L’Autorité de la concurrence autorise SFR à avaler BFM TV et RMC

 |   |  360  mots
En 2015, le groupe de Patrick Drahi avait acquis dans une première étape 49% de NextRadioTV, 51% restant aux mains d'Alain Weill, dans une opération d'un coût total de 595 millions d'euros.
En 2015, le groupe de Patrick Drahi avait acquis dans une première étape 49% de NextRadioTV, 51% restant aux mains d'Alain Weill, dans une opération d'un coût total de 595 millions d'euros. (Crédits : © Charles Platiau / Reuters)
L’institution a donné son feu vert mardi à la prise de contrôle de Groupe News Participation (BFM TV et RMC) par SFR groupe, dont la maison mère est le groupe de télécoms et médias Altice.

C'est fait. L'Autorité de la concurrence a donné son feu vert mardi à la prise de contrôle de Groupe News Participation (BFMTV et RMC) par SFR groupe, dont la maison mère est le groupe de télécoms et médias Altice. "L'opération n'est pas de nature à porter atteinte à la concurrence sur les marchés de la télévision concernés", a observé l'Autorité dans un communiqué. SFR Group avait annoncé le 6 avril sa montée au capital de Groupe News Participations (GNP) pour en prendre le contrôle exclusif.

En 2015, le groupe de Patrick Drahi avait acquis dans une première étape 49% de NextRadioTV, 51% restant aux mains d'Alain Weill, dans une opération d'un coût total de 595 millions d'euros. SFR avait une option pour en racheter la totalité d'ici 2019. GNP, coentreprise d'Alain Weill et d'Altice, avait ensuite repris les actifs de NextRadioTV à l'issue d'une OPA.

Animer la concurrence

L'Autorité de la concurrence estime que "les acquisitions récentes de droits de diffusion d'événements sportifs" par SFR comme ceux de la Ligue des champions et "les négociations en cours avec plusieurs studios américains pour la diffusion de films et de séries récentes confèrent au groupe Altice une capacité à animer la concurrence sur les marchés de la télévision payante". Pour la TV gratuite, l'Autorité n'a pas identifié pour Altice, qui diffuse les chaînes RMC Découverte, BFM TV et Numéro 23, de risque d'éviction des chaînes concurrentes.

Sur les marchés de la fourniture d'accès à Internet, l'autorité estime que l'opération n'est pas de nature "à créer ou renforcer la capacité et l'incitation du groupe Altice à évincer ses concurrents sur ces marchés". GNP regroupe des médias produisant des contenus qui sont principalement diffusés sur ses chaînes de télévision (en particulier BFM TV et RMC Découverte) et ses stations radio (RMC et BFM Business). NextRadioTV a aussi demandé au CSA l'autorisation de prendre le contrôle exclusif de la chaîne Numéro 23 dont il détient 39%, une opération qui est toujours en cours.

(avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/06/2017 à 19:14 :
N'oublions pas que" SFR va licencier 5000 emplois cherchez l'erreur !!!! Merçi Macron.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :