correctement, à diffuser ou à enquéter.
a écrit le 15/03/2012 à 11:38 :
J'aurai bien aimé voir arriver RTL9 sur la TNT.
Il y a de bon film
Nous la trouvons que sur l'adsl ou en bouquet satellitaire...
a écrit le 15/03/2012 à 10:15 :
SUPER ENFIN NOUS ALLONS POUVOIR AVOIR DES NOUVELLES CHAINES GRATUITES; que du BONHEUR.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :