Vincent Bolloré quitte les instances dirigeantes de Canal+

 |   |  192  mots
Vincent Bolloré a pris la tête du conseil de surveillance de Canal+ en septembre 2015.
Vincent Bolloré a pris la tête du conseil de surveillance de Canal+ en septembre 2015. (Crédits : Reuters)
Le patron de Vivendi Vincent Bolloré quitte la présidence du conseil de surveillance de Canal+, a annoncé le groupe ce mardi, laissant aux équipes en place le soin de continuer le redressement de la filiale de télévision payante.

Le patron de Vivendi, qui s'était fortement impliqué dans le remaniement des équipes et le redressement de cette filiale depuis 2015, est remplacé à la présidence du conseil de surveillance de Canal+ par Jean-Christophe Thiery, l'un de ses proches qui a fait l'ensemble de sa carrière dans les médias du groupe.

Vincent Bolloré "a confiance dans l'équipe en place" et considère que "la route est tracée", a expliqué une source proche.

Maxime Saada nommé président du directoire de Canal+

Maxime Saada, précédemment directeur général, devient président du directoire de Canal+, en remplacement de Jean-Christophe Thiery, et sera chargé "la direction opérationnelle de l'ensemble des activités du groupe", selon un communiqué.

Vincent Bolloré est arrivé en juin 2014 à la tête du conseil de surveillance de Vivendi, après être devenu deux ans plus tôt son principal actionnaire à l'issue de la revente à Canal+ de ses chaînes de télévision D8 et D17.

Il avait pris la tête du conseil de surveillance de Canal+ en septembre 2015 afin de mener à bien rapidement le redressement de ses comptes.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/04/2018 à 14:08 :
Bolloré est obligé de s'effacer because la fuite des abonnés. La remise à niveau "catho" de Canal n'a pas fonctionné et c'est tant mieux. Que croyait donc ce Monsieur?
a écrit le 10/04/2018 à 11:54 :
"le soin de continuer le redressement de la filiale de télévision payante"

Marrant mais faux puisque avec Bolloré les abonnés sont partis en courant et en effet après être tous partis bollo a fait des promos qui en ont fait revenir quelques uns.

A comparer avec la Grèce que l'on défroque, à qui l'on prend tout et ensuite partant de rien ne pouvant en effet que remonter.

C'est pas de l'information ça hein...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :