Droits du football : Mediapro veut une baisse de prix

 |  | 597 mots
Lecture 3 min.
Jaume Roures, le chef de file de Mediapro.
Jaume Roures, le chef de file de Mediapro. (Crédits : Reuters)
Le groupe sino-espagnol veut négocier avec la Ligue de football professionnel (LFP) une ristourne sur le montant de ses droits pour l’exercice 2020-2021. Le nouveau diffuseur du foot français se dit très affecté par la crise du coronavirus.

La nouvelle constitue une gifle pour la Ligue, et fera, sans nul doute, grincer des dents chez les détracteurs du modèle économique de Mediapro. Le groupe sino-espagnol a envoyé une bombe, ce jeudi, en affirmant qu'il souhaitait rediscuter le montant de ses droits pour l'exercice 2020-2021. Dans un entretien à L'Equipe, Jaume Roures, le patron de Mediapro, a indiqué qu'il voulait « renégocier le contrat de cette saison » avec la Ligue de football professionnel (LFP). Pour rappel, le nouveau et principal diffuseur du foot français s'est engagé, au printemps 2018, à payer 814 millions d'euros par an pour la L1 et la L2. Mais la crise du coronavirus le pousse à revoir ses obligations. « Le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 08/10/2020 à 18:45 :
Qui regarde encore le foot à la télé, ce jeu formidable complètement dévoyé par l'argent, devenu plus un spectacle dans les médias, la presse que sur les terrains ?
Ceux à qui on peut prendre du temps de cerveau disponible...et comme nombre de cerveaux ont des capacités déficitaires, du fait entre autre de la lobotomisation médiatique, il en reste suffisamment pour faire tourner le triptyque Sport/Media/Pub.
Et le sport me direz vous ? On s'en fout.
a écrit le 08/10/2020 à 12:08 :
Comment peut-on s'étonner de ce revirement sur les montants télés de la ligue 1,ils ont promis des montants astronomiques sachant pertinemment qu'ils ne seraient honorés. Voilà la ligue et les clubs bientôt en difficultés, impossible de trouver 3 millions d'abonnés ,même BEIN n'a pu y parvenir ,reste a négocier.1 a 0 balle au centre.
a écrit le 08/10/2020 à 11:03 :
Tarif Netflix: 12 euros/mois

Amazone Prime: 6 euros/mois

Disney Chanel: 7 euros/mois

Mediapro: 25 euros/mois.

Non le problème c'est pas le covid hein, bien au contraire puisque d'une part le confinement à visser les gens derrière leurs écrans et en plus les supporters de foot ne pouvant se rendre dans les stades sont obligés de regarder leurs équipes préférées seulement via la télé.

C'est leur modèle économique qui était catastrophique dès le début et critiqué par à peu près tous les acteurs du secteur un tant soit peu crédibles.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :